Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Au mois d’avril dernier, le film «Je suis un chou à la crème» du réalisateur français Miles Drexler dans lequel joue l’acteur franco-portugais Lionel Cecilio a remporté deux prix lors du festival «World Distribution Award» de Londres: celui «de la meilleure photographie» (décerné à Amélie Zibret), puis celui «de la meilleure musique» décerné à (Wayne Drexler).

Il s’agit d’un court métrage de 2min 20 comptant l’histoire de Nathan, un petit garçon qui fêtera ses 6 ans le lendemain. Ce soir, ses parents organisent un dîner avec des amis. Sa maman le couche, mais ce petit curieux, désormais seul dans sa chambre et plein d’imagination, descend espionner ses parents et découvre des choux à la crème, son dessert préféré.

L’attribution de ces deux prix lors du festival de Londres semble pouvoir permettre au film «d’être diffusé et distribué sur 34 chaînes de télévision dans le monde et d’être traduit en plusieurs langues» révèle Lionel Cecilio sur ses réseaux sociaux.

Pour l’occasion, le réalisateur permet même le visionnage de son film sur Dailymotion ICI.

 

Des consultations au Théâtre de la Ville

Cet évènement est aussi l’occasion de mettre en lumière le comédien franco-portugais Lionel Cecilio.

En plus d’être comédien, il est également metteur en scène et auteur. Âgé de 38 ans, il baigne dans le milieu artistique depuis maintenant une quinzaine d’années. Il a déjà pu faire son apparition dans des séries et films français de grande renommée tels que ‘Scènes de Ménages’, ‘Nos Chers Voisins’, ‘Les Tuches 3’ ou encore ‘La Cage Dorée’.

Dernièrement, Lionel Cecilio fait partie d’un projet d’envergure conçu lors du premier confinement de mars 2020 au sein de «La troupe de l’imaginaire». Ce projet, imaginé par Emmanuel Demarcy-Mota et Fabrice Melquiot consiste en l’élaboration de «consultations poétiques et musicales» par téléphone.

Disponible par réservation gratuite sur le site du Théâtre de la ville de Paris, ce service crée «un moment privilégié unique entre un comédien ou un musicien et une personne lors duquel le temps s’arrête. Un échange basé sur l’écoute de l’autre, un échange sur la vie prenant la forme d’une «consultation médicale» est proposée à tous ceux qui le souhaitent» décrit le site du Théâtre de la ville de Paris. La discussion se conclut sur la lecture d’un poème ou sur un moment musical correspondant à l’échange qui le précède.

Ce projet comptabilisant à l’heure actuelle plus de 15.000 personnes appelées et plus de 130 artistes, semble apaiser le cœur des uns et des autres en cette crise sanitaire affectant chacun d’entre eux. Une sorte de consultation à double sens, disponible dans 23 langues, en France, en Europe, et dans le monde. Lionel Cecilio dispense d’ailleurs certaines consultations en portugais.

A ce propos, le comédien délivre au Théâtre de la ville de Paris l’un de ces souvenirs de consultations les plus forts, l’ayant beaucoup marqué. «Un vendredi, j’avais deux consultations: l’une avec une femme de 91 ans et l’autre avec une jeune fille de 9 ans. Lorsque j’ai demandé à la dame de 91 ans ce qui avait été le plus difficile pour elle dans cette période, elle m’a répondu ‘Rien. Je n’ai jamais rien vécu de difficile dans ma vie car je crois que tout est source d’apprentissage si l’on sait regarder. Apprenez à regarder cher Lionel, vous sortirez grandi de tout ce qui vous arrive et vous serez reconnaissant d’avoir vécu tous ces moments… vous serez reconnaissants d’avoir vécu’. Quelques minutes plus tard, pour l’autre consultation, lorsque j’ai demandé à la jeune fille de 9 ans ce que lui avait apporté cette période de confinement, elle m’a répondu ‘J’ai décidé de pardonner. Il y a un garçon dans ma classe qui n’a pas été très gentil avec moi avant le confinement. Je lui en voulais beaucoup et j’avais décidé de ne plus jamais lui parler mais finalement, même lui, il me manque. Je lui ai écrit une lettre, j’aimerais qu’on se réconcilie après tout ça’. Ces deux intenses échanges, pleins de sagesse et de douceur, ont été pour moi les deux faces d’une même leçon de vie. Grâce à elles deux, j’ai fait un voyage intérieur sur la gamme de la vie, et je ne l’oublierai jamais».

Ces consultations ont rencontré un succès si grand que certaines ont même eu lieu en plein air au mois de mai dernier suite au déconfinement national. Afin de réitérer l’expérience, une nouvelle session en plein air a eu lieu ce week-end du 12 au 13 juin, entre 15h00 et 18h00, dans les différents parcs et jardins de la ville: le Square Vilemin (10ème), le Jardin des Buttes Chaumont (19ème), le Parc Montsouris (14ème), le Parc Monceau (8ème), le Square René Legal (13ème) et la grande pelouse de la Cité universitaire Internationale (14ème).

Et pour la première fois, des consultations ont été données simultanément dans 6 villes d’Afrique (Abidjan, Bamako, Bangui, Douala, Kinshasa, Dakar). Pour l’occasion, des consultations auront lieu sur le Pont parisien piétonnier Simone de Beauvoir (12ème) afin de symboliser «le lien entre ces villes reliées le temps d’un week-end par la poésie et le partage d’une rive à l’autre, d’un continent à l’autre».

 

Cultura

 

X