Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Réunion du Comité France Portugal Hauts-de-France: tout un programme!

LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG LusoJornal / LSG

Dire qu’on «perd presque le Nord», nous qui, écrivons depuis les Hauts de France, ancien Nord-Pas de Calais, paraît un peu étrange… non?

Pourquoi disons-nous perdre un peu le Nord?

Parce qu’écrire sur tout ce qui a été dit dans la réunion de samedi matin, 4 avril, à la Mairie de Tourcoing, dans le cadre du Comité France Portugal Hauts de France, est bien difficile dans un simple article… nous allons tenter l’exercice.

Il faut avant tout, souligner l’ouverture et la bonne collaboration de la ville de Tourcoing et de ses élus, en mettant une fois de plus, à la disposition ses locaux, pour une réunion d’un comité qui est en marche, dont les résultats, les efforts, commencent à être payants et reconnus bien au-delà de la région d’implantation. Le Comité et ses réunions… un facilitateur, un provocateur de rencontres, de projets, de naissances…

Le Président du Comité, Bruno Cavaco, Consul honoraire du Portugal à Lille, souligne les objectifs de la réunion, remercie les officiels et autres personnes présentes.

Après une minute de silence en souvenir de Didier Droart, Maire de Tourcoing récemment décédé, c’est à son successeur, Jean-Marie Vuylsteker de prendre la parole. Il se dit honoré de recevoir le Comité. Pour l’élu tourquenois, il faut être fier de ses origines tout en s’ouvrant au monde et aux autres. Lui, qui est originaire de Cassel, a comme slogan: «Français, je suis, Flamand je reste». Il conclut: «il faut cultiver ses origines… tout en acceptant d’intégration».

Bruno Cavaco indique que les statuts du Comité sont prêts. Selon lui, cela va contribuer à une plus grande visibilité aux initiatives de l’organisation.

Des activités riches et dynamiques

Il est rappelé le travail déjà accompli, entre autres, auprès de la Luso Tech Community, le lancement du 1er Portugal Market Place avec la présence de plus de 1.000 personnes, la création du Portugal Business Club… Ce dernier, lors de son lancement a accueilli 90 investisseurs et personnalités au Musée de la Piscine à Roubaix. Relié par différents canaux, le club compterait à ce jour, presque 300 membres potentiels.

David Ribeiro, donne l’information selon laquelle, tout ce beau monde est convié à une deuxième réunion programmée pour le 8 juin. Ce même jour, l’industriel Gérard Tiberghien, également présent à la Mairie de Tourcoing, parlera de son livre «Sim, nós podemos» dans lequel il raconte son aventure portugaise, en créant une usine textile dans le Nord du Portugal… Gérard Tiberghien, un grand industriel, une certaine culture de l’entreprise, entreprise où il fait bon travail et vivre, un grand amoureux du Portugal.

Liliane Santos, responsable du Master Lusophone de l’Université de Lille nous a parlé de la rencontre entre l’Université du Minho et celle de Lille, du travail qui est entrepris sur les échanges entre ces deux pôles, de la création de deux Masters entre les deux universités et de la recherche par ses élèves sur le thème du devoir de mémoire.

Bruno Cavaco a évoqué la rencontre entre Lille Capitale Mondiale du design en 2020 et Porto Biennal International du design.

Le récent salon immobilier de Lille, Immotissimo, a eu la bonne idée de choisir le Portugal comme pays invité, les débats et les exposants ont été à la hauteur, ce qui explique, en grande partie, le tiers de plus de visiteurs par rapport à 2018.

David Leporcq Milheiro, de North Shadows Records a parlé du lancement d’un CD sur internet en faveur des Pompiers de Monchique. Un projet qui a réuni des groupes musicaux de tous les Continents. Sur le même principe, d’aider les Pompiers portugais, des groupes musicaux venus d’Italie, Belgique, Suède, France, Portugal… vont se produire dans la ville d’Auchel, le 26 octobre, dans un festival considéré, déjà, comme l’éventement régional du genre musical. Un rapprochement pour un jumelage est en cours entre les Pompiers de Monchique avec ceux de la région Hauts-de-France et tout spécialement ceux d’Auchel.

La mémoire d’Afonso Maia a été évoquée. Afonso Maia, de là-haut, pourra être fier de voir que son travail initié, continue. Lionel Delaleau, historien et chercheur de métaux a trouvé, il y a de cela 3 ans, une plaque d’un soldat portugais. De là naît un désir d’en savoir plus… deux autres plaques ont depuis été découvertes. L’une d’elles va prochainement être transmise à la famille, plus d’un siècle après la fin de la guerre. Lionel tient un blog dans lequel il présente les photos du photographe portugais qui a couvert et photographié la présence portugaise en Flandre, Arnaldo Garcez. À la Gorgue, sur 2.000 photos d’une collection privée, de nombreux clichés de soldats portugais sont présents. A ce jour, ces photos n’ont jamais été divulgués.

Le Consul honoraire du Portugal de la ville de Gand, Bruno Joos de ter Beerst, a raconté son 25 Avril 1974, la Révolution des œillets: «Je sortais d’une boîte de nuit, je descends en direction du Quais do Sodré pour prendre le train… pas de train… je remonte vers la Praça do Comércio, puis l’Avenida da Liberdade, l’Ambassade de Belgique est déserte, les ressortissants belges rejoignent la résidence de l’Ambassadeur… une révolution est en route… je finis par rentrer à la maison en stop… Mes parents qui possédaient énormément d’œillets dans le jardin ont contribué, à leur manière, à la Révolution la plus pacifique de l’histoire mondiale».

Le Consul honoraire rappelle que Gand est la seule ville de Belgique qui possède une plaque commémorative de la participation portugaise à la Première Guerre mondiale, la Bataille de la Lys faisant partie de ce qu’on appelle la 4ème Bataille d’Ypres (9 au 29 avril). Il convie les présents à une visite, en septembre ou octobre, de la ville de Gand et de son port.

António Marrucho avocat l’année dédiée au Portugal à l’Aéronef et la récente présentation de deux films de Manuel d’Oliveira.

Virginie Vila Verde, Présidente de Vivências do Minho, a été mise à l’honneur, elle qui a reçu de la ville de Tourcoing le prix du bénévolat.

David Vasconcelos, rappela l’historique et le but de la création de l’Association Ibérique et des prochaines festivités organisées par les Portugais de Cambrai le 21 avril, s’en suivront d’autres rencontres musicales dans la région: les 25 mai et 1er juin.

Jacqueline da Fonseca, de la Mairie de Roncq défend dans la région, et pas seulement, la pratique de la langue portugaise: langue qui est enseignée à l’Université de Lille, à l’Association Ibérica et au Club des Portugais de Roubaix. Une pétition est en ligne pour la défense du portugais dans l’enseignement en France. On souligne les liaisons, au niveau de l’enseignement supérieur, entre l’H.E.I de Lille et Coimbra dans la filière des énergies renouvelables.

Un programme riche et varié

Que nous réservent les futurs mois, le Comité et les forces vives liées au Portugal dans la région Haute de France?

Le samedi 13 avril aura lieu les cérémonies à Richebourg et La Couture, en honneur des Portugais qui ont participé à la Première Guerre mondiale. Pour la première fois, un bus partira de la Mairie de Tourcoing samedi matin pour assister aux cérémonies.

Le 25 avril, Sciences Po de Lille projette de diffuser le film «Capitaines d’Avril», après quoi un débat s’ensuivra sur l’histoire du Portugal et plus précieusement sur la Révolution des œillets.

Les 14 et 15 mai, une délégation de Vila Nova de Famalicão visite Roubaix, Tourcoing et Wasquehal. Avec cette dernière, un rapprochement pour un jumelage est en cours.

Le 1er juin, le Maire d’Aljustrel, Nelson Domingos Brito, convie une délégation du Comité à être présente aux cérémonies de rapprochement entre Aljustrel et Lens. Un monument, en présence de membres du Gouvernement et du Président de la République portugais, va être inauguré. Ce monument ayant comme support, le Totem offert par la ville Lens, Euro UEFA 2016. Une délégation (Rev3) visitera entre les 1 et 4 juillet, en collaboration avec la C.C.I. de Lille, le Nord du Portugal.

D’autres projets

La deuxième édition du Portugal Market Place à «Five Cail Babcock», l’organisation du deuxième After Work de la Tech Community à Roubaix, une proposition de mise en place d’une soirée de gala «L’excellence portugaise en Hauts de France», la proposition de diffusion du film documentaire «Les Héritiers de la Bataille de La Lys» de Carlos Pereira, Directeur de LusoJornal, à la citadelle de Lille.

Bruno Cavaco, un peu plus concis, résumera sur les réseaux sociaux: «Réunion de travail convivial du Comité France Portugal Hauts-de-France, ce matin, à l’Hôtel de Ville de Tourcoing en présence du nouveau Maire Jean-Marie Vuylsteker, du Consul honoraire de Gand et de nombreuses personnalités. Un programme riche pour la saison 2019-2020. Un grand bravo aux membres du Comité et à ses partenaires pour ces beaux projets qui renforcent tous les ans et toujours un peu plus les relations entre les Hauts-de-France et le Portugal».

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 13 Votos
4.6
X