Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

David Alves est entrepreneur et chef d’entreprise dans le domaine de l’environnement. Il développe des projets sur la problématique du gaspillage et de la consommation de l’eau dans le monde. Il est en train de développer des brevets entre la France et le Portugal sur «Comment apprendre à mieux consommer l’eau…».

David Alves est également administrateur de la Chambre de commerce et d’industrie franco-portugaise (CCIFP).

 

Comment passez vous cette période de confinement?

Je suis à la maison, en région parisienne, confiné en famille. Les journées sont longues, je travaille depuis mon domicile où je me pose mille et une questions! Le reste du temps, j’essaie de me rendre utile et de récupérer des boîtes de masques afin de les offrir aux personnes les plus démunies et surtout aux hôpitaux qui manquent de tout. Aidons-les!

 

Quand cette situation sera dépassée, qu’attendez-vous du «nouveau monde»?

Il y a eu un avant et un après 11 septembre 2001. J’étais aux USA ce jour-là. Maintenant, il y a et il y aura un après «Coronavirus». «Le monde change, le monde va changer!». Tout d’un coup, l’humanité doit luter contre un ennemi invisible, terrible, dévastateur… qui en quelques semaines a fait des milliers de décès, des milliers de malades, a fait tomber l’économie mondial, a déboussolé tout les cours de la bourse, a mis à genou toutes les puissances de ce monde, a ridiculisé tout le monde politique et ses donneurs de leçon… et ce n’est pas fini… En un instant, nous avons réalisé que nous étions tous dans le même bateau: riches, pauvres, blancs, noirs, grands ou petits… Un élan de générosité dans un climat anxiogène c’est même développé. Incroyables! Les valeurs humaines ont fait surface au détriment de l’argent, de la haine et de l’avarice. Nous nous sommes tournés vers nous-mêmes et nous comprenons maintenant la valeur du mot «Solidarité». Nous sommes en train de prendre conscience que notre planète déborde, elle est complètement asphyxié, pollué par des humains inconscients, sans cesse à la recherche de s’enrichir et ainsi de la détruire, on consomme à tous va, on dépense sans compter, on gaspille toutes les énergies naturelles de notre planète, nous avons détruit et abîmé nos ressources! Peut-être que ce Coronavirus a été créé par l’homme, puis infecté et propagé par les animaux, mais en quelques semaines, nous avons montré nos faiblesses et notre vulnérabilité. Nous lui avons fait du mal a notre planète, maintenant elle est en train de nous le faire payer! Prenons tous conscience: après le Coronavirus «le monde va changer»… et nous devons changer avec lui. Il est temps d’apprendre à mieux vivre, à mieux consommer, d’apprendre à vivre différemment, tout simplement. Aider son prochain et le vivre ensemble est désormais possible. Que Dieu protège l’humanité et vienne en aide à tous ceux dans le besoin.

 

Comunidade
X