D1 Futsal: Pour le derby parisien, le Sporting Club de Paris laisse échapper la victoire

Desporto

 

Après un mois de novembre plein (3 victoires en 3 matchs), le Sporting Club de Paris aborde ce mois de décembre avec la perspective de disputer 2 derbys avant la trêve hivernale: ce samedi, sur le parquet de Paris Acasa et le week-end prochain avec la réception du Kremlin Bicêtre.

Avant d’aborder ce premier match, les Champions de France comptent 2 points de retard sur leur adversaire du jour, classé 2ème. Assurément, un bon résultat des coéquipiers du gardien-buteur, Laion, permettrait de se rapprocher au classement. Si le challenge est très intéressant, l’affaire s’annonce compliquée pour le Sporting Club de Paris qui se déplace dans le nord de Paris, privé de Bolinha (sérieusement blessé contre Nantes) et de N’Gala (choix de l’entraîneur) et avec des joueurs en reprise (Belhaj et Teixeira).

Est-ce à cause de l’enjeu, mais les nombreux spectateurs n’ont pas assisté à un grand match, longtemps fermé et dont on ne retiendra que le final un peu fou. Les défenses ont régulièrement pris le pas sur les attaques et les gardiens de but n’ont que très peu été inquiétés jusqu’au premier but du Sporting Club de Paris.

Alors que le match ronronne, les visiteurs marquent sur une action a priori anodine. Finéo alerte Saadaoui le long de la ligne de touche et l’international français ne se pose pas de question, il déclenche une frappe du gauche qui surprend Aboudou à son deuxième poteau (0-1, 16 min).

Avec cette petite avance, les Champions de France semblent plus sereins. Finéo, à la 18ème minute tente de marquer d’une talonnade mais le gardien de Paris Acasa est vigilant.

La plus belle action collective de cette première mi-temps est à mettre à l’actif du Sporting Club de Paris et leur permet d’accroitre leur avantage au tableau d’affichage. En effet, à la 19ème minute, Ndukuta, dans sa surface de réparation fait une transversale vers la droite pour Eder qui envoie le ballon sur l’aile gauche à Belhaj qui centre aussitôt pour… Ndukuta qui conclut brillamment l’action dont il était à l’origine! (0-2).

Réaction immédiate de Paris Acasa qui oblige Laion a deux arrêts déterminants dans la dernière minute de cette première mi-temps.

A la reprise, pas plus de spectacle sur le parquet. C’est Eder qui allume la première mèche mais son ballon finit dans le petit filet du but gardé par Aboudou. Le Sporting Club de Paris, tout en gestion, maîtrise bien la partie.

Sauf qu’en laissant le ballon à leurs adversaires, les visiteurs s’exposent. A la 25ème minute, Soumaré récupère un ballon que 2 joueurs du Sporting n’arrivent pas à dégager, il ne se prive pas de l’envoyer au fond du but de Laion (1-2).

Cela a le mérite de réveiller les hommes du Président José Lopes qui s’offrent un peu d’air avec une troisième réalisation signée Belhaj. Celui-ci récupère le ballon dans son camp, il le transmet à Saadaoui qui lui remet en lobant son adversaire direct. Malgré la sortie kamikaze d’Aboudou, Belhaj parvient à glisser le ballon dans les filets d’Acasa (1-3, 27 min).

Le jeu s’anime un peu et les joueurs se procurent quelques occasions: pour le Sporting Club de Paris, c’est Ba qui voit son tir repoussé par le gardien sur son propre poteau, pour Paris Acasa, c’est Magno qui tente, sans succès, de surprendre Laion par un tir en pivot.

A la 33ème minute, le Sporting Club de Paris concède un second but marqué par Galcim qui est au deuxième poteau pour recevoir un centre venu de la gauche. Son tir passe entre Finéo revenu sur sa ligne de but pour défendre et Laion (2-3).

Dans la minute suivante, le portier parisien gagne son face à face contre Diallo venu à sa rencontre. Marcelo Serpa, l’entraineur d’Acasa décide alors de jouer en power-play. Il reste 3 minutes à jouer et, toujours devant au score, les joueurs du Sporting Club de Paris entrevoient la victoire…. d’autant plus qu’à 51 secondes du coup de sifflet final, un tir à 10 mètres leur est accordé pour une 6ème faute. Finéo se charge de la sentence, mais Aboudou repousse la frappe ainsi que la reprise de Eder qui s’ensuit.

A 20 secondes du terme de la partie, Finéo, seul au 6 mètres du but vide d’Acasa, hérite d’un ballon perdu par la défense mais il tergiverse trop et se fait reprendre le ballon au moment de tirer.

Les Champions de France vont regretter amèrement ces occasions perdues car un coup franc est sifflé pour Acasa sur la ligne de la surface de réparation du Sporting Club de Paris. La tentative de Magno est, dans un premier temps, renvoyée par Eder, mais Magno réussit à la transmettre à Benditallah qui trompe Laion pour égaliser… il reste 6 secondes à jouer.

Repartir avec le point du match nul est une cruelle déception pour les visiteurs. La victoire était largement à leur portée! Tout s’est joué en 50 secondes: entre les 2 occasions manquées et un coup franc mal géré. Le Sporting Club de Paris n’a sans doute pas su tuer le match quand il le fallait et a trop voulu gérer la partie. Sans être éblouissants, les joueurs ont réalisé un bon match… presque jusqu’au bout.

Au classement, avec ce match nul, la position du Sporting Club de Paris reste inchangée. Les joueurs vont avoir l’opportunité de se rattraper la semaine prochaine avec la réception du Kremlin Bicêtre pour un second derby et pour la dernière rencontre avant la trêve. Belle occasion pour grimper au classement!

 

Paris Acasa 3-3 Sporting Club de Paris

Arbitres: Cédric Pélissier et El Houcine Maataoui

Buteurs: Sporting Club Paris: Saadaoui, Ndukuta et Belhaj. Paris Acasa: Soumaré, Galmim et Bendifallah

Sporting Club de Paris: Laion (GK), Souare (GK), Ba, Belhaj, Chaulet, Eder, Finéo, Konaté, Ndukuta, Saadaoui, Soumaré et Teixeira.

 

Donativos LusoJornal