Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

National 2: Les Lusitanos tombent face à Lens

Lusitanos de Saint Maur / EM Lusitanos de Saint Maur / EM Lusitanos de Saint Maur / EM

La formation saint-maurienne s’est incliné dans les dernières secondes, 2-1, face à la réserve lensoise lors du match en retard de la 15ème journée du Groupe A de National 2.

Les têtes étaient basses au moment de regagner les vestiaires. Alors qu’ils pensaient avoir fait le plus dur en revenant à la marque grâce à Christian Toko Edimo, les Lusitanos sont finalement repartis des Hauts-de-France sans le moindre point. Dans une rencontre serrée et équilibrée, la pilule était difficile à avaler au regard du scénario. Après avoir vu Croix égalisé, une semaine auparavant, sur un penalty généreux, Lens a bénéficié de la même sanction pour reprendre l’avantage alors que le match livrait ses dernières minutes. Kandé Diawara plaçant une balle puissante dans la lucarne d’Aly Yirango (2-1). Auparavant, les Lusitanos avaient pourtant fait tout ce qu’il fallait pour revenir à la marque.

Après une timide première mi-temps et l’ouverture du score de Lens B (Ansu Sow, 1-0, 38 min), les hommes de Bernard Bouger avait su mettre les ingrédients pour revenir dans le match. D’ailleurs, en 2ème période, Lens B n’opérait plus qu’en contre, tout en voyant les tentatives saint-mauriennes se succédaient.

Pour son premier match aux Lusitanos, Kalidou Yero aura tenté d’apporter sa pierre à l’édifice. Mais c’est bel et bien sur une erreur lensoise, que Farid Beziouen allait récupérer le ballon pour ensuite le transmettre à Christian Toko Edimo qui n’avait plus qu’à convertir l’offrande (1-1, 74 min).

 

La barre de Bilo

Le jeune Tony Bilo aurait également pu être le héros lusitanien quand sa frappe termina sur la barre transversale du portier lensoise ou encore quand ce dernier l’accrocha en position de dernier défenseur, en dehors de la surface. Un carton rouge évident pour l’ensemble du stade… sauf l’arbitre de la rencontre qui n’avait pourtant pas hésité à exclure Issa Niakaté, avec un deuxième jaune, quelques minutes plus tôt. Un moment décisif, d’autant plus que Lens avait déjà opéré ses trois changements et qui aurait pu peser lourd pour la fin de match. Alors que par le passé, les Lusitanos étaient toujours repartis avec la victoire, un nul aurait été tout aussi logique. La défaite étant vraiment injuste au regard des efforts fournis pour revenir.

«On savait que cela allait être difficile de jouer Lens, là-bas, sur leur terrain, analysait le buteur saint-maurien, Christian Toko Edimo. Après, on a essayé d’aller les presser haut, chose qu’on n’avait pas bien fait en 1ère mi-temps. En 2ème, nous avons mieux fait ce pressing, d’où l’égalisation derrière. Le carton rouge ne nous a pas aidé aussi mais nous allons travailler à l’entraînement pour améliorer encore à l’avenir. Pour moi, c’est toujours plaisant de marquer. C’est toujours plaisant mais ça ne nous a pas permis de remmener des points de Lens… donc il faut encore bosser plus pour avoir ce petit plus qui nous manque en ce moment». Pour le Capitaine du jour, Farid Beziouen, les Lusitanos auraient mérité de revenir avec au moins un point de son match en retard. «On n’a pas été aussi mauvais. Le nul aurait été plus logique, 1-1 ou 2-2. On n’a pas été aidé par certaines décisions. Ça fait deux de suite en deux rencontres. Mais aussi on fait trop d’erreurs que l’on paye cash à chaque fois. Il faut vite renverser la vapeur et stopper cette spirale négative. On va retrouver des joueurs mais d’autres seront absents. C’est comme cela depuis le début de saison. Maintenant on va à Reims. Il faudra une réaction. On est dos au mur. A nous de relever la tête et reprendre la route de l’entraînement. Il ne faut pas se mettre de pression inutile. On doit repartir de l’avant et rester debout».

Désormais 8ème avec 19 points, les Lusitanos savent qu’il faudra tout faire pour redresser la tête lors de son prochain déplacement du côté de Reims.

 

LusoJornal Artigos
X