Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Comunidade

 

 

Arménio Augusto Moreira de Sousa nous a quitté le 24 juin dernier. Il est décédé au Portugal, chez lui, à Baltar, à la suite d’une forme longue de Covid-19.

Immigré en France très jeune, il a évolué et progressé à force de volonté et de ténacité, son leitmotiv était: «quand on veut on peut».

Arménio de Sousa a fait énormément pour la Communauté portugaise de la région roubaisienne. Il n’hésitait pas à aider, à conseiller. Il a été secrétaire d’une des plus importantes associations portugaises des Hauts-de-France – la Casa de Portugal de Roubaix – là où étaient réunies plusieurs institutions de promotion de la culture portugaise, des cours de portugais, groupe folklorique, groupe de chants, groupe de jeunes portugais, football…

Arménio de Sousa a fait partie des balbutiements de la création du Comité France Portugal Hauts-de-France et a, à plusieurs reprises, collaboré à la fête de l’amitié et de la citoyenneté de Roubaix.

La 12ème édition de ce festival qui s’est déroulé entre le 9 et 24 mai 2014, a été dédiée aux pays du littoral méditerranéen, le Portugal en faisait partie avec deux expositions qui se sont tenues à la Casa de Portugal sous le thème «De fenêtre en fenêtre» et «Un aller simple et une valise remplie d’espoir».

Pendant ce même festival, sous impulsion d’Arménio de Sousa, deux tables rondes se sont déroulées dans les locaux de la Casa de Portugal sous les thèmes: «Regards croisés sur les conditions de la femme le long de la Méditerranée» et sur «L’immigration portugaise et lusophonie». Un souvenir qui restera pour toujours: nous avons été émus d’avoir ému l’assistance présente en racontant l’histoire de la venue de notre père en France.

La Maison du Portugal faisait partie à ce moment-là du CRIC (Conseil Roubaisien Interculturalité et Citoyenneté).

Nous nous souvenons d’avoir assisté le 14 décembre 2013 à la fête de Noël des enfants qui apprenaient le portugais dans l’association: 90 élèves, 2 enseignantes. LusoJornal écrivait dans son édition du 18 décembre 2013: «Un mot de reconnaissance pour le Secrétaire général actuel de la Maison du Portugal, Arménio de Sousa. On le sentait heureux en voyant tous ces jeunes et moins jeunes sur scène, c’est comme un bébé qu’on voit grandir. C’est un bébé qu’on aide à marcher, les bases sont saines, le train est sur de bons rails, même s’il faut l’entretenir et être vigilant. Arménio de Sousa est un homme de convictions, qui aime ses racines et qui encourage la transmission des valeurs de son pays d’origine, mais qui au même temps fait qu’elles ne restent pas cloisonnées… il souhaite que l’Association communique à l’extérieur et s’ouvre aux autres cultures… il n’hésite pas à donner du temps pour que d’autres projets voient le jour».

Arrivé à l’âge de la retraite, Arménio de Sousa est reparti au Portugal pour s’occuper de son père, voilà qu’il s’en est allé à l’âge de 67 ans laissant sa famille et amis dans la peine.

Des artistes portugais et non portugais nous ont transmis des messages de peine pour la disparition d’Arménio de Sousa, par l’intermédiaire de David Vasco Nelito. Merci David.

Paix à son âme.

 

Donativos LusoJornal
X