Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Desporto

 

 

Dans le cadre de la 14ème journée (sur 18) du Championnat de France de D1 de Futsal, le Sporting Club de Paris, leader avec 31 points, recevait Hérouville, la lanterne rouge (4 points avec 1 victoire, 1 nul et 11 défaites) pour un match a priori déséquilibré. Cette rencontre arrivait à point pour des Parisiens meurtris par leur élimination de la Coupe Nationale par Mouvaux la semaine précédente et qui avaient besoin de se rassurer et de conforter leur première place au classement alors que le sprint final est lancé !

Mais voilà, rien ne s’est passé comme espéré. Les Parisiens, privés de ses Brésiliens Eder et Vassoura, sont tombés sur une équipe normande bien regroupée en défense et sur un gardien en état de grâce.

Après une première mi-temps assez équilibrée, on a assisté à une deuxième période à sens unique avec une domination parisienne de tous les instants. Sauf que dominer n’est pas gagner ! Hérouville a bien su résister aux assauts des hommes de Teixeira et repart avec un nul méritoire.

Le Sporting Club de Paris a été inefficace malgré 25 tirs (15 cadrés dont 2 poteaux) et ne peut s’en prendre qu’à lui-même pour avoir laissé échapper les 3 points de la victoire.

Après un bon début de match des normands concrétisé par un tir de Magnod à la 3ème minute détourné par Laion du pied, ce sont les Parisiens qui prennent le jeu à leur compte mais, soit ils sont maladroits (Finéo 5 min, Ba 7 min, Finéo 10 min, Saadaoui 15 min, Finéo 17 min, Barboza 18 min), soit c’est Teffaf, un ancien de la maison verte et blanche qui annihile leurs tentatives (Laion 6 min, Maico 9 min, Finéo 13 min, Finéo 20 min)…

Le Sporting Club de Paris réussit quand même à marquer un but par Belhaj à la 14ème minute sur une belle action à 3 avec Ba et Finéo. L’international français reçoit le ballon dos au but, il pivote sur sa gauche pour se défaire du marquage de son adversaire et son tir trompe Teffaf sur sa droite (1-0).

Le plus dur semble fait mais c’est sans compter sur la combativité des normands qui ne lâchent rien. Les visiteurs proposent un bloc défensif efficace et procèdent en contre-attaque. Et même s’ils ont peu d’opportunités, celles-ci sont tranchantes et mettent toujours Laion à contribution.

Toutefois, le gardien parisien ne peut rien faire sur l’action de Nabil Alla à la 16ème minute. Interceptant au milieu du terrain une relance de Belhaj pour Saadaoui, le normand remonte le terrain et vient tromper Laion d’un tir à ras de terre (1-1).

Ce score de parité à la mi-temps reflète bien la physionomie de cette première période entre une équipe de Paris plus offensive mais inefficace et une équipe d’Hérouville bien organisée et solide en défense.

Au retour sur le parquet, ce sont les normands qui se montrent les plus entreprenants. Ils vont même prendre l’avantage par Arbaoui qui reçoit le ballon sur l’aile droite, résiste au retour de Barboza et déclenche un tir qui surprend Laion à son premier poteau (1-2, 22 min).

Le coup est rude pour les nombreux spectateurs qui n’imaginaient pas un tel scénario. Les supporters se mettent alors à encourager leurs favoris pour qu’ils reviennent rapidement au score.

Malgré ces encouragements qui descendent des tribunes, les Parisiens n’arrivent pas à tromper la vigilance de Teffaf, impérial dans sa cage. Il repousse brillamment les tentatives de Maico (23 min, 30 min et 35 min), Laion (26 min), Finéo (27 min, 29 min et 37 min), Hormis deux occasions (Arboui et Baghit), Hérouville ne se montre pas trop en attaque et se contente de défendre cette avance au tableau d’affichage. Maico et Finéo ont beau se démener, rien n’y fait.

Il faut attendre la 33ème minute et une énième tentative, pour que le Sporting Club de Paris revienne à égalité. C’est Saadaoui qui trouve la solution avec un tir des 12 mètres face au but qui mystifie Teffaf sur sa gauche (2-2).

Il reste 7 minutes à jouer et les supporters redoublent leurs soutiens. La victoire semble possible… mais, hélas, les Parisiens ne trouvent pas l’ouverture malgré leurs nombreuses opportunités, Chaulet trouvant même le poteau à 10 secondes du terme de la partie.

Grosse désillusion pour le Sporting Club de Paris qui doit se contenter du point du match nul et qui, au classement, voit revenir Mouvaux qui l’a emporté plus tôt dans l’après-midi à Laval (0-2).

Le staff va devoir trouver des raisons à cette contre-performance qui fait suite à des derniers matchs plus ou moins aboutis : fatigue, longue absence préjudiciable d’Eder et de Teixeira (et celle de Vassoura pour ce match), gestion de la pression ou manque de confiance…?

Il reste 4 matchs pour aller chercher le titre avec un déplacement dès samedi à Béthune avec pour seul objectif : la victoire pour rester en course.

Souhaitons que ce match nul ne soit qu’un accident et que le groupe saura se remobiliser pour être performant pour le final de la compétition.

 

Sporting Club de Paris 2-2 Hérouville

Sporting Club de Paris : Laion (GK), Douang (GK), Ba, Barboza, Belhaj, Chaulet, Finéo, Maico, Saadoui, Soumaré et Teixeira.

Buteurs : Sporting Club Paris: Belhaj et Saadaoui. Hérouville: Nabil Alla et Arbaoui

 

Donativos LusoJornal

 

X