Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Desporto

 

Absent de la coupe UEFA depuis 2015, le Sporting Club de Paris renoue avec cette prestigieuse compétition dans le cadre d’un Tour Principal organisé en Belgique. Le tirage au sort des groupes n’a pas été très clément avec les Parisiens qui ont hérité du groupe de la «mort».

En effet, leur poule composée de Khairat Almaty (club kazakh vainqueur de l’épreuve en 2013 et 2015 (et régulièrement classé parmi les 4 meilleures équipes européennes), avec sa pléiade de brésiliens dont l’excellent gardien de but, Léo Higuita, de Palma Mallorca, meilleur club espagnol de futsal derrière Barcelone et du club hôte, le RSCA Anderlecht, qui domine le championnat belge depuis des années et qui compte dans son effectif Diogo, qui a joué plusieurs années sous le maillot parisien avant de faire les beaux jours du Sporting Club du Portugal.

C’est assurément la poule la plus relevée des 4 en compétition.

Pour pouvoir participer au tour suivant (le Tour Elite qui sera disputé fin novembre) le Sporting Club de Paris doit terminer dans les 3 premiers de ce mini tournoi à quatre équipes. Pour des Parisiens en difficulté en championnat de D1 (3 défaites en 5 matchs), la tâche s’annonce compliquée… mais pas impossible.

Les joueurs sont d’autant plus motivés que le club, s’il se qualifie, postulera pour organiser le tour Elite de novembre à la Halle Carpentier.

Afin de préparer au mieux cette compétition, les Parisiens sont arrivés sur place lundi dans la matinée. Malgré des conditions de travail peu optimales (gymnase à 45 min de route de l’hébergement choisi par l’UEFA, vestiaires trop exigus pour accueillir 16 sportifs par exemple), les hommes ont travaillé et ont pu se concentrer pour ce grand rendez-vous. Pour ce premier match les opposant à Palma Mallorca, les Champions de France étaient privés de Finéo suspendu.

Les Parisiens ont démarré pied au plancher la rencontre et ont totalement surpris des Espagnols qui ne s’attendaient pas à une telle opposition. Après seulement 20 secondes de jeu, sur une relance de Laion, Bolinha contrôle le ballon de la poitrine et expédie le ballon d’une demi-volée dans le but de Luan Muller impuissant. Moins de 2 minutes plus tard, le Brésilien récidive en étant seul aux six mètres pour reprendre un centre de Belhaj. Trente secondes plus tard, Bolinha s’offre un triplé, son tir de loin trompe le gardien sur sa droite… 3-0 en faveur des Parisiens au bout de seulement 3 minutes, qui l’eut cru?

Après un tel début en fanfare, la réponse de Palma ne tarde pas. Les joueurs de l’Ile de Majorque reviennent au score en 5 minutes par une première réalisation de Marlon qui marque en se retournant (4 min) puis grâce à Bolinha qui dévie malencontreusement dans son but un coup franc espagnol (7 min), puis par Tayebi qui reprend une touche pour battre de près Laion (3-3, 9 min).

Comme attendu, le niveau de jeu est élevé et le match est intense.

Les Parisiens font jeu égal avec leurs adversaires. Le ballon file d’un but à l’autre et les Parisiens se procurent quelques belles occasions par Saadaoui et Bolinha, mais leurs tirs n’attrapent pas la cage de Muller.

A la 13ème minute, les 2 équipes se retrouvent à 5 fautes et il reste 7 minutes à jouer.

Palma prend l’avantage grâce à Marlon qui reprend de loin un ballon repoussé par Laion sur un tir puissant de Tayebi (3-4, 14 min). Dans la minute suivante, les Espagnols manquent d’accroitre leur avantage, mais le tir à 10m de Marcuso (sanctionnant une 6ème faute) termine sur la base droite de but de Laion.

Le Sporting Club de Paris est proche d’égaliser mais les tentatives de Laion (de loin), de N’Gala ou d’Eder, trouvent Muller sur leur route.

Les Franciliens trouvent néanmoins la faille par Saadaoui qui surprend Muller d’un tir lointain (4-4, 18 min).

Très belle première mi-temps parisienne qui a vu les joueurs de Président José Lopes faire honneur à la compétition et qui ont su rivaliser avec un grand d’Europe.

 

En seconde période, changement de physionomie, avec des Espagnols qui continuent de jouer vite, en se projetant rapidement devant le but parisien. A l’inverse, les joueurs du Sporting Club de Paris souffrent physiquement et devant une telle adversité, toutes les fautes commises se paient cher.

A la 21ème minute, alors qu’il vient de repousser trois tirs adverses en corner, Laion s’incline sur un ballon mal dégagé au premier poteau qui parvient à Mario Rivillos pour le 5ème but.

Dans la foulée, Laion, monté en soutien de ses attaquants, perd le ballon au milieu de terrain au profit de Rojas Gomez qui marque dans le but vide (4-6, 22 min). Ca va trop vite pour des Parisiens qui tentent de répliquer par une belle action collective impliquant Bolinha, Ba et Eder, mais le tir de ce dernier est dévié en corner par Muller (23 min). Un magnifique but est inscrit par Tayebi qui se défait d’abord de Bolinha sur l’aile gauche, et qui se permet un passement de jambes pour mystifier Laion (4-7, 25 min). En réponse, Saadaoui tente une reprise de volée sur corner mais celle-ci passe de peu à droite de la cage espagnole.

Le jeu semble s’équilibrer, mais une perte de balle de Ba, profite à Mancuso bien placé au second poteau (8-4, 28 min). Sursaut d’orgueil des Parisiens qui harcèlent le but de Palma mais les tentatives de Eder (par 2 fois) et de Belhaj butent sur le gardien.

Ce sont au contraire les Espagnols qui vont aggraver le score par Marlon dont la reprise de volée sur corner passe entre les jambes de Laion (4-9, 31 min). Le Sporting Club de Paris joue désormais à 5 dans le jeu avec le gardien positionné dans le camp adverse. Cette tactique porte ses fruits puisque les Parisiens marquent un cinquième but par Chaulet qui dévie, dans la cage de Muller, un tir de Soumaré (5-9, 36 min).

Ensuite, le passage au power-play avec Belhaj en gardien de but ne leur est pas profitable, puisqu’ils encaissent deux nouveaux buts par Marlon (38 min) et Rojas Gomez (39 min).

 

Si la supériorité de Palma ne souffre d’aucune discussion, le score (11-5) en revanche est lourd pour des Parisiens qui ont bien rivalisés pendant une mi-temps. Mais la débauche d’énergie déployée et l’intensité du match ont été tellement importants pour rester au contact des Espagnols, que les Français ont plongé physiquement ensuite.

Mais la manière et la combativité montrées sur le parquet mercredi soir laissent augurer de meilleures performances prochainement… et pourquoi pas dès ce jeudi, contre le club hôte, le RSCA Anderlecht.

 

Palma Mallorca 11-5 Sporting Club de Paris

Arbitres: Grigori Osomkov (EST) et Josip Barton (MKD)

Buteurs: Sporting Club Paris: Bolinha (x3), Saadaoui et Chaulet. Etoile Lavalloise: Marlon (x5), Tayebi (x2), Rojas Gomez (x2), Rivillos et Mancuso.

Sporting Club de Paris: Laion (GK), Souare (GK), Ba, Belhaj, Bolinha, Chaulet, Eder, Konaté, Ndukuta, Saadaoui, Souaré, Soumaré et Teixeira.

 

Donativos LusoJornal
X