Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Le deuxième single du prochain album de Rodrigo Leão est sorti en France le 23 juillet. «Who Can Resist» avec Kurt Wagner, paroles et voix, prépare le lancement du nouvel album “L’étrange beauté de la vie” dont la sortie mondiale est annoncée le 15 octobre.

Après «Friend of a Friend», Rodrigo Leão a présenté la semaine dernière le deuxième single «Who Can Resist» en collaboration avec le chanteur-guitarist américain Kurt Wagner, leader du groupe Lambchop.

«Who Can Resist» est un autre exemple du soin que Rodrigo Leão apporte au choix des voix pour la composition de ses albums plus cinématographiques comme cela a été le cas pour «Alma Mater», «Cinéma» ou «La Mère», et qui se manifeste, à nouveau, dans son nouvel album «L’étrange beauté de la vie», qui sortira le 15 octobre chez BMG.

Pour ce titre le musicien a recherché une voix masculine avec laquelle il pouvait s’identifier et être son alter ego – «et la voix épaisse de Kurt Wagner m’a captivé immédiatement. Il a très aimablement accepté d’écrire les paroles et chanter le thème et cela a été un privilège de pouvoir compter dessus».

«Who Can Resist» est apparu pour la première fois, lors du confinement, à l’été 2020 «en attendant les dîners de famille» explique le musicien cité par son agence. «Quand ce n’était pas mon tour de cuisiner, je me mettais un moment au piano, et je ressentais un immense bonheur d’être là, ensemble, sans sentir le temps s’enfuir». C’est une chanson joyeuse et libre, à l’image de l’album «L’étrange beauté de la vie» dont elle fait partie, et que son auteur décrit: «sur la liberté de pouvoir essayer de créer, sans barrières, sans limites».

C’est en 1993 que Rodrigo Leão, toujours membre de «Madredeus», édite sa première œuvre en son propre nom: «Ave Mundi», «Luminar» explorant des recoins créatifs qui ne rentraient pas dans ses projets précédents. Le disque est devenu un succès inattendu.

Tout au long de sa carrière, Rodrigo a composé et pensé certains de ses albums comme s’il s’agissait de films, une histoire qu’il veut raconter. À partir de là, comme dans un film, il s’agit de donner les bonnes voix à chaque personnage qui joue un rôle dans ce récit. Complété par des paysages sonores et de la musique, Rodrigo effectue le montage final qui donne à chaque disque une portée musicale diversifiée, dictée par l’histoire de chaque «film».

C’est la voie suivie dans des albums comme «Alma Mater», «Cinéma» ou «La Mère», où les invités sont les personnages qui composent l’histoire.

«Who Can Resist» apporte à nouveau cette idée de l’environnement cinématographique, le casting de voix tombant sur Kurt Wagner.

 

Cultura
X