Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le magicien portugais David Rego vient de publier son premier livre dédié justement aux magiciens: «L’Illusion du Milieu». Il s’agit du premier épisode de la collection «The magic serie» qui s’enrichira dans les années à venir. «Je ne sais pas si les magiciens vont aimer ce que j’écris, mais j’ai beaucoup de choses à leur écrire» avoue-t-il au LusoJornal. «J’ai déjà eu de retours très positifs».

Avant tout, la magie est une passion pour David Rego qui a changé un emploi stable d’informaticien, pour devenir professionnel de la magie!

Une passion devient dévorante quand on pense à elle nuit et jour. C’est ce qui est arrivé au jeune David Rego qui aux alentours de ses 8 ans ne pensait déjà plus qu’à la magie, au point de dédier des après-midis au visionnage de spectacles de magie. L’envie est telle d’apprendre des tours, de les reproduire, d’en créer, qu’il est en manque dès que le cours de magie du mercredi après-midi, à la MJC, se terminait. «J’étais malheureux quand ça se finissait. J’étais surexcité et j’attendais tous les mercredis avec impatience», confirme celui qui était encore un apprenti magicien.

Lui qui a été porté vers la magie par ses professeurs. «Mon professeur de physique, au collège, m’a proposé de faire du théâtre et j’ai accepté. Puis j’ai rencontré un ventriloque, Billy Max. Ce gars-là, il m’a appris des tours que sur le moment je n’ai pas compris, et que j’ai compris bien plus tard», nous dévoile David Rego qui n’a d’ailleurs plus eu de nouvelles de Billy Max, parti entre-temps aux États-Unis.

La passion est là, les entraînements et le travail également, toutefois les études ne doivent pas rester en retrait car ses parents veulent qu’il ait un «vrai métier». David Rego suit une formation, travaille sporadiquement sur les chantiers avec son père pour avoir de l’argent de poche, puis il devient «ingénieur informaticien» pendant 10 ans. Car même si sa passion est la magie, il veut rendre fier ses parents et comme il le concède lui-même, il «gagnait très bien» sa vie.

Après 10 ans de double emploi – ingénieur informaticien le jour, magicien la nuit – David Rego tranche et ne se dédie plus qu’à une seule passion, celle qui brûle en lui: la magie!

En 1995 il devient «magicien professionnel» et enchaîne rapidement de nombreux spectacles dont des cabarets dans les années 2000. Aujourd’hui le rythme est différent, bien plus calme: «une cinquantaine de spectacles par an, environ 4 par mois, un par semaine». Car David Rego aime être sur scène, aime donner du plaisir aux spectateurs, mais il aime aussi «créer des tours» et ça… ça lui prend beaucoup de temps.

Pour ceux qui veulent le voir en spectacle, il est tout de même souvent sur les planches et baroude à travers la France, mais aussi l’Angleterre, la Belgique, l’Espagne, et bien évidemment le Portugal. «Le Portugal reste le pays de mes racines, de la famille, du cœur» dit-il au LusoJornal. Ce n’est pas le pays de la magie, même s’il a déjà fait des spectacles là bas. «J’ai même fait de la magie de rue à Albufeira».

Quitter la «vie» d’un ingénieur informaticien pour celle d’un magicien, n’est pas chose facile. Cela a tout de même inquiété sa famille. «Pour ma mère, ce n’est pas un métier, mais je sais qu’elle me soutient, qu’elle m’aime et personne ne m’aimera comme elle. Quant à mon père, il a peur que je me loupe lors de mes tours, comme à la Fête de Neves, près de Viana do Castelo d’où je suis originaire. Mon père était tellement stressé qu’il ne m’a pas regardé», nous raconte-t-il amusé.

La vie d’artiste a beaucoup changé ces derniers temps et les magiciens travaillent bien souvent en direct avec leurs clients grâce à internet, ce qui a permis par exemple à David Rego d’avoir une plus grande autonomie vis-à-vis des agences artistiques, toutefois il regrette ne pas être plus sollicité par la Communauté portugaise. «J’ai déjà travaillé avec Pâtisserie Canelas, ou avec des banques portugaises lors d’évènements. Je regrette de ne pas travailler plus avec la Communauté portugaise et avec les associations. J’espère que cela va changer dans le futur», assure celui qui crée des spectacles à la carte et qui souhaite surtout être sur les planches.

Aujourd’hui, celui qui est arrivé en France à l’âge d’un an et demi, a décidé de se mettre à nu en publiant un livre sur la magie, et surtout un livre expliquant comment réaliser des tours. David Rego ouvre les portes de son antre, d’une technique qu’il apprécie, celle où on utilise les cartes.

«L’Illusion du Milieu», c’est donner l’impression qu’on met une carte au milieu du jeu. Mais y est-elle vraiment? Au milieu de ce jeu? Il faudra lire le livre pour en savoir plus. Cet œuvre a été réalisée pour que David Rego voit les autres magiciens reproduire ses tours. «Ecrire un livre de magie c’est comme ouvrir son cœur». Mais c’est aussi pour donner envie aux jeunes de devenir magicien. «Quand j’étais gamin, je passais mon temps à lire des livres de magie et j’étais très heureux. C’est ce que je veux reproduire», admet-il, lui qui veut laisser une trace de son passage sur terre. «Les écrits restent. On ne meurt pas auprès d’un enfant».

Une vocation, une passion,… ce qui est sûr, c’est que ce livre regorge de plus de 150 tours. Une bible pour ceux qui sont initiés ou qui veulent s’initier à la magie. Une œuvre qu’il a mis 8 ans à écrire, mais qui est le résultat d’une quinzaine d’années de travail.

David Rego nous livre des secrets, mais c’est une goutte d’eau dans un océan pour celui qui a plus de 500 tours, rien que dans les spécialités de carte et de close-up, cette dernière étant une technique où le tour est réalisé au plus près du public qui, comme à l’accoutumé,… ne voit que du feu.

 

David Rego

www.votre-magicien-pro.com

Tel.: 06.87.82.81.89

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 4 Votos
9.4
X