Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Premier match de compétition à Carpentier pour le Sporting Club de Paris samedi dernier. Avant le début de la rencontre comptant pour la deuxième journée de D1, les nombreux spectateurs ont eu droit à la présentation de l’effectif 2021-2022. Pas mal de changements à l’intersaison avec notamment le remplacement de la doublette de gardien de but: Haroun ayant rejoint le staff de l’Equipe de France et Teffaf parti à Hérouville pour un poste de n°1, le Sporting Club de Paris a recruté, pour les remplacer, deux italo-brésiliens, le spectaculaire Laion de Freitas et le jeune prometteur Edouardo Triches Petri dit «Dudu».

Pour apporter un peu plus de technicité et de percussion devant le but, mais aussi les longues indisponibilités Ba et de Dos Reis, le choix du staff s’est porté sur trois autres brésiliens: Maico Fendrich (déja passé au club en 2015), Finéo de Araújo et Eder Schade et sur l’international français Sid Belhaj (ex-Accs).

Côté départ, outre les deux gardiens, le Sporting Club de Paris a vu partir les jeunes Doualla (Paris Acasa) et Koné (Ajaccio D2).

Cet effectif semble taillé pour livrer bataille dans la course au titre. Maintenant, il reste à le confirmer sur le terrain. Une première réponse a été apportée en Alsace avec la belle victoire (0-4) contre Kingersheim pour la 1ère journée. La réception de Paris Acasa, pour le seul derby parisien de la saison, devait valider cette belle entame.

 

Un scénario complètement fou

Mais comme chaque année, ce match entre voisins a été très serré avec un scénario complètement fou qui a vu les hommes de Rodolphe Lopes menés 4-0 avant de revenir à égalité. Un match plaisant, haletant, viril mais mal maîtrisé par un trio arbitral qui n’a pas toujours pris les bonnes décisions.

Les visiteurs sont les premiers en action et Laion doit intervenir deux fois dans la 1ère minute devant Diallo. Le Sporting Club de Paris réagit par Fineo dont le tir est repoussé par Aboudou, le gardien adverse. Sur un contre, Zakehi bien servi aux 5 mètres par Diallo n’a aucune difficulté à battre Laion (0-1, 5 min).

Bien dans le match, les verts et blancs se montrent les plus dangereux mais les tentatives de Saadaoui (6 et 13 min), Eder (7 et 14 min), Laion (9, 11 et 12 min) ou Barboza (10 min) sont toutes stoppées par Aboudou, auteur d’une grande partie.

Un peu à la surprise générale, les visiteurs aggravent le score sur contrattaque par Diallo (0-2, 15 min).

Ce but déstabilise les joueurs du Sporting Club de Paris qui commettent une faute de relance qui profite une nouvelle fois à Diallo qui marque acrobatiquement (0-3, 15 min).

C’est un cauchemar pour les hôtes d’autant plus que Saadaoui écope d’un carton rouge direct très sévère pour avoir, semble-t-il, fait faute sur un joueur qui pouvait aller au but. Les explications fournies par le corps arbitral et relayées par l’observateur à la fin de la rencontre sont plus que confuses.

Réduits numériquement, ils encaissent un quatrième but par Zakehi à la conclusion d’une belle action collective (0-4, 17 min). Maico sonne la révolte et reprend de près un centre délivré par Eder (1-4, 18 min).

Ce score à la mi-temps est très lourd pour des verts et blancs qui ont proposé du jeu mais qui se sont fait surprendre par une équipe spécialiste des contres.

 

La hargne de la deuxième mi-temps

Revenus sur le parquet avec cette hargne qui leur a peut-être fait défaut en première période, les joueurs du Sporting Club de Paris vont hausser leur niveau de jeu et harceler leurs adversaires qui ne pourront que très rarement sortir de leur camp. Les occasions franches se multiplient mais c’est sur une action anodine que Soumaré réduit l’écart au score. En effet, son tir lointain surprend Aboudou sur sa droite (2-4, 23 min).

Désireux de revenir au score, le Sporting Club de Paris se crée des opportunités intéressantes par Maico et Fineo qui tentent beaucoup. Ce dernier est enfin récompensé de ses efforts à la 30ème minute. Il est à la réception d’un coup franc rapidement joué et sa reprise en demi volée fini au fond des filets (3-4).

Le public nombreux pour cette heure tardive (le coup d’envoi a été donné à 20h00) exulte et ne cesse d’encourager ses favoris car il sent que la victoire est possible. Maico fait un petit numéro sur le côté gauche pour se débarrasser de 3 adversaires mais il est stoppé in extremis par le gardien. De son côté, Paris Acasa défend bien et tente peu. Les esprits s’échauffent et les visiteurs se retrouvent à 5 fautes à la 34ème minute. Les Parisiens recollent au score grâce à Maicon qui, démarqué sur l’aile gauche, trouve le coin gauche du but (4-4).

Il reste cinq minutes à jouer et c’est du délire dans les tribunes. Aboudou sauve son équipe quand il repousse un tir lointain de Laion puis la tête de Soumaré à la réception de ce renvoi. Alors qu’il partait au but, Soumaré, bousculé par son adversaire, tombe à terre et écope d’un carton jaune… Le public, certain que la sixième faute contre Acasa allait être sifflée, ne comprend absolument pas la décision de l’arbitre qui prive le Sporting club de Paris d’un tir à 10 mètres. Etrange… Deux décisions arbitrales importantes lourdes de conséquences, toutes 2 en défaveur du club hôte.

A la 37ème minute Laion s’interpose de la poitrine devant Gasmi. Un coup franc généreusement accordé à la limite de la surface de réparation à Paris Acasa permet à Zakehi de réaliser un triplé et à son équipe de reprendre l’avantage (4-5, 38 min).

Passé en power-play, le Sporting de Paris au revient au score grâce à Fineo qui, placé au second poteau, est à la réception d’un centre de Maico… il reste 26 secondes à jouer!

Un match fou, une remontada de 4 buts, un final époustouflant… un match comme on voudrait en voir plus souvent. Au regard de son retard au tableau d’affichage à la mi-temps, le match nul semble être une bonne opération pour le Sporting Club de Paris. Mais dans la course au titre, il est dommageable de perdre des points à la maison. Prochain match périlleux avec un déplacement à Nantes où il n’est jamais facile de l’emporter.

 

L’effectif du Sporting Club de Paris pour la saison 2021-2022: Laion (GK), Dudu (GK), Ba, Barboza, Belhaj, Chaulet, Dos Reis, Eder, Fineo, Maico, Saadaoui, Soumaré et Teixeira.

 

Sporting Club de Paris 5-5 Paris Acasa

Buteurs: Sporting Club Paris: Maico (x2), Soumaré et Fineo (x2). Paris Acasa: Zakehi (x3) et Diallo (x2).

 

Desporto

 

X