Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

À l’heure de la trêve hivernale et après 14 journées de D1 Féminine, LusoJornal a décidé de faire le bilan des clubs des lusophones du Championnat. Et il commence par Rodez, où Marine de Sousa (au centre sur la photo) évolue, et qui continue d’entretenir l’espoir de se maintenir.

La saison s’annonçait bien compliquée pour les Ruthénoises. Plus petit budget de D1 avec seulement 200.000 euros au compteur, le club aveyronnais devait faire face aux arrivées toujours plus nombreuses des clubs professionnels dans l’élite française. Et autant dire que le début de saison fut difficile.

Battu d’entrée par deux concurrents pour le maintien que sont Soyaux (1-3) et Lille (2-3), les joueuses de Sabrina Viguier ont dû attendre leur septième match pour engranger leur premier point face à Fleury (0-0), suivi d’un deuxième face à Dijon (1-1). Capable de bien résister face à certains gros du Championnat comme Lyon (0-2) ou Paris (1-2), les Ruthénoises ont souvent laisser filer de précieux points face à des équipes plus à leur portée.

L’accident face à Bordeaux est le plus parlant, les coéquipières de Marine de Sousa coulant en l’espace d’un quart d’heure face à Viviane Asseyi qui s’offre un triplé (1-4). Mais si Rodez a longtemps semblé filer vers la D2, la réussite est revenue de leur côté avant la trêve. Vainqueur d’un match capital contre Lille (1-0), les Aveyronnaises ont récidivé face au PFC (1-0) pour s’offrir un exploit et revenir à seulement trois points du premier non-relégable. Deux succès marqués par l’empreinte de Kimberly Cazeau, buteuse à chaque fois.

De quoi maintenir l’espoir d’un maintien en D1 même si la rentrée s’annonce musclée avec deux rencontres face à l’OL en Coupe de France puis en Championnat.

Du côté de Marine de Sousa, le bilan est en demi-teinte. Capitale l’an passé dans la course au maintien, la joueuse de 25 ans est apparue en début de saison, jouant en tout cinq rencontres, mais aucune en intégralité. Dans le groupe jusqu’à la rencontre face à Metz, elle a disparu depuis, mais pourrait faire son retour l’an prochain.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
9.2
X