Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

D1 Futsal: Le Sporting Club de Paris surpris à domicile par Mouvaux

Desporto

 

Match au sommet, samedi, à Carpentier! Le Sporting Club de Paris, Champion en titre, recevait Mouvaux, son dauphin de la saison passée. Avant cette rencontre, les franciliens restaient sur 2 victoires (et six points au classement) alors que les nordistes ne comptaient qu’un point après une défaite et un nul, tous deux concédés à domicile.

Match important donc pour les deux équipes mais avec des objectifs différents: pour le Sporting Club de Paris, prendre davantage de distance avec un concurrent potentiel et pour Mouvaux, engranger des points lors de ce premier match à l’extérieur et ne pas se laisser distancer au classement.

 

Samedi ce sont les nordistes qui sortent largement (4-8) vainqueurs de cette confrontation qui ne souffre d‘aucune contestation, tant les visiteurs ont dominé les débats et mieux gérer leurs émotions.

Pourtant, tout avait bien commencé pour le Sporting Club de Paris qui ouvre le score dès la 2ème minute par Laion, le portier parisien, qui marque de loin. Forgiarini, son homologue de Mouvaux, masqué notamment par Chaulet, est surpris et ne peut empêcher le but (1-0). Les visiteurs ripostent aussitôt par Pett qui oblige Laion à un arrêt en deux temps.

Les Parisiens se procurent de nouvelles occasions par Laion (qui aura beaucoup tenté dans ce match) et Bolinha. Mouvaux revient à hauteur de leurs hôtes par Walex qui se démarque sur une touche pour envoyer le ballon dans le coin gauche de Laion (1-1, 6 min).

Les nordistes prennent l’ascendant sur un coup franc à la limite de la surface de réparation, avec une réalisation de Sanna bien décalé sur la gauche (1-2, 9 min).

Sur une nouvelle tentative de Laion, le ballon repoussé par Forgiarini, atterrit sur la tête de Sanna qui lance Charraoui trompant le goal francilien (1-3, 10 min).

Le Sporting Club de Paris n’abdique pas, mais n’arrive pas à passer le rideau défensif adverse, bien aidé par un gardien décisif samedi.

Le match est d’une grande intensité et les Parisiens se retrouvent à 5 fautes alors qu’il reste encore 7 minutes à jouer. Soumaré tente de déborder Charraoui mais celui-ci lui prend le ballon, et après un relais avec Sanna, il se retrouve face à Laion qui gagne son duel (13 min).

Sous les encouragements de leurs nombreux supporters, les Parisiens tentent mais n’arrivent pas à déstabiliser les nordistes qui bénéficient aussi d’un peu de chance quand Charraoui évite le tir de Belhaj de rentrer dans son but en écartant, sur sa ligne, le ballon d’une tête retournée (14 min).

Comme ils n’y arrivent pas, les joueurs de Rodolphe Lopes, s’énervent et ratent beaucoup de passes. Mouvaux est plus agressif et joue à fond toutes les actions, comme celle où un ballon semblant sortir hors de l’aire de jeux est récupéré par Sanna qui centre pour Pett, seul devant Laion qui réalise un bel arrêt (17 min). Le gardien parisien doit de nouveau s’employer sur un tir de Sanna (18 min). Sur un corner, Ramirez reçoit le ballon au milieu de terrain, il réalise un contrôle de la poitrine et déclenche une frappe du gauche qui finit au fond du but parisien (1-4, 18 min).

Les joueurs locaux semblent bien impuissants face à la défense intraitable de leurs adversaires et leur réalisme devant le but.

Le Sporting Club de Paris attaque la seconde période pied au plancher poussé par ses fidèles supporters. Mais les attaques se heurtent toujours à la muraille nordiste et les contres adverses sont dangereux. Pett et Walex sont proches d’aggraver le score mais Laion gagne ses duels. Mais à la 26ème minute, le portier local ne peut rien face à Zakehi qui marque suite à un beau une-deux avec Charraoui (1-5).

Le match devient cauchemardesque pour des Parisiens qui semblent dépassés… quand Pasquier profite d’une balle perdue par Laion au milieu de terrain pour marquer dans le but vide (1-6, 28 min).

Belhaj sonne la révolte, mais son centre est contré au dernier moment par Forgiarini (29 min). Ce n’est que partie remise car son centre suivant lobe le gardien et permet à Bolinha de marquer de la tête (2-6, 29 min).

Le play-off est mis en place par Rodolphe Lopes, mais cette tactique, pourtant fructueuse d’ordinaire, se montre inefficace. Ce sont même les visiteurs qui en tirent profit pour ajouter un nouveau but à la 34ème minute, quand Sanna subtilise la balle dans les pieds de N’Gala qui tente de le dribbler, et qui, d’un extérieur du pied droit, expédie le ballon dans la cage vide (2-7).

Toujours soutenus par les spectateurs, les Verts et blancs, jettent leurs dernières forces dans la batailles et Eder marque deux buts: de loin à la 36ème et de près, après une belle action collective à la 37ème minute (4-7).

Il reste 3 minutes à jouer et le public pense qu’une remontada est possible, mais, au contraire, c’est Forgianiri qui clôture le score en ajoutant un dernier but à 4 secondes de la fin en dégageant le ballon dans la cage parisienne désertée (4-8).

Sévère mais logique défaite du Sporting Club de Paris sur son terrain face à un concurrent au titre.

Il aura manqué de l’agressivité, de la combativité et de la sérénité samedi aux Parisiens pour espérer rivaliser avec des nordistes venus clairement pour gagner. Souhaitons que ce non-match ne laisse pas trop de traces dans les têtes alors qu’un délicat déplacement à Laval se profile (18 octobre) et que la Coupe d’Europe arrive à grands pas (du 26 au 29 octobre).

Le staff va devoir remobiliser le groupe mais sa tâche ne va pas être simple avec les absences jusqu’au 17 octobre des internationaux français (Belhaj, N’Gala et Saadaoui) et étrangers (Bolinha et Finéo) retenus pour les éliminatoires du prochain mondial.

 

Sporting Club de Paris 4-8 Mouvaux

Arbitres: Aurélien Uzan et Tristan Daniele

Sporting Club de Paris: Laion (GK), Souare (GK), Ba, Belhaj, Bolinha, Chaulet, Eder, Finéo, Ngala, Saadoui, Soumaré et Teixeira.

Buteurs: Sporting Club Paris: Eder x2, Bolinha et Laion. Mouvaux: Walex, Sanna x2, Charraoui, Ramirez, Zakehi, Pasquier et Forgiarini

 

Donativos LusoJornal
X