Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Les comités locaux des Parti Socialiste, Génération.s et Parti Communiste Français soutiennent le collectif Ecologique et sociale, Charenton pour tou.te.s! et soutiennent la candidature du lusodescendant João Martins Pereira à la Mairie de Charenton-le-Pont.

«Cette annonce marque un évènement important dans l’histoire politique charentonnaise récente, puisqu’elle consacre le retour du rassemblement de la gauche (perdue en 2014), pour soutenir un collectif citoyen, se retrouvant dans les valeurs de la justice sociale, l’écologie et la démocratie vivante» dit João Martins Pereira au LusoJornal.

Les élections municipales françaises auront lieu les 15 et 22 mars, opposant «d’un côté la droite traditionnelle charentonnaise, fer de lance de la privatisation des services publics charentonnais ou de leur sacrifice avec la mise en délégation de service public des crèches (inefficace par ailleurs)» qui est l’actuelle majorité.

L’union de la gauche accuse l’actuel majorité pour «l’inaction face à la perte de services publics sur notre territoire avec la fermeture du bureau de Poste à Liberté, la fermeture de la permanence des impôts et de la Sécurité sociale, et qui ne prévoit pas non plus d’ajuster leur présence alors que le projet Charenton-Bercy va radicalement bouleverser la face de notre Ville. Une majorité actuelle incapable d’agir sur les enjeux écologiques et de santé publique, avec le silence assourdissant de la Mairie sur l’A4, les voies de chemin de fer et l’incinérateur d’Ivry-sur-Seine. Enfin, une Mairie qui abandonne ses associations, dotées d’un budget de subventions toujours en baisse; ainsi que ses jeunes et ses personnes âgées avec une politique sécuritaire totalement inadéquate».

Les supporteurs de João Martins Pereira verront également en face la candidature de la République en Marche «qui au niveau national a montré, là aussi, son faible attachement aux associations avec la fin des emplois aidés; son absence totale de crédibilité sur le plan de l’écologie (CETA, recul sur la lutte contre les passoires thermiques, pesticides et glyphosate), son manque de considération des collectivités locales via la remise en cause de leur financement».

«Ce groupe citoyen et progressiste, structuré autour des trois piliers fondamentaux que sont la justice sociale, l’écologie et la démocratie vivante, et voué à constituer la prochaine majorité du Conseil municipal de Charenton, a appelé au rassemblement de l’ensemble des citoyen.ne.s et des forces politiques de notre Ville qui se retrouvent dans ces valeurs, pour le bien de nos concitoyen.ne.s» li-t-on dans le communiqué conjoint signé par Elodie Leclerc du Comité Génération.s Charenton / Saint-Maurice, Michel Defaye de la Section locale du Parti Communiste Français Charenton et João Martins Pereira, cette fois-ci au nom de la Section du Parti Socialiste de Charenton / Saint-Maurice.

 

LusoJornal Artigos
Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
8.9
X