Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Cultura

 

Le 19 novembre prochain, à 18h00, aura lieu le vernissage de l’exposition «Glitch, a pintura sempre te quis» de José Quaresma, qui se prolonge jusqu’au 12 décembre à la Maison du Portugal André de Gouveia, Cité universitaire internationale de Paris.

«Glitch est un projet de peinture et d’installation picturale où l’auteur explore des situations artistiques et spatiales qui mettent le spectateur face à des gestes et des procédures appartenant simultanément au domaine de la peinture, de la vidéo et du cinéma, ayant comme perturbation commune le glitch créatif, ou c’est-à-dire, une modalité de hasard expressif et technologique avec des dispositifs et des instruments des médias utilisés» peut-on lire dans la présentation de l’exposition. «Pour ces raisons, certaines pièces font allusion à Stan Brakhage, d’autres à Jennifer West ou Takeshi Murata, d’autres encore aux réalisations ‘involontaires’ de Protogenes pour la peinture et pour l’art en général, en Grèce antique, comme conséquence de l’angoisse et des impasses vécues pour la réalisation d’un tableau du peintre de Rhodes».

Né à Santarém, en 1965, José Quaresma est un artiste visuel, chercheur en Art et Esthétique, diplômé en peinture par l’École des Beaux-Arts de l’Université de Lisboa (FBAUL) en 1996 et Master en Philosophie de l’Art par l’École des Arts et Humanités de l’Université de Lisboa, sur l’Expérience du Sublime dans le Suprématisme.

Exposition organisée en partenariat avec la Chaire Lindley Cintra de l’Université Paris Nanterre et le Lectorat de Langue et culture portugaise de l’Université Paris 8 de Camões – Instituto da Cooperação e da Língua.

 

Donativos LusoJornal
X