Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

C’est avec peine que nous avons appris le décès du guitariste Fernando Risso. Homme d’une grande modestie et d’une exquise courtoisie, il pratiquait la guitare portugaise en amateur lorsqu’il fut appelé, au début des années 2000, à remplacer Filipe de Sousa au restaurant Le Parc, rue Cardinet, à Paris, qui donnait alors du fado chaque fin de semaine.

Il y officia deux saisons, aux côtés de Flaviano Ramos puis de Tony Lopes à la viola, divers fadistes dont notamment Conceição Guadalupe et José António Sousa Santos.

Il se produisit également au restaurant Sinfonia à Montrouge, y accompagnant avec Casimiro Silva à la viola la fadiste de la maison, Andreia Filipa, ainsi que dans d’autres soirées de fado.

Il laisse le souvenir d’un musicien très attentif aux interprètes, très disponible, élégant et d’une grande gentillesse. Aussi discrètement qu’il était entré dans le milieu du fado, il s’en éloigna voici une dizaine d’années.

Lusojornal présente ses condoléances à sa famille et à ses proches et partage leur douleur.

 

Sur la photo de la collection personnelle de Conceição Guadalupe: Fernando Risso avec sa guitare, en compagnie de Conceição Guadalupe, Cesária Évora et Tony Lopes, au restaurant Le Parc.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 6 Votos
7.1
X