Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

A quelques mois des élections municipales de mars 2020, João Martins Pereira vient de présenter sa candidature à la Mairie de Charenton, à la tête de la liste «Ecologique et sociale, Charenton pour tou.te.s!».

«Notre Ville possède des atouts indéniables: ses habitant.e.s, sa situation géographique (près de Paris, entre Seine et Bois), l’intégration dans les réseaux de transports,… En revanche, avec plus de la moitié de notre population exposée à la pollution sonore et atmosphérique de l’autoroute A4, des voies de chemin de fer ou encore de l’usine du Syctom à Ivry; des associations sacrifiées sans raison sur l’autel des économies de bout de chandelles alors que la fiscalité indirecte s’attaque directement à nos porte-monnaies; ou encore un projet Charenton Bercy où l’on fait croire que les citoyen.ne.s ont leur mot à dire, il y a urgence!» dit le candidat franco-portugais qui accuse les différents Maires de la ville d’avoir «brisé» les liens avec citoyens. «Il est urgent de rétablir le lien entre les citoyen.ne.s et la Mairie, lien brisé par ces décennies de gestion par la droite charentonnaise, que ce soit sous M. Brétillon ou sous M. Gicquel, dans leur tour d’ivoire. Urgent d’apporter des solutions concrètes aux attentes légitimes des habitant.e.s de la Ville. Urgent enfin que la Mairie se porte aux côtés de celles et ceux qui en ont le plus besoin».

João Martins Pereira est né le 24 décembre 1995 à Viana do Castelo, au Portugal, mais la famille est de Melgaço. Son père, Marcelino Teixeira Pereira, travaillait en France depuis 1993, et en novembre 1996 sa mère, Maria de Fatima Martins, sa grande sœur Patrícia Martins Pereira et moi le petit João Martins Pereira sont venus le rejoindre en France. «Nous nous sommes installés à Montreuil (93) quelques mois, puis à Saint Maurice (94) où j’ai vécu de mes 2 ans et demi à mes 7 ans, quand nous avons déménagé a Charenton-le-Pont» explique le jeune candidat au LusoJornal. «J’ai toujours, et j’y tiens, ma nationalité portugaise».

Le candidat est soutenu par Gilles-Maurice Bellaïche, ancien Conseiller régional et actuel Président du groupe des élus «Charenton avant tout», et explique que sa liste est «ouverte, diverse, renouvelée, de citoyen.ne.s engagé.e.s de longue date ou nouvellement impliqué.e.s, de tous les quartiers de notre Ville. Une liste unie qui repose sur trois piliers fondamentaux: la justice sociale, l’écologie et la démocratie vivante».

Après un baccalauréat scientifique – obtenu avec la mention ‘Très Bien’ – au lycée Marcelin Berthelot de Saint Maur-des-Fossés, en 2012, João Martins Pereira a intégré une classe préparatoire aux grandes écoles ECS au lycée Henri IV (Paris) puis intégré en 2014 HEC Paris (Jouy-en-Josas), d’où il est sorti diplômé d’un Máster en Finance Internationale en 2018. «Je suis aujourd’hui chargé d’affaires dans le financement d’infrastructures en Europe pour le compte d’une banque française» explique-t-il au LusoJornal.

Il s’est engagé au Parti Socialiste à Charenton en 2014 et a été candidat aux élections législatives de 2017, puis devenu Secrétaire de Section PS de Charenton / Saint Maurice depuis 2018. «Je suis par ailleurs Secrétaire Fédéral a l’Europe pour le PS 94 et Secrétaire général du Mouvement des Jeunes Socialistes du 94, et j’ai des responsabilités nationales pour le MJS».

«Le groupe que nous constituerons, et pour lequel j’appelle l’ensemble des Charentonnais.es à le rejoindre et soutenir, a pour vocation d’incarner la future majorité; une alternative solide, concrète, citoyenne, à, d’un côté, une droite historique qui a montré son incapacité à rassembler les habitant.e.s de notre Ville et à résoudre les problèmes pourtant criants des Charentonnais.es. Et de l’autre côté, portée par le recyclage de l’ancien temps, la scission de la droite historique charentonnaise animée par le seul esprit de revanche» explique João Martins Pereira dans sa note de candidature. «Notre candidature n’est motivée que par l’ambition de replacer tou.te.s les Charentonnais.es au cœur des préoccupations de la Mairie, pour qu’ensemble, nous puissions faire grandir notre Ville, maintenir ce qui fait que nous l’aimons tant, lui faire retrouver ses atouts naturels, et qu’elle puisse être, réellement et pour tou.te.s, agréable à vivre. C’est donc un pacte que je souhaite, avec mon équipe, nouer avec les Charentonnais.es. Un pacte qui nous liera pendant les six prochaines années. Un pacte programmatique et d’éthique politique par lequel nous nous engagerons à rendre notre ville écologique, sociale et solidaire ! Ecologique et solidaire, Charenton pour tou.te.s!»

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 6 Votos
4.8
X