Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

National 2: C’est cruel pour les Lusitanos de Saint Maur

Donativos LusoJornal

Pour son match en retard de la 8ème journée, les Lusitanos se sont inclinés (1-0) à la dernière seconde face à la réserve du FC Metz après avoir dominé la rencontre dans son ensemble…

Les visages des Lusitanos étaient serrées au moment de repartir du Stade Saint-Symphorien. Et ce n’étaient pas les annonces du Président de la République qui en était la principale cause. Pour son dernier match avant la décision de suspendre le Championnat, les Saint-mauriens avaient rendez-vous du côté de Metz pour rattraper son match de la 8ème journée face à la réserve du club de L1.

D’ailleurs, cette rencontre avait rapidement pris des allures de haut niveau avec le renfort de joueurs professionnels étant habitués à la Ligue 1 comme Marc-Aurèle Caillard, Kiki Kouyaté, Pape Sarr, Youssef Maziz, Yade Papa Ndiaga et surtout Thomas Delaine qui avait déjà croisé la route des Lusitanos avec Arras, il y a trois ans.

Dans l’enceintre mythique de Saint Symphorien, les Lusitanos n’avaient pas besoin de motifs supplémentaires de motivation pour réussir un grand match. Et dès les premières minutes, le rythme se montre à la hauteur de l’envie de chaque joueur. Et ce sont les Saint-mauriens qui frappent les premiers. Dès la 5ème minute, Hamidou Ba tente de redresser le ballon au premier poteau sur Azrack Mahamat qui place sa tête sur la transversale du portier messin. Derrière, c’est le meneur Grenat, Youssef Maziz qui enroule un coup-franc à l’entrée de la surface sur la barre d’Yirango.

Les deux équipes se répondent et ne ménagent pas leurs efforts. Patrick Etshimi marquera même un but… finalement refusé par l’arbitre. A la réception d’une frappe surpuissante de Hamady Traoré, le meilleur buteur du club suit bien le ballon pour le placer dans le but vide avant d’être signalé hors-jeu.

Un soulagement pour Marc-Aurèle Caillard qui se déploiera aussi en fin de première période pour sauver les Messins d’une reprise de Ba, après un corner de Dexet.

 

Mahamat et Traoré sur la barre

Dès le retour des vestiaires, les Lusitanos repartent avec la même hargne et la même force de caractère. Au fil des minutes, les Messins se retrouvent confinés dans leur moitié de terrain.

Les occasions pour Saint Maur se multipliant notamment avec Patrick Etshimi ou encore Farid Beziouen qui tomberont sur un Marc-Aurèle Caillard impérial. Ce dernier terminera même à plus de 10 arrêts sur deux grosses dernières occasions de Matthieu Amouzou et Valter Viegas, stoppés sur sa ligne. Mais dans le football, c’est bien connu que dominer n’est pas gagné. Saint Maur en a fait la cruelle expérience mercredi dernier quand, dans les dernières secondes, alors que le match nul apparaissait une évidence, Metz tente une dernière offensive avec Ndiaga, bien lancé en profondeur, qui réussit à glisser le ballon dans le but des visiteurs (1-0, 90+4 min). L’arbitre sifflant la fin quasiment la foulée.

Pour Azrack Mahamat, la pilule était encore dur à avaler à l’issue de la rencontre. “C’est une défaite qui est difficile à accepter. Quand on voit les efforts fournis et notre solidarité, les occasions nombreuses, c’est dur d’encaisser un but dans les dernières secondes. Surtout qu’ils ont de la réussite sur le but et la déviation qui l’amène. C’est dur à accepter. Je suis content du visage que l’on a montré. On avait du caractère. Même dans la difficulté, on est resté solide. C’était une bonne équipe. On a su être fort. Tout en ayant du répondant dans leurs temps forts. On a montré une bonne image et c’est intéressant pour la suite. En espérant que la coupure ne nous fera pas trop de mal. Ça sera un match à garder en tête. En prendre le positif pour la suite de la saison”.

A l’image de son coéquipier, Hamady Traoré aurait pu être le héros du match mais la barre en a décidé autrement. “C’était un match compliqué. Sur un terrain large. Metz avait plus l’habitude. Ils nous ont causé pas mal de difficultés. On a souffert au début mais on a su les mettre aussi en difficulté. On a eu pas mal d’occasions mais on n’a pas su les concrétiser. On a eu des bons coups. C’était un bon match mais il y a cette désillusion en fin de rencontre qui fait mal. Sur mon occasion, je sens que je peux avancer, je fixe le joueur, je ne me pose pas de question et tape de façon très sèche. C’est vraiment désolant. J’étais un peu attristé. Cela aurait pu être le but de la victoire”.

Avec cette défaite, les Lusitanos redescendent à la 8ème place du classement avec 13 points au compteur, à égalité de points avec un lot de 5 équipes (Lens B, Bobigny, Haguenau, Auxerre B, Metz B) placé entre la 3ème et la 8ème place, à seulement 3 points du leader, le Paris 13 Atlético qui compte un match en plus et deux d’Epinal.

La preuve que le Championnat est loin d’avoir donné une réelle tendance. Mais il faudra patienter pour voir les Lusitanos rebondir rapidement et tenter de redresser la situation en Championnat.

 

FC Metz B 1-0 US Lusitanos

Mi-temps: 0-0

Stade Saint Symphorien

Arbitre: Valentin Cardon

But: Ndiaga (90+4 min)

FC Metz B: Caillard; Akpa, Kouyaté, Peugnet (Cap.), Delaine; Touré (Douane, 74 min), Cachbach, Sarr; Ndiaga, Robin (Misiak, 86 min), Maziz. Entraîneur: Grégory Proment

US Lusitanos: Yirango; Traoré, Ba, Viegas (Cap.), Dexet; Moreira, Mahamat, Niakaté (Boudjemaa, 71 min); Goncalves, Etshimi, Beziouen (Amouzou, 79 min). Entraîneur: Ronald Zizi

 

Desporto
X