Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Ce dimanche a eu lieu la 22ème et dernière journée de D1 féminine.

Deux objectifs étaient encore en jeu ce week-end pour une majeure partie des équipes de l’élite: la course à l’Europe entre Paris et Montpellier, ainsi que la lutte pour le maintien. Rodez a d’ailleurs eu la bonne idée d’assurer le sien avant de recevoir Lyon pour son dernier match de la saison.

Il fallait en effet des victoires conjuguées de Guingamp, Lille, Albi et Fleury pour voir les Ruthénoises retourner en D2. Un scénario qui ne s’est pas réalisé pendant que les Lyonnaises se promenaient (6-0), Camille Abily s’offrant notamment un doublé pour le dernier match de D1 de sa carrière.

L’internationale portugaise, Raquel Infante, était une nouvelle fois titulaire, alors que Marine de Sousa est rentrée dans le dernier quart d’heure. L’anglo-portugaise Lucy Bronze est elle restée au repos côté lyonnais.

La course à l’Europe a de son côté été vite réglée par le Paris Saint Germain. En déplacement sur les terres de Soyaux, les Parisiennes, dont les deux Brésiliennes Erika et Formiga, Capitaine, n’ont fait qu’une bouchée des Soljadiciennes (3-0). Bien loin de leur prestation de la phase aller, où elles avaient concédé le nul, les joueuses de Patrice Lair ont pu compter sur Katoto et Geyoro pour valider leur place en UEFA Women’s Champions League l’an prochain. De quoi bien préparer la finale de Coupe de France qui aura lieu jeudi.

Les espoirs de Montpellier se seront donc rapidement éteints, malgré sa victoire face à Albi (3-1). Les Montpelliéraines ont dû une nouvelle fois attendre le dernier quart d’heure pour se détacher, alors que les Albigeoises avaient égalisé sur penalty à 1-1 grâce à Manon Rouzies. Les réalisations de Stina Blackstenius et Valérie Gauvin sont venues briser l’opération maintien du club de la portugaise Rafaela Lopes, une nouvelle fois dans le groupe.

Albi retrouve donc la D2, quatre ans après l’avoir quitté.

Lille a profité de son face-à-face avec Bordeaux pour terminer fort et assurer sa survie. Rapidement devant grâce à Kenza Dali, les Lilloises tiennent le coup (2-1), terminant pour leur première saison dans l’élite sixièmes, à un point de Soyaux, 5ème. De son côté, Bordeaux perd en deux semaines l’occasion de finir plus haut, même si son maintien était déjà assuré avant cette dernière journée. La Brésilienne Kathellen Sousa a par ailleurs prolongé son contrat de deux ans avec le FCGB, alors qu’elle était absente dimanche pour raisons personnelles.

Guingamp, dans le rouge et sous pression avant ce week-end, a arraché son maintien face à la lanterne rouge, l’Olympique de Marseille. Avec plusieurs absentes de chaque côté, les Bretonnes ont attendu un corner pour voir Marine Pervier trouver la faille (1-0). Un but précieux pour les joueuses de Sarah M’Barek, qui quitte le club à l’issue de cette saison.

Enfin, le Paris FC et Fleury se sont quittés sur le seul score nul et vierge de la journée (0-0). La formation de Elisa de Almeida n’a pas réussi à marquer face à l’équipe d’une autre franco-portugaise, Charlotte Fernandes. Deux défenseures qui ont permis à leur club de finir leur saison sans prendre de but. Le PFC a toutefois touché deux fois les montants adverses. À noter au passage la première présence dans le groupe de Mélanie Ribeiro de Carvalho.

L’Olympique de Marseille et Albi sont donc relégués en D2 féminine, pendant que Metz et Dijon font le chemin adverse, les Dijonnaises découvrant l’élite pour la première fois de leur histoire.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 1 Voto
10.0
X