Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Desporto

 

Quel beau Tour de France Féminin!

Quel beau début le dimanche 24 juillet au pied de la Dame de Fer, la Tour Eiffel… le Tour qui s’élance de la Tour pour un Tour essentiellement dans l’Est de la France.

Et quel beau final pour les cyclistes qui ont terminé à Super Planche des Belles Filles le Tour… une forme d’hommage, après 1.033 km d’efforts.

Parmi les Belles à boucler le Tours féminin, là-haut, dans les Vosges, à 1.148 mètres, la lusodescendente Barbara Fonseca.

Barbara Fonseca fait partie de la plus petite équipe au niveau budget des 24 présentes dans ce Tour de France féminin, nouvellement remodelé et professionnalisé.

La lusodescendente est venue pour apprendre, à l’image de ses coéquipières.

Au départ de l’épreuve, 144 concurrentes, à l’arrivée, 109.

L’exploit des «Madeleines» – surnom de l’équipe Saint-Michel-Auber 93 – est le fait que toutes les 6 équipières ont rempli un des buts, en arrivant toutes au bout de l’épreuve, nombreux ont été les abandons à la suite de chutes ou arrivées hors-délais.

Il fallait probablement s’y attendre: la petite reine ayant ses couronnes de circulations partout dans le pays, quoi de plus normal que cela soit du royaume des Pays Bas qui viennent 9 des 26 premières places au classement final du Tour de France.

Elles trustent aussi les 4 maillots (jaune, blanc, vert et à points).

Pour Barbara Fonseca et son équipe, cela fut un honneur de participer au Tour de France Féminin, un Tour pour des professionnelles, alors qu’elles n’ont pas eu le temps de se préparer comme des pro.

Barbara Fonseca, professeur d’Éducation physique et sportive, en interview au début du Tour affirmait: «L’équipe est passée pro cette année et ça s’est fait assez tardivement. Ça aurait été compliqué de prendre une dispo dans l’Éducation Nationale aussi tard. Donc, cette année, j’ai fait les deux. J’espère pouvoir ne faire que du vélo l’année prochaine».

Barbara Fonseca termine le tour à la 85ème place, à 1 heure, 16 minutes et 5 secondes du Maillot Jaune, A. Van Vleuten.

Faisons le souhait que pour l’édition 2023 du Tour de France Féminin, d’autres cyclistes portugaises puissent y participer, à l’image de Maria Martins, qui a 23 ans possède déjà un très beau palmarès. Maria Martins pourra servir d’exemple aux nombreuses amatrices qu’on voit de plus en plus arpenter les routes du rectangle planté à l’extrémité Occidentale de l’Europe.

Le parcours de l’édition 2023 sera dévoilé le 27 octobre prochain. Un Tour qui se déroulera probablement sur 8 jours au lieu de 7, un départ en dehors de Paris, avec une arrivée au Mont Ventoux.

 

Donativos LusoJornal
X