Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Vendredi soir, au stade Dominique Duvauchelle, les Béliers bouclaient leur série de chocs face au troisième du National FFF, Villefranche Beaujolais. Après avoir longtemps cru renouer avec le succès, les Cristoliens ont finalement cédé dans les derniers instants (2-2).

Passer d’un extrême à un autre. Entre le match de Pau la semaine dernière et celui de ce vendredi, les hommes de Carlos Secretário viennent de connaître les deux côtés d’une remontée au tableau d’affichage dans les dernières minutes. Celui rempli de joie avec un but libérateur après être revenu de l’enfer. Et l’autre, qui laisse un goût amer comme après s’être fait assommer par les Caladois au bout du temps additionnel.

Pourtant cette soirée a longtemps failli être celle où les Béliers pouvaient repartir de l’avant. Car si elle avait mal commencé avec un penalty concédé par De Taddeo et converti par Robinet, lui-même victime de la faute (0-1, 6 min), Créteil/Lusitanos s’est rapidement réveillé. Comme contre Béziers il y a deux mois, les locaux reviennent vite dans la rencontre, Diallo remisant en une-deux avec Baal avant de tromper la vigilance de Sauvage (1-1, 16 min).

 

Le retour des vieux démons

Mieux dans la rencontre, les Béliers comptent tout de même sur Véron, de retour sur sa ligne, pour sortir deux belles occasions adverses d’Agounon (32 min) et Renaut (33 min) avant de porter le coup de grâce. Au terme d’une occasion parfaitement construite, Mokdad élimine la défense caladoise en une passe latérale, Pancrate n’ayant plus qu’à finir dans le but vide (2-1, 35 min).

Devant au score, les Val-de-Marnais peinent toutefois à tenir le rythme en seconde période.

Alors qu’ils tiennent une victoire qui les fuit depuis bientôt deux mois en Championnat, ces derniers reculent et subissent les assauts de Villefranche, déterminé à égaliser. Véron doit encore claquer une frappe de Taufflieb qui partait au fond pour sauver les siens (64 min). Mais si l’US Créteil/Lusitanos tient bon, elle reste impuissante tout comme son portier sur le tir de Flegeau dans le temps additionnel (2-2, 90+2 min).

Avec ce match nul qui fait chuter Créteil/Lusitanos à la 10ème place au classement, les Cristoliens peuvent avoir des regrets. Car si ce point laisse un goût amer, la série face aux trois premiers, ponctuée par deux matchs nuls et une défaite, laisse aussi un sentiment d’inachevé.

 

US Créteil/Lusitanos 2-2 FC Villefranche Beaujolais

(2-1 à la mi-temps)

Stade: Dominique Duvauchelle, à Créteil

Public: 662 spectateurs

Arbitre: M. Ustaritz

Buts: Diallo (16 min) et Pancrate (35 min) pour Créteil/Lusitanos; Robinet (5 min s.p) et Flegeau (90+2 min) pour Villefranche

Avertissements: Pelletier (54 min) et Pardal (61 min) pour Créteil/Lusitanos; Cabaton (21 min), Agounon (27 min) et Martin (47 min) pour Villefranche

Créteil/Lusitanos: Véron; Pardal, De Taddeo, Dauchy, Pelletier; Pereira, Buaillon (Cap.), Baal (Llambrich, 74 min); Mokdad, Pancrate (Habbas, 60 min), Diallo (Diarra, 83 min). Entraîneur: Carlos Secretário.

Villefranche: Sauvage: Cabaton (Caloin, 46 min), Renaut, Martin; Agounon (Dadoune, 65 min), Sergio (Cap.), Taufflieb, Flegeau, Ndiaye; Benedick, Robinet (Dutournier, 83 min). Entraîneur: Alain Pochat.

 

Linda de Suza 19/20
Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 0 Votos
0.0
X