Échange de l’École de la Deuxième Chance de Matosinhos avec celle de l’Artois

Ensino

 

 

Du 21 au 26 février, des jeunes de E2C de Matosinhos viennent dans le Bassin Minier du Nord pour échanger avec E2C de l’Artois.

L’E2C, École de la Deuxième Chance, est un concept novateur en Europe initié par Edith Cresson en 1995. Il s’agit d’un dispositif pour lutter contre le risque d’exclusion des jeunes adultes de 16 à 25 ans sortis sans diplôme des systèmes éducatifs.

L’École de la Deuxième Chance est née pour offrir une solution aux jeunes qui sont sortis de l’école sans diplôme, et se retrouvent souvent confrontés, mois après mois, à la difficulté de rentrer sans qualification dans le monde du travail.

On compte actuellement en France 139 sites-écoles, 15.000 élèves y sont reçus par an. À ce jour 129.000 jeunes sont passés par les E2C.

Quelque chose de remarquable, c’est que 2 jeunes sur 3 trouvent une solution, trouvent leur voie.

Un jeune qui se trouve en difficulté au niveau emploi, peut fréquenter ce type d’école s’il a entre 16 et 25 ans, s’il n’a pas de diplôme, en dehors du Brevet des collèges, s’il a «ras le bol de rester à rien faire», s’il veut travailler et gagner sa vie, s’il a envie d’avancer mais s’il a peur d’un nouvel échec, s’il veut s’en sortir mais s’il ne sait pas quoi faire, s’il est motivé avec le besoin qu’on lui fasse confiance.

L’Escola de Segunda Oportunidade de Matosinhos (E2OM) a été créée en 2008 à l’initiative de la municipalité de cette ville voisine de Porto. Cette école est pour l’instant unique au Portugal. Statistiquement, 806 élèves sont passés par E2CM, 746 ont intégré un parcours certifiant, 62% sont sortis avec un certificat, 63% sont des garçons et 37% des filles. Pendant le parcours de formation, il y a un taux d’abandon qui ne dépasse pas les 15%.

Suite à la vidéo Young People’s Voices Matters, réalisée avec l’E2C de Matosinhos, l’École de la Deuxième Chance de l’Artois a souhaité poursuivre la collaboration, deux des enjeux étant le développement de la mobilité européenne et la volonté de sensibilisation à la réduction des déchets. Au cœur du dispositif d’E2C de l’Artois, les 17 objectifs formulés en 2015 par les 193 membres des Nations Unies: mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et assurer à l’humanité paix et prospérité d’ici 2030.

À l’initiative de l’enseignant Thomas Coquel, l’échange culturel entre E2C d’Artois et E2C de Matosinhos peut ainsi avoir lieu: 5 jeunes de l’E2C Artois vont vivre une semaine d’immersion à l’E2C de Matosinhos, 5 jeunes de l’E2C de Matosinhos vont vivre une semaine d’immersion à l’E2C Artois.

Il y aura la participation de 30 jeunes par école accueillante, la thématique de ces premiers échanges étant la réduction des déchets. Au total 60 jeunes seront impliqués dans ces échanges, plus de 100 personnes à Lens-Liévin et Grand Porto.

Au programme de la semaine en France des élèves de Matosinhos, entre autres: plan d’un composteur, construction d’un composteur à partir de palettes à l’APF du Triolet recyclées, ateliers de cuisine avec sensibilisation à l’équilibre alimentaire, réalisation de recettes de cuisine portugaise à l’initiative de partenaires d’E2C avec la participation d’habitants du territoire.

La semaine, pour les jeunes venus de Matosinhos, se terminera samedi prochain, par une visite le matin de la ville d’Arras et l’après-midi de Paris.

Ces échanges se poursuivront par un stage à Matosinhos d’élèves de l’E2C d’Artois, le thème à traiter au Portugal étant la création d’une œuvre artistique sur la thématique de la réduction des déchets.

 

Donativos LusoJornal