Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Reprise du Championnat de D1 futsal le week-end dernier pour le Sporting Club de Paris qui se déplaçait en Alsace chez un des promus, le FC Kingersgheim. Le premier match est toujours important car il peut donner des indications sur la compétitivité d’un effectif qui plus est, dans un Championnat ramassé de 10 équipes (au lieu de 12 habituellement) et toujours sans play-off. L’ambition affiché du Sporting Club de Paris est de redevenir Champion de France et, même si l’effectif parisien semble taillé pour disputer le titre, il ne faut pas laisser des points en route car Mouvaux Toulon, Nantes, voire Paris Acasa ambitionnent aussi le graal.

Le discours de l’entraîneur parisien, Rodolphe Lopes, était donc de remporter cette première rencontre. Sauf que disputer le premier match chez un promu n’est jamais chose facile car ce dernier veut prouver que sa participation au Championnat de D1 n’est pas usurpée et quand son effectif est réduit à son strict minimum pour cause de blessures, revenir avec les 3 points de la victoire est un sacré challenge.

Les Parisiens sont arrivés en Alsace privés de Ba, Dos Reis (tous deux blessés) et avec Teixeira, Belhaj et Finéo convalescents et pas opérationnels à cent pour cent pour cette rencontre.

Malgré les soucis rencontrés à l’intersaison, c’était jour de fête pour le FC Kingersheim, qui reprenait la compétition après 16 mois d’arrêt de compétition officielle du au Covid19 (l’an passé seule le D1 a pu jouer). Un regret toutefois, que les 2 autres clubs phares de l’Alsace, Pfastatt et Neuhof, jouent leur première rencontre de D2 futsal au même horaire. Malgré tout, le public est venu en nombre assister à ce match.

Le Sporting Club de Paris a brillamment relevé le défi et s’est légitimement imposé dans une rencontre maîtrisée de bout en bout. A aucun moment, le club de la capitale ne s’est senti en danger. Bien évidement Kingersheim a eu des occasions, principalement sur des ballons de contre-attaque ou des passes parisiennes mal ajustées mais en aucun cas sur des actions construites. A la vaillance déployée par les alsaciens, les visiteurs ont posé le jeu, proposé des phases collectives faites de redoublement de passes, un jeu à 5 avec le gardien positionné dans le camp adverse… bref une domination totale sur la rencontre. Dès le début de la partie, les Parisiens se procurent une occasion par Maico qui échoue sur Giovinazzo le goal alsacien.

Partie remise pour le brésilien qui est à la réception d’un mauvais renvoi de la dépense et qui fusille le gardien de Kingersheim (0-1, 5 min).

Trois minutes plus tard, Saadaoui obtient un coup franc qu’il tire lui-même pour Belhaj qui, démarqué au second poteau, trompe Giovinazzo (0-2).

Teixeira est tout proche d’aggraver le score mais sa reprise de volée est renvoyée par la barre transversale.

Réaction alsacienne avec Titebah qui, parti en contre-attaque après avoir récupéré un ballon perdu par le Sporting Club de Paris, perd son face à face avec Laion, le gardien parisien.

Les hommes de Rodolphe Lopes tentent beaucoup mais Maico, Chaulet et Soumaré ne trouvent pas le cadre. A 3 minutes de la pause, les Parisiens décident de jouer à 5 joueurs offensifs avec leur gardien de but positionné dans le camp adverse à hauteur de la ligne médiane. Alors qu’il reste 30 secondes à jouer, et après deux tentatives infructueuses, Laion trouve la lucarne droite de Giovinazzo d’un tir du milieu du terrain. Un magnifique but! La pause est sifflée sur le score de 3-0 en faveur des verts et blancs.

A la reprise, les Parisiens gèrent la partie et laissent un peu plus le ballon à leurs adversaires et Boumaza, le Capitaine alsacien, fait briller, par deux fois, Laion.

Petit à petit, le Sporting Club de Paris reprend la maîtrise du jeu et fait tourner le ballon. A l’issue de l’une de ces phases de possession, Chaulet lance Soumaré entre deux joueurs adverses, ce dernier a le temps de transmettre le ballon à Saadaoui qui ne laisse aucune chance au gardien de Kingersheim (0-4, 29 min). Sur l’engagement, Saadaoui récupère le ballon et l’expédie sur le poteau droit adverse. Le doublé n’était pas loin!

La fin de la partie voit encore quelques occasions pour les Parisiens, mais ni Barboza, ni Soumaré ne trouvent le cadre. Du côté alsacien, la meilleure opportunité se situe à la 34ème minute quand le brésilien Kubik Thiago profite de deux contres favorables pour se retrouver seul devant Laion… l’imposant gardien de but l’a certainement impressionné puisque son tir passe largement à côté du but parisien. Le score en reste là (0-4).

Cette victoire en terre alsacienne est importante car il ne fallait pas, vis à vis des concurrents, manquer le début du Championnat, elle a également rassuré le staff sur la compétitivité des joueurs convalescents et a validé le choix du recrutement réalisé avec Maico dans le rôle de pivot et Laion dans les buts, pour notamment son apport dans le jeu au pied (un but!) mais aussi ses arrêts qui lui ont permis de réaliser un clean shit pour ses débuts en Championnat.

Un déplacement fructueux et encourageant pour la suite.

Un succès à confirmer dès le 02 octobre avec la réception, dans le cadre de la deuxième journée et pour le derby parisien, de Paris Acasa, sévèrement battu 1-6 à domicile par l’UJS Toulouse. Le staff parisien va mettre à profit ces deux semaines pour améliorer les automatismes et faire revenir à leur meilleur niveau les joueurs revenant de blessure.

 

Kingersheim 0-4 Sporting Club de Paris

Sporting Club de Paris: Laion (GK), Barboza, Chaulet, Soumaré, Saadaoui, Maico, Belhaj, Teixeira et Dudu (GK).

Buteurs: Sporting Club Paris: Maico, Belahj, Laion, Saadaoui.

 

Desporto
X