Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Une conférence de Albino Chavale, de l’Université de Maputo sur «L’intégration des traits linguistiques et culturels dans la littérature postcoloniale mozambicaine: Un défi pour la traduction? Le cas de Mia Couto (Terra Sonâmbula)», aura lieu à la Fondation Calouste Gulbenkian, le 25 janvier prochain, à 18h00.

Une des caractéristiques notoires de la littérature africaine de la période postcoloniale, est sans doute, l’intégration des traits linguistiques et culturels auparavant marginalisés.

Ces options littéraires de la littérature post-indépendance ne vont pas sans poser quelques questions aux traducteurs. En effet, comment transposer, traduire des particularités qui correspondent à des variations linguistiques et culturelles spécifiques dans une autre langue?

Organisé par Isabel Desmet (Responsable de l’axe de recherche linguistique comparative des langues romanes de l’EA 4385 – Laboratoire d’études romanes et du Département d’études lusophones de l’Université Paris 8) et Ana Paixão (Lectrice au Département d’études lusophones de l’Université Paris 8 et Coordinatrice des enseignements de portugais de l’Institut Camões).

 

Fondation Calouste Gulbenkian

39 boulevard de La Tour-Maubourg

75007 Paris

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 4 Votos
4.9
X