Un eucalyptus (Portugal) et un hêtre (France) au Concours de l’arbre européen de l’année 2023

Comunidade

 

On connaît les deux arbres qui vont représenter le Portugal et la France au Tree of the Year 2023, ce début février, organisé par l’Environmental Partnership Association (EPA).

En représentation du Portugal l’eucalyptus de Contige et en représentation de la France, l’hêtre pleureur de Cassel.

 

L’eucalyptus de Contige

Pour les plus érudites il s’agit d’un Eucalyptus globulus Labill. Il est âgé de 144 ans et il est situé à Contige, Sátão, Viseu (Beira Alta).

Considéré comme «le plus grand arbre classé du Portugal», par l’Université d’Aveiro, situé en bordure de l’ancienne EN 229, sa plantation remonte à 1.878, lors de l’ouverture de l’Estrada das Donárias. Il y a des allusions de propriété aux familles du Comté, Garcia de Mascarenhas, Rio de Moinhos et Xavier do Amaral Carvalho, familles qui au XIXème siècle se sont mariés et étaient voisins. La monumentalité de l’arbre a forcé son entretien, faisant en sorte que le profil de la route la préserve et la met en évidence.

Le concours d’arbres portugais est une organisation de l’UNAC – União da Floresta Mediterrânica et est ouvert à la participation d’entités privées, d’institutions publiques ou privées.

De noter qu’après plusieurs phases, 10 arbres ont été sélectionnés pour le concours 2023, parmi ceux-ci, deux oliviers de plus de 3.000 ans, un marronnier qui a survécu à la foudre et l’eucalyptus si gros qu’il détient un record national.

L’eucalyptus, arbre très décrié ces dernières années au Portugal, car spéculatif, contribuant à appauvrissement de terrains, destructeur de la nappe phréatique et qui brûle très facilement, en voit un, qui, cette année va représenter le Portugal au Concours européen, mais ce n’est pas n’importe quel eucalyptus.

 

L’hêtre pleureur de Cassel

Décidément ce village des Flandres, dans le Nord de la France, collectionne les prix. Il y a quatre ans, il a été choisi comme «Village préféré des Français».

La cité des Reuze, des géants, remporte cette année le Concours de l’arbre de l’année grâce à son hêtre pleureur, situé dans le jardin public du village.

Le concours de l’Arbre de l’année, organisé par le magazine Terre Sauvage et l’Office national des forêts (ONF), en est cette année sa 11ème édition.

«Ne nous privons pas d’une opportunité de davantage parler de Cassel et des Hauts de France en Europe!», sourit Fabrice Duhoo, Adjoint au Maire, chargé de l’environnement, qui a largement accompagné cette candidature d’arbre majestueux, représentant la France, cette année, au Concours européen.

Labellisé «Arbre remarquable» en 2021, celui que les Casselois ont baptisé le «hêtre pleureur des rencontres», veille sur le mont Cassel depuis 1880. «Des couples amoureux s’y sont conté fleurette», ce qui signifie: chercher à séduire quelqu’un.

Témoin des petites histoires des gens du coin, il l’est aussi de la Grande Histoire, lui qui a côtoyé le Maréchal Foch, pendant la Grande guerre, qui a assisté à l’embrasement du moulin, au début du XXème siècle, puis à l’arrivée de son remplaçant, le Casteel-Meulen, à la fin des années 40… Il jouit aussi d’une situation géographique exceptionnelle, au sommet de Cassel, avec le village en contrebas et la campagne flamande à perte de vue.

Pour la petite histoire, pour savoir à quel arbre on avait à faire, entre un charme et un hêtre, on nous a appris: «être à poil charme Adam».

L’arbre européen de l’année 2022, avec plus de 179.000 voix, a été un chêne pédonculé du village de Przybudki, à la lisière de la forêt de Białowieża, en Pologne, qui a conquis le cœur des internautes.

Attendons le «concours eurovision» du plus bel arbre d’Europe ce début février pour voir si l’hêtre de Cassel ou l’Eucalyptus de Contige sont mis à l’honneur.

 

Donativos LusoJornal