Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Association des Portugais de la Loire: 60 ans d’histoire

Donativos LusoJornal

 

Gabriel de Almeida est l’ancien Président de l’Association des Portugais de La Loire à Saint Étienne (42). Après 19 ans au sein de cette institution, son poste de Conseiller municipal délégué à la ville de Saint Étienne ne permettait plus d’en être le Président afin de ne créer des conflits d’intérêt. «J’ai commencé à 23 et puis je me suis dit que ça me plairait de faire partie de l’équipe. Je suis rentré Trésorier et après je me suis présenté, j’ai monté mon équipe et je ne m’en suis plus sorti jusqu’en janvier 2020. Mais je suis toujours présent, car j’y ai passé ma vie et c’est dur de laisser tomber».

L’ancien Président raconte l’histoire de cette association et ces inquiétudes pour le futur.

L’Association des Portugais de la Loire, créé le 11 novembre 1961, par un groupe d’amis, est l’une des plus anciennes associations portugaises en France. L’objectif de cette association était de réunir les Portugais habitant dans la région de la Loire et de s’entraider puisque la plupart d’entre eux n’avait pas, à l’époque, de papiers, ne parlait pas français et était arrivé en France sans leurs femmes.

Gabriel de Almeida est admiratif de cet engagement pris par les premiers membres. «Je leur dois un énorme respect et c’est aussi pour ça que je me suis toujours battu pour cette association. Ils ont fait des choses que nous ne pourrions pas faire en ne parlant pas français. On ne serait pas capable de partir dans un autre pays et d’en faire autant. Aujourd’hui on se contente trop de ce que nous avons, si on veut entendre de la musique portugaise on la télécharge. Avant, ils avaient besoin de cette relation. C’était un pur plaisir de pouvoir parler entre eux et de partager une bière portugaise. C’est aussi ça qui me fascine, je trouve ça très beau».

Ce qui était d’abord une bande de collègues s’est développé jusqu’à atteindre 300 familles adhérentes. Aujourd’hui, elle compte entre 140 et 200 familles adhérentes.

L’association se compose d’une section sportive avec un club de football et d’une section culturelle avec un groupe folklorique.

L’Association Sportive des Portugais a été créé en 1967 et, actuellement, elle est constituée d’une seule équipe. Le groupe folklorique a vu le jour en 1974 et compte 50 membres de tout âge.

Les trois associations ont décidé de se réunir et de former ensemble l’Association des Portugais de la Loire. A présent, l’association vit grâce à une buvette ouverte les week-ends et les soirs de matchs de football.

Cependant, la crise sanitaire actuelle a mis en danger cet équilibre, cette buvette est fermée depuis octobre et ils n’enregistrent donc aucune rentrée d’argent. «Nous avons toujours des charges même si nous sommes fermés. Premièrement, le loyer des locaux, puis les abonnements de télévisions, internet, etc… On doit gaspiller 500 euros par mois. Le deuxième problème est que nous avons dû fermer du jour au lendemain et nos marchandises ont des dates de limite de consommation et ce sont des produits qu’on va jeter à la poubelle».

Grâce à une bonne trésorerie, Gabriel de Almeida pense pouvoir tenir quelque temps. Mais la peine de la perte de certains membres s’est ajoutée aux problèmes financiers. «On a eu pas mal de décès, de personnes malades. Ça a été une année très compliquée».

A ce jour, l’association n’a pas de réponse sur une possible réouverture en terrasse le 19 mai comme les bars et les restaurants. Les règles annoncées pourraient le permettre mais sans autorisation, l’association ne pourra pas reprendre son activité.

Bien que la réouverture se rapproche, l’ancien Président reste inquiet sur le futur des associations. «Le plus dur ça va être de reprendre l’activité. Les gens ont pris l’habitude de rester chez eux, la vie a changé. Est-ce que les gens vont toujours être motivés pour venir? Je ne sais pas. C’est dur de motiver les gens quand on a de entraînements jusqu’à tard le soir. C’est un loisir sans en être un, car il y a des obligations. J’ai peur que les gens baissent les bras et n’aient plus envie de venir, ça m’inquiète. Par exemple, le groupe folklorique, nous avons la dernière génération des 3-4 ans, mais après nous n’aurons plus rien. Les jeunes d’aujourd’hui n’ont plus besoin de monde associatif».

 

Association des Portugais de la Loire

4 rue de Bénévent

42000 Saint Étienne

Infos: 04.77.74.90.63

 

Associações
X