Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Ce jeudi 28 septembre, les éditions l’Harmattan et l’auteur Carlos K. Debrito présenteront le livre «Ecrire Admittatur et imprimatur», à Paris 5.

En vente depuis le mois de juin, il s’agit d’une réflexion sur l’écriture. «Une écriture au singulier dans laquelle je me suis inspiré d’auteurs dont j’ai apprécié particulièrement les oeuvres, mais aussi au pluriel où je m’appuie sur certains mouvements (futurisme, surréalisme, l’après-guerre, etc)».

C’est à partir de là que son fil conducteur va nous emmener jusqu’à l’écriture d’aujourd’hui et les soucis rencontrés.

Carlos K. Debrito avoue qu’il préfère interroger plutôt que donner des réponses. «J’aime quand un auteur m’interroge, que je sois dans le doute. Dès que je ne comprends pas quelque chose je pars faire des recherches».

C’est après avoir collaboré plusieurs années avec les éditions «Antígona», à Lisboa, qu’il s’inspire pour ce nouveau livre.

Originaire de Braga et d’une mère bibliothécaire, les livres deviennent une habitude et une délivrance. Il écrit au journal du lycée et son côté révolutionnaire s’accentue. Puis afin de se faire démarquer des autres, il utilise le ‘K’ de Kafka pour se faire son nom d’auteur. Finalement les études de médecine prennent le dessus. Cependant il s’installe en 1973 à Bruxelles avant de s’installer définitivement à Paris en 1989.

Spécialisé en Psychiatrie Carlos K. Debrito travaille en tant que Chef de service, depuis des années, au sud de la capitale. Mais il est aussi Chef de rédaction de la revue «L’évolution psychiatrique».

Carlos K. Debrito est également l’auteur de «Retour à Lisbonne» ou encore de «Somnambule». D’autres projets littéraires effleurent déjà son esprit, mais en attendant rendez-vous chez l’Harmattan.

 

Le jeudi 28 septembre, 19h00

Espace l’Harmattan

21 bis rue des Écoles

75005 Paris

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 3 Votos
9.6
X