Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

L’artiste Jo Domingues a sorti son premier album, “Festa da minha aldeia”. Âgé de 29 ans, ce franco-portugais, habitant la région parisienne, se consacre à la musique.

Pour LusoJornal, Jo Domingues raconte son parcours et nous donne son sentiment sur ce premier album.

 

Ce premier album de 12 pistes était pour vous un vrai plaisir?

Je suis un vrai passionné de musique. J’avais envie de me faire plaisir lors de ce premier album. Un album réalisé en collaboration avec Nelson Costa. Il a réalisé tout ce travail et je lui en suis très reconnaissant et j’en suis super content.

 

Quel est votre parcours? Musicien depuis longtemps?

Ça fait pas mal d’années que je fais de la musique: le piano, l’accordéon chromatique, l’accordéon diatonique et la guitare, un peu, en autodidacte. J’anime des soirées les week-ends et l’album, c’était un projet en plus.

 

Avez-vous une référence dans la musique portugaise? Un chanteur, une chanteuse…

Le chanteur qui me marque énormément, c’est Marante, de Diapasão. C’est de la musique populaire et c’est grâce à lui que j’y ai pris goût.

 

Vous vous sentez bien dans le monde de la musique populaire?

J’anime des soirées dans des associations, des restaurants, et autres fêtes en tout genre. Je mets souvent de la musique populaire portugaise, de la kizomba et un peu de musique française. Tous les week-ends j’ai des soirées.

 

Qui a réalisé ce premier album?

La musique et le texte ont été écrits par Nelson Costa. Je l’ai orienté avec mes goûts. C’était un travail en commun. Il a tout réalisé devant moi, morceau par morceau. Il écrivait les paroles devant moi, c’était incroyable. Il est vraiment pro et c’était assez rapide. Il a choisi les paroles, mais il y a des chansons un peu plus personnelles comme «O meu filho», qui est une dédicace pour mon fils. Le dernier titre aussi, «Obrigado», je remercie un peu tout le monde, car on passe tous par de bons et de mauvais moments et je voulais montrer ce passage un peu moins bien que j’ai eu. C’était génial.

 

Quel a été votre sentiment quand le CD est sorti?

Quand on fait l’album, on s’amuse en studio, mais le gros choc, c’est quand on reçoit le carton avec les CD’s dedans. Ensuite on prend un premier CD dans les mains et on se dit «Ça y est». C’est un sentiment incroyable. Après chaque musique va le ressentir à sa manière. C’est un peu comme quand une femme accouche, nous les hommes on reçoit le choc quand on voit le bébé. Quand il est encore dans son ventre, on ne ressent rien encore. C’est la sensation que j’ai eu sur ce premier album.

 

Vous avez des spectacles en préparation?

On a des choses en vue, mais pour l’instant je préfère me consacrer à l’animation tous les week-ends. J’ai quand même une date le 9 février à l’Association de Wissous, avec Nelson Costa ou encore José Malhoa. On va partager la scène tous ensemble.

 

Comment peut-on se procurer l’album de Jo Domingues? Où vous contacter pour des spectacles?

On peut me contacter par Facebook ou Snap par exemple ou encore à travers Nelson Costa qui fait partie de la maison de production. Pour les ventes de CD’s, c’est avec moi directement ou avec Nelson Costa. Je suis facile à joindre et j’aime discuter avec tout le monde.

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 4 Votos
9.1
X