Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Val d’Oise: Graines de Luso distribue des cahiers et des feutres aux enfants hospitalisés

L’association Graines de Luso n’échappe pas à cette crise sanitaire.

Depuis le 17 mars dernier, ses ateliers ludiques d’initiation à la langue portugaise et à la culture lusophone pour enfants sont à l’arrêt.

Mais seuls les ateliers «physiques» ont été mis à l’arrêt. Car cette association dynamique a continué à garder le lien avec ses adhérents en proposant régulièrement aux enfants des activités ludiques, à réaliser seuls ou en famille. Du fait de cette situation particulière, les activités ont été proposées en vidéo ou en audio via les réseaux sociaux (Facebook, Instragram, Whatsapp) ou même leur chaîne Youtube. C’est ainsi que, par exemple, les enfants ont été invités à une chasse aux trésors, sous forme d’abécédaire portugais, à la maison, ou qu’encore, ils ont pu découvrir des livres racontés en audio en bilingue (français et portugais).

La 2ème édition du Graines de Luso Chef – événement qui réunit les enfants et leur famille autour d’un atelier de cuisine portugaise dirigé par des Chefs lusophones et lusophiles, et qui devait avoir lieu le dimanche 29 mars – a lui été annulé.

Mais là encore, l’association s’est adaptée et a proposé à ses adhérents un atelier cuisine en visioconférence avec la Chef Anissa Boulesteix, qui avait déjà participé à la première édition du Graines de Luso Chef l’an dernier. C’est ainsi que les enfants de l’association ont pu cuisiner chez eux «queijadinhas de cenoura».

Bien évidemment, toutes ces solutions ne sont que des réponses alternatives à cette situation exceptionnelle et ne remplacent pas les rencontres physiques si importantes et permettant des moments d’échanges et de partages plus chaleureux et conviviaux, et tant appréciés des familles.

D’ailleurs, malgré toute la bonne volonté à proposer des activités en ligne, l’animatrice et cofondatrice de l’association Isabel Carvalho constate que l’adhésion à ces activités s’essouffle peu à peu.

Les inquiétudes naissent concernant la prochaine rentrée. D’autant que les animations de fin d’année («les mercredis de l’été» et le Festival de Cinéma de Taverny, auxquelles participait régulièrement Graines de Luso) qui permettaient à l’association de faire connaître ses activités à un plus large public ont été annulées.

Cette période est donc difficile, mais pas question pour les dirigeants de l’association de baisser les bras d’autant que, pour la prochaine rentrée, la ville de Taverny pourrait mettre à leur disposition une salle plus grande permettant ainsi de contribuer au respect des règles sanitaires lors des ateliers ludiques hebdomadaires.

Conscients que cette situation a été, et est encore, bien plus difficile à vivre pour les enfants hospitalisés, Graines de Luso a décidé de leur offrir des cahiers de dessin et des feutres. La société Ludiland, sise également à Taverny, s’est jointe à l’association pour cette action de solidarité pour l’hôpital René Dubos de Pontoise, l’hôpital Simone Veil d’Eaubonne, l’hôpital des enfants de Margency et enfin l’hôpital Robert Debré à Paris.

«L’avenir est incertain, mais une certitude reste: Graines de Luso donnera toujours son meilleur»! dit Isabel Carvalho au LusoJornal.

 

Associações
X