Entretien avec l’artiste Diogo Pimentão à la Drawing House de Paris

Cultura

 

Dans le cadre de l’exposition “Transitions Linéaires, Corps Transfuges”, de Diogo Pimentão, un entretien entre l’artiste et Véronique Souben, Commissaire d’exposition et conseillère en art, aura lieu le mercredi 11 janvier, à 19h30, à la Drawing House.

La rencontre sera suivie d’un moment partagé au bar de la Drawing House.

Diogo Pimentão expose sous invitation de Christine Phal et l’exposition «Transitions Linéaires, Corps Transfuges» a été inaugurée le 28 octobre et sera démontée le 15 janvier.

La Drawing House est un hôtel dédié au dessin contemporain. La création artistique constitue l’essence même de la Drawing House. L’art y est omniprésent, permanent, quel que soit les espaces, puisque l’hôtel a laissé une liberté totale à plusieurs artistes pour habiter l’espace et réinventer sa nature.

Pensé comme un lieu de rencontres et d’échanges, au carrefour des Studios dédiés à la création et aux entreprises, le Drawing Hall accueille également des expositions temporaires sous la forme de collaborations.

Diogo Pimentão est portugais, né en 1973 à Lisboa et vivant et travaillant à Londres. C’est un artiste contemporain dont la pratique englobe sculpture, dessin, performance. À mi-chemin entre le dessin et la sculpture, Diogo Pimentão utilise la poussière de graphite pour créer des œuvres sur papier. Le pliage confère au papier du volume. Tandis que le graphite lui donne des allures de métal. En résultent ainsi des œuvres à la matière ambigüe. Aux formes souples et minimalistes, aux teintes gris métallique.

Il a exposé, en 2013, à la Galerie Yvon Lambert, à Paris, et l’exposition s’appelait «Oblique Gravity».

Pour Diogo Pimentão, travailler dans un espace à l’intérieur d’un hôtel a été la possibilité de réfléchir sur sa relation avec un espace si inhabituel, domestique et public à la fois. Rarement à l’hôtel pour les vacances, il y séjourne le plus souvent dans le cadre du travail. “Mais alors l’hôtel peut-il devenir l’extension de l’espace mental de l’artiste? La possibilité de (re)penser son travail?” ce sont des questions que l’artiste s’est surement posées.

 

Drawing House

21 rue Vercingétorix

75014 Paris

Métro Gaîté – Joséphine Baker (ligne 13)

Métro Montparnasse Bienvenüe (lignes 4, 6, 12 et 13)

 

Donativos LusoJornal