Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Cette saison, LusoJornal continue de suivre les lusophones qui évoluent sur les pelouses de D1 Féminine. Parmi elles, Adeline Janela, joueuse franco-portugaise du FC Metz titulaire le week-end dernier face à Lille (victoire 2-0) mais aussi face au Paris FC (2-2) la semaine dernière.

Et c’est à cette occasion que nous avons pu nous entretenir avec elle.

 

Tout d’abord, votre sentiment après ce match face au Paris FC?

C’est une très grande satisfaction. Sur le contenu du match, on n’a pas à rougir. Le début de rencontre a été un peu compliqué mais on a su se ressaisir et surtout égaliser. Ensuite, on a su jouer, marquer et tenir face à notre adversaire. Si on avait marqué un troisième but, ça n’aurait pas été volé.

 

Vous vous attendiez à un tel match, avec autant de rebondissements?

On évite d’y penser. On savait que le Paris FC était une équipe contre laquelle on aurait du mal à prendre des points. Résultat, on était venu en se disant: on fait ce qu’on peut faire, si on gagne c’est très bien, si malheureusement on perd on essaye au moins de fournir un bon contenu. Sur ce match, on est plutôt satisfait de la tournure qu’il a pris.

 

Après deux victoires consécutives, vous accrochez un match nul. Les résultats positifs s’enchaînent après un début de saison difficile (7 défaites en 7 rencontres)…

Ça fait du bien! Il n’y a rien de mieux dans un groupe que le succès, c’est important. Après, c’est aussi le travail qui paye. Sur le début de saison, même si les résultats n’étaient pas là, les prestations étaient quand même assez intéressantes. Maintenant, on a les victoires qui nous sourient donc ça fait du bien au groupe.

 

Qu’est ce qui a changé et amener cette nouvelle dynamique?

La première victoire nous a donné un peu de confiance et nous a permis de nous libérer dans le jeu. Mais sinon, c’est juste la continuité du travail qui est fourni depuis le début de saison.

 

On arrive quasiment à mi-saison désormais. Quels objectifs pour Metz désormais? Le maintien avant tout en D1 Féminine?

Toujours le maintien. On se concentre vraiment sur le Championnat, ce qui est à côté comme la Coupe de France, c’est du bonus. On est une équipe qui jouera tout à fond, c’est certain. Mais la priorité reste le Championnat et le maintien. On veut arrêter de faire l’ascenseur entre la D2 et la D1 Féminine.

 

Et vous, quels sont vos objectifs personnels?

Je n’ai qu’un objectif collectif: le maintien. Après individuellement, c’est essayer de jouer un maximum de minutes, d’apporter un maximum au groupe. Mais mon objectif à moi, il est plus collectif qu’individuel.

 

Quel bilan vous tirez de votre première partie de saison?

J’ai eu un temps de jeu assez moyen. Aujourd’hui, je fais partie des plus anciennes de l’équipe, j’essaye d’apporter des choses un peu plus différentes. Donc je pense que j’ai un rôle assez important dans l’équipe. Sur le jeu, je suis assez exigeante avec moi-même donc je peux toujours faire mieux.

 

Pour finir, la Sélection portugaise est-elle toujours dans un coin de la tête?

Pas forcément non. Aujourd’hui, j’ai un certain âge, le football n’est plus forcément ma priorité. Si on m’appelle, j’en serais très heureuse, mais si ça n’arrive pas, ce ne sera pas une frustration pour moi.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
9.2
X