Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Manuela Veloso a reçu le titre de Docteur Honoris Causa par l’Université de Bordeaux

Donativos LusoJornal

 

La portugaise Manuela Veloso, Directrice de la recherche en intelligence artificielle à JPMorgan Chase et l’une des plus grandes expertes internationales en intelligence artificielle et robotique, a reçu le titre et les insignes de Docteur Honoris Causa de l’Université de Bordeaux ce mardi 5 octobre, à 17h00, conjointement avec Martin Vetterli, Président de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Le titre lui a été remis par le Président de l’Université de Bordeaux.

Née le 12 août 1957, Manuela Maria Veloso reçoit en 1984 son diplôme de Master of Science en génie électrique de l’Instituto Superior Técnico de Lisboa. Elle obtient ensuite une maîtrise ès arts en informatique de l’Université de Boston en 1986, avant de soutenir sa thèse «Learning by Analogical Reasoning in General Purpose Problem Solving» et d’obtenir son doctorat de l’Université Carnegie Mellon en 1992. Elle rejoint ensuite la Carnegie Mellon School of Computer Science en tant qu’‘assistant professor’, et devient ‘full professor’ en 2002.

En 2009 Manuela Veloso est lauréate du prix ‘ACM/SIGART Autonomous Agents Research Award’, et écrit un livre sur la planification par raisonnement analogique. Nommée chef du Département d’apprentissage automatique de Carnegie Mellon (Machine Learning Department) en 2016, elle assume depuis 2018 la Direction de la recherche en intelligence artificielle à JPMorgan Chase.

Manuela Veloso préside également l’Association for the Advancement of Artificial Intelligence (AAAI) jusqu’en 2014 et est cofondatrice et ancienne Présidente de la RoboCup Federation.

Issu de la plus ancienne tradition universitaire, le titre de Docteur Honoris Causa est un titre honorifique attribué à des personnalités de nationalité étrangère, en raison des services éminents rendus aux arts, aux lettres, aux sciences et techniques, ainsi qu’à la France ou à l’établissement qui décerne le titre.

Dans l’absence du Consul Général du Portugal à Bordeaux – en déplacement à Toulouse avec la Secrétaire d’Etat aux Communautés Portugaises – c’est Isabel Barradas qui a représenté le Consulat portugais.

«Ça é été, pour moi, un très grand honneur de représenter le Consulat du Portugal dans cette cérémonie et un grand privilège d’avoir connu Mme Manuela Veloso, une personne d’une sympathie rare, d’une grande simplicité et une femme inspiratrice» dit Isabel Barradas.

La cérémonie a été pleine de symbolisme puisqu’elle a eu lieu le jour où on commémorait les 111 ans de la République Portugaise. L’hymne portugais a été chanté par un quatuor de chanteurs lyriques.

 

Les robots autonomes et le foot

Evénement scientifique majeur depuis plus de 20 ans, la Robocup est lancée en 1996 afin de stimuler la recherche en matière de robotique au travers d’un défi historique: mettre au point une équipe de robots totalement autonomes, capable de vaincre l’équipe humaine championne du monde de football. C’est aujourd’hui l’un des événements scientifiques et technologiques les plus importants au monde en matière de recherche et de formation (45 nations).

Avec ses étudiants, Maria Veloso a développé une grande variété de robots autonomes, des équipes de robots de football et des robots de service mobiles. Ses équipes robotiques de football ont été plusieurs fois Championnes du monde à la RoboCup, et les robots mobiles CoBot développés par son groupe ont navigué de manière autonome sur plus de 1.000 km dans des bâtiments universitaires.

Auteur de centaines d’articles et d’ouvrages dans les plus prestigieuses revues scientifiques (H index 78, plus de 30.000 citations), Manuela Veloso décrit ses objectifs de recherche comme «la réalisation efficace d’agents autonomes où la cognition, la perception et l’action sont combinées pour aborder des tâches de planification, d’exécution et d’apprentissage» et exprime son optimisme quant à l’utilisation de la technologie pour le bien de l’humanité.

Martin Vetterli, qui a également été Docteur Honoris Causa, est Président de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et un spécialiste du traitement numérique du signal et de la théorie des ondelettes.

Né à Soleure le 4 octobre 1957, Martin Vetterli obtient son diplôme en génie électrique de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (ETHZ) en 1981. Il est diplômé de l’Université de Stanford en 1982 et obtient ensuite son doctorat ès sciences à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) en 1986.

 

Comunidade

 

X