Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Kévin Diaz, milieu offensif franco-portugais de 35 ans, né à Saint Maur-des-Fossés, et formé aux Lusitanos de Saint-Maur, espère terminer l’année sur une note positive avec une victoire face à Créteil.

Le derby entre les deux clubs les plus connus de la communauté portugaise s’affronte au Stade Chéron à 18h00. D’un côté le club les Lusitanos de Saint Maur du Président Arthur Machado, et de l’autre Créteil/Lusitanos du Président Armando Lopes. Un match de championnat entre le premier de N2, Créteil, et le 13ème, Saint Maur.

Kévin Diaz, ailier des Lusitanos de Saint Maur, s’est exprimé sur la rencontre de ce samedi, affirmant que ce match serait une véritable fête du football, un derby entre deux ‘cousins’.

Que représente ce derby? Surtout pour un enfant des Lusitanos.. de Saint-Maur

Un derby, c’est forcément très spécial. C’est un derby entre deux ‘cousins’. Il y a une époque où on n’était pas forcément les meilleurs amis, mais ça a bien évolué depuis ce temps-là. Ils sont mieux classés que nous au classement, nous on est moins bien, mais je pense que ça va être un match intéressant. Il va y avoir du public, ça va être une belle fête et un bon moment avant la trêve, en dehors du terrain. Sur le terrain ça va être un match engagé, mais dans le respect. Moi j’ai de bonnes relations avec l’entraîneur de Créteil, Carlos Secretário, qui a connu de très belles choses avec nous, aux Lusitanos de Saint Maur. On peut dire que ça va être un beau match à enjeux, un bon moment de football.

Y a-t-il plus de pression du côté de Saint-Maur?

La pression sera sur les deux équipes. Créteil doit gagner pour bien faire avant la trêve, mais nous aussi on doit gagner pour les mêmes raisons, mais pour se donner un peu d’air également par rapport à la zone rouge. La pression, c’est 50-50. Ils sont favoris, même au niveau de la qualité de jeu produit jusqu’à maintenant, mais nous aussi on a beaucoup de qualités et des arguments à faire valoir.

Kévin, on arrive à la moitié de la saison, quel bilan peut-on faire?

Pour l’instant ça a été un championnat avec beaucoup de remous. Les Lusitanos de Saint-Maur sont en reconstruction. On est reparti avec un nouveau projet, un nouvel entraîneur, un nouveau staff, avec de nouveaux joueurs, et on sait qu’il faut du temps pour construire. Dans cette phase-là, on a eu beaucoup de blessés, beaucoup de suspendus, et pas mal de péripéties. On va travailler pour bien finir la saison. En 2019 on espère repartir sur de bonnes bases avec plus de stabilité.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 3 Votos
8.5
X