D1 Futsal: Le Sporting Club de Paris a souffert pour s’imposer devant Marcouville

Desporto

 

Après son match nul à Toulon (4-4) la semaine passée, le Sporting Club de Paris retrouvait son antre de Carpentier pour la réception du promu Marcouville, calé au fond du classement de la D1 futsal avec une seule victoire acquise à domicile samedi dernier contre Kingersheim, une des trois équipes (avec Marcouville et Toulouse) mal classées.

Sur le papier, les Parisiens étaient les mieux placés pour remporter cette partie. Mais, ils s’en souviennent encore, les joueurs de Rodolphe Lopes avaient eu toutes les peines du monde à s’imposer (4-2) au match ‘aller’ devant un adversaire accrocheur. C’est donc avec humilité, mais conviction, que le Sporting Club de Paris aborde cette rencontre pour laquelle l’entraîneur peut compter sur un effectif au complet.

Comme au match ‘aller’, les Parisiens ont beaucoup souffert pour l’emporter, il s’en est même fallu d’une barre transversale à 2 secondes de la fin pour que les visiteurs ne repartent avec le point du match nul… Il faut féliciter les deux équipes d’avoir produit une prestation de bonne qualité et d’avoir gardé leur calme face au duo arbitral complètement dépassé par les évènements et qui a «pourri» le match avec la distribution de 4 cartons jaunes pour les Parisiens et 6 jaunes et 2 rouges pour les visiteurs… des sanctions disproportionnées, des fautes non sifflées, un but accordé puis refusé dans la même seconde. De l’avis même des deux équipes, du jamais vu à ce niveau.

 

Le Sporting Club de Paris démarre la rencontre sur les chapeaux de roues en privant Marcouville de ballons. On joue depuis moins de 2 minutes quand Saadaoui est au second poteau pour reprendre un centre tir de Chaulet et marquer (1-0).

Marcouville réagit immédiatement par Gagui qui intercepte une passe de Landry pour Saadoui au milieu de terrain pour venir battre Laion sur sa droite (1-1, 3 min). Trente secondes plus tard, Gagui s’échappe sur l’aile droite, efface Finéo et trompe le gardien parisien dans le petit filet droit (1-2).

Les champions de France repartent à l’attaque mais se montrent maladroits devant le but (barre transversale pour Eder, tir au-dessus pour Soumaré seul devant le but). En contre-attaque, Marcouville est dangereux et Kuya trouve même le poteau droit de Laion (10 min).

Les visiteurs accroissent leur avantage lorsque Traoré, très remuant, voit son tir repoussé par le goal parisien sur Kuya qui ne se prive pas de marquer (1-3, 11 min).

Coup de froid à Carpentier où ce n’est pas vraiment le scénario attendu!

Belhaj pense profiter d’un ballon relâché par Borowczak mais son lob passe juste au-dessus de la cage. Le Sporting Club de Paris se retrouve à 5 fautes alors qu’il reste plus de 8 minutes à jouer. Sur un dégagement à la main de Laion, Bolinha détourne de la tête le ballon dans le but de Marcouville (2-3, 12 min).

Les Parisiens tentent de revenir au score mais Marcouville défend bien et se montre dangereux avec leurs attaques rapides. Soumaré tente sa chance mais sa tentative est repoussée du pied par Borowczak sur Belhaj qui ne trouve pas le cadre (15 min) et Ngala trouve la transversale à la 18ème minute. C’est au tour de Laion de s’illustrer sur un tir de Durimi qu’il dévie d’une belle parade (19 min).

Menés à la fin de la première mi-temps, les Parisiens vont devoir faire plus pour espérer l’emporter.

 

Le Sporting Club de Paris repart fort en seconde période en monopolisant le ballon mais sans être à l’abri des attaques placées de son adversaire. A la 25ème minute, les Verts et blancs reviennent à égalité grâce à Bolinha qui est à la réception d’un centre de Belhaj (3-3).

Le ballon file d’un but à l’autre et le jeu est agréable sauf que le duo arbitral hache le jeu et sévit à tour de bras. A la 29ème minute, Ali Si Chaib est expulsé pour un deuxième carton jaune… En infériorité numérique, Marcouville va encaisser un nouveau but réussi par Bolinha à la réception d’un centre de Ba au second poteau (4-3, 30 min). Dans la minute précédente, le brésilien avait trouvé le poteau gauche de la cage adversaire.

Les Parisiens vont accentuer leur avantage par Belhaj bien servi par Boulaye Ba à la 33ème minute (5-3). Les nombreux supporters respirent mieux.

Marcouville passe en power play et écope d’une 5ème faute dans la foulée. Solide en défense, le Sporting Club de Paris ne laisse que peu d’espace à ses adversaires qui n’arrivent pas à s’approcher du but de Laion. Ils essaient de loin et Durimi oblige à une belle parade (19 min).

Alors qu’il vient d’intercepter un ballon et qu’il veut marquer dans le but vide, Finéo voit son tir contré par Durimi qui lance Rebelo qui s’en vient battre Laion de près (5-4, 37 min).

La fin de la partie est tendue entre les occasions de part et d’autre (Marcouville trouvant même la barre transversale à 3 secondes de la fin) et les décisions prises (ou non…) par le duo arbitral.

 

Victoire difficile, mais importante, pour le Sporting Club de Paris qui continue sa série d’invincibilité. La bataille a été rude face à une belle équipe de Marcouville qui, au vu de ce math, n’est pas à sa place au classement général.

A noter le bon retour après blessure de Bolinha qui a inscrit un triplé.

Les équipes et les supporters se sont tous retrouvés à la fin du match pour partager la galette des rois dans un belle ambiance.

Samedi prochain, place à la Coupe Nationale de Futsal. Pour son entrée en lice, le Sporting Club de Paris disputera son 1/32ème finale à Creil.

 

Sporting Club de Paris 5-4 Marcouville

Arbitres: Christian Morar & Jordan Feltesse

Sporting Club de Paris: Laion (GK), Souare (GK), Ba, Belhaj, Bolinha, Chaulet, Eder, Finéo, Ngala, Saadaoui, Soumaré et Teixeira.

Buteurs: Sporting Club Paris: Bolinha (x3), Saadaoui et Belhaj. Marcouville: Gagui (x2), Kuya et Rebelo.

 

Donativos LusoJornal