Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Visite «diplomatique» à Lisboa du Consul honoraire du Portugal à Lille

Alliant la diplomatie au privé, l’agréable à l’utile, Bruno Cavaco, le Consul honoraire du Portugal à Lille a visité Lisboa du 18 au 25 février.

À l’invitation du Député Paulo Pisco, il s’est rendu à l’Assemblée de la République portugaise où il a assisté à la séance parlementaire des questions au Gouvernement, en présence du Premier Ministre António Costa.

Lors de son séjour, il a été reçu par la Secrétaire d’Etat aux Communautés portugaises, Berta Nunes, où il a pu exposer les nombreux événements en cours dans les Hauts-de-France et lui remettre, au nom du Président de la Chambre des Métiers, Alain Griset, une invitation au Salon International des Métiers d’Art (SIMA) qui se tiendra, les 13, 14 et 15 novembre 2020 au Stade Bollaert-Delelis de Lens, à proximité du Louvre-Lens et du Centre de conservation des œuvres du Louvre, inauguré fin 2019. C’est près de 250.000 œuvres du Louvre qui quittent progressivement Paris pour s’implanter sur le bassin minier.

A noter que dans la dynamique région des Hauts-de-France sera célébré cette année le Centenaire de l’attribution de la plus haute distinction militaire portugaise à la Ville de Lille (2020) et l’arrivée des premiers civils portugais, qui après les soldats de la 1ere Guerre Mondiale, sont venus participer à la reconstruction des villes impactées par le conflit, voire complètement détruite, à l’instar de la Ville de Lens, capitale du bassin minier, qui produisait au début du XXème le précieux charbon pour toute la France.

Une occasion de faire également la connaissance de la nouvelle Ambassadrice de France au Portugal, Florence Mangin, et d’échanger avec ses conseillers sur les atouts économiques et les relations anciennes d’amitié entre le Portugal et la région des Hauts-de-France.

Bruno Cavaco, a souhaité, par cette visite, faire découvrir également à son filleul, Mathis, le pays de son arrière-grand-père paternel, José Cavaco. Un retour aux sources d’une partie de la famille.

Sur un plan plus privé, Bruno et Mathis, étudiant en gestion à l’IUT de Lens, ont été reçus à Sacramento par l’ancien Président de la République Aníbal Cavaco Silva et sa femme Maria, que Bruno Cavaco n’avait pas revu depuis une visite officielle, début 2016, au Palais National de Belém (lieu de résidence du Président de la République) en ses qualités de Président fondateur de la Louvre Lens Vallée, cluster numérique culturel qu’il avait créé jadis avec Pierre de Saintignon, ancien 1er Adjoint de la Ville de Lille et Président mythique du célèbre incubateur Euratechnologies.

Nous n’avons que très peu d’informations sur cet échange, si ce n’est la promesse faite à Maria par Mathis, qui a beaucoup apprécié Lisboa, d’apprendre le Portugais.

Le Consul honoraire de Lille, qui avait axé ses rencontres sur le développement des coopérations économiques et de promotion des métiers d’art, en a profité également pour visiter, à Sintra, la fabrique d’Azulejos Viúva Lamego dont l’artiste international Hervé du Rosa, en résidence au même titre que Joana Vasconcelos, a récemment inauguré une œuvre gigantesque à Saint Sauveur, à Lille, et exposé au Musée la Piscine de Roubaix. Exposition qui a donné lieu au lancement par le Comité France Portugal, d’un Portugal Business Club des Hauts-de-France, en présence d’une centaine de chefs d’entreprises.

Bruno Cavaco a tenu enfin à rencontrer la Conservatrice du Musée d’Art Contemporain de Lisboa, Maria de Aires Silveira, intéressée par une exposition à Boulogne-sur-Mer du peintre portugais Veloso Salgado qui était un grand ami de l’artiste Virginie Breton, fille de jules Breton, et du peintre Adrien Demont de l’école de Wissant, dans le Pas-de-Calais. Lorsque l’on sait qu’il existe également un lieu de mémoire portugais à Boulogne-sur-Mer qui accueille 44 soldats, frères d’arme, qui ont donné leur vie pendant la 1ere Guerre Mondiale, ce lien d’amitié à consacrer entre ces artistes est d’autant plus fort et symbolique.

 

Comunidade
X