Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

« La Ferme aux Trois Louches » : un restaurant traditionnel avec une touche portugaise

LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho LusoJornal | António Marrucho
Empresas

 

 

Demandez à un ch’timi ce qu’est un wambrechies. Il vous répondra que c’est un genièvre ou de l’eau de vie de seigle et orge malté.

Aux amoureux de bonne cuisine, demandez-leur où se situe le restaurant « La ferme des Trois Louches », ils vous diront que c’est à Wambrechies (59).

Wambrechie est une commune de la banlieue lilloise, d’un peu plus de 10 mille âmes, où il fait bon-vivre, avec le canal, les péniches qui passent ou qui y stationnent devenant habitations, restaurants, bref, un agréable lieu de promenades.

Un peu à l’écart, en pleine campagne, dans un très joli corps de ferme, se trouve le restaurant « La ferme des trois louches » dirigé depuis 8 ans par Sébastien Beaurain, fils d’un couple franco-portugais – portugais par sa mère, dont le nom de famille est Gomes Pina, originaire de Aguda (Espinho), émigrée en France à l’âge de 6 ans.

Même s’il est né dans l’Aisne, de père pêcheur, c’est à Wambrechies que Sébastien Beaurain a trouvé local pour développer sa créativité de cuisinier après une formation à ce passionnant métier.

Le restaurant est spacieux, avec des salles confortables, on se sent à l’aise, dans une certaine intimité, le local est paisible, on sent qu’on est là pour passer un bon moment, en profitant de la bonne cuisine plutôt traditionnelle, la cuisine du terroir, une cuisine qui a sa source dans les producteurs locaux.

En cas de bon temps, on peut profiter de l’espace extérieur pour manger en écoutant la nature.

Fier de ses deux origines, Sébastien Beaurain puise dans la cuisine portugaise un savoir-faire qu’il adapte ici et là aux plats français. Le Pastel de Nata fait partie de ses déserts, le secret de sa fabrication lui vient de sa grand-mère maternelle.

Sébastien Beaurain change ses plats régulièrement. En période hivernale, le Caldo Verde fait partie de ses soupes à la carte.

Le restaurant « La ferme des Trois Louches » a été créé il y a un demi-siècle, mais Sébastien Beaurain n’est le patron que depuis 8 ans.

Il est détenteur du « Mercure d’Or », prix distribué par la Confédération Générale de l’Alimentation de Détail et la CMA Hauts-de-France, grâce au soutien du Conseil Régional des Hauts-de-France et de l’Union Européenne, qui a pour but la valorisation des savoir-faire artisanaux régionaux pour les métiers de bouche depuis 2009. Notons que l’artisan titulaire du « Mercure d’Or » s’engage à respecter un cahier des charges très rigoureux.

Grand amoureux du Portugal en général, Sébastien Beaurain rentre juste d’un voyage à Madeira, ses deux enfants défendent l’équipe du Portugal sans hésiter quand elle joue. Ne leur demandez pas où ils veulent partir en vacances, la réponse est connue d’avance, même pas de suspens : au Portugal.

Petite curiosité : Chaque fois que Sébastien Beaurain va au Portugal, il ramène un Galo de Barcelos qu’il expose sur le comptoir du restaurant. Cet achat se fait dans un certain ordre : nous avons omis de demander si c’est du plus grand au plus petit ou vice-versa, occasion donc d’y revenir avec plaisir et de poser la question. Comme quoi toutes les occasions sont bonnes pour bien manger.

Nous n’avons pas louché sur notre plat, n’avons pas mangé de la soupe pour savoir si ce sont 3 les louches qu’on nous sert, ce qu’on y mange c’est loin d’être louche, le savoir-faire est là et une charte à respecter. Les jeunes serveurs sont agréables, discrets mais efficaces.

Les clients, ce sont eux qui en parlent probablement le mieux : « Très bonne cuisine très bon rapport qualité prix. Accueil très professionnel. Belle ambiance. Nous y retournerons avec grand plaisir », « L’accueil et le service sont très agréables. Il y a un vrai Chef en cuisine qui connaît son métier et qui nous a régalé. Bravo. Les portions sont très bien servies, et les gros appétits repartent comblés”, « Endroit et accueil agréables, plats de qualité, jeune serveur sympa, discret, efficace. Très bon moment passé. Merci », ou encore « Très à l’écoute, bon accueil et beaucoup de variétés dans le menu, plats copieux – excellent. Nous recommandons cette adresse ».

 

La ferme des Trois Louches

760 route de Comines

59118 Wambrechies

 

Donativos LusoJornal
X