Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Pour son entrée en 32ème de finale de Coupe nationale de Futsal, le Sporting Club de Paris, détenteur du Trophée, a rencontré, samedi dernier, le club alsacien de Pfastatt, 8ème du groupe B de Ligue 2. Il n’y a pas eu vraiment de match tellement les Parisiens ont dominé la rencontre, les visiteurs n’ayant que leur vaillance à opposer aux hommes de Rodolphe Lopes.

Délaissant leur tenue habituelle verte et blanche, c’est dans un seyant maillot rose que les Parisiens ont disputé ce match de Coupe dont le coup d’envoi a été précédé d’une minute de silence en mémoire de Bruno Lechevin, décédé brutalement dans la semaine et qui était le père de Mathieu, l’ancien Secrétaire général du club.

Les Alsaciens n’ont tenu que 3 minutes avant d’encaisser leurs premiers buts réalisés par Camara (3 min) et Caio, de loin (4 min). Subissant la domination parisienne, les joueurs de Pfastatt ne peuvent répliquer que par contre-attaque.

Le goal alsacien, Lionel Colabella, indétrônable gardien depuis 15 ans, fait étalage de son talent en réalisant une double parade devant Camara, encore très en vue samedi après-midi. Cependant, il ne peut rien sur le tir lointain dans le petit filet de Caio (3-0, 11 min).

Le Sporting Club de Paris joue trop vite et trop juste pour des visiteurs débordés qui encaissent 2 nouveaux buts, coup sur coup (15 min et 16 min) d’abord de Fabricio, puis de Segura à la conclusion d’un jeu à trois impliquant Chaulet et Ndukuta (5-0). Alors que Ndukuta vient de frapper sur le poteau, les Alsaciens réussissent à tromper Teffaf à 19 secondes du terme de la première mi-temps par le très jeune et prometteur Diabira Marra.

Dès la reprise, les Alsaciens craquent de nouveau sous le feu des attaques parisiennes: à la 21ème minute, c’est Segura qui réceptionne un corner et met le ballon au fond du but, puis dans la minute suivante, le gardien visiteur, malchanceux sur le coup, dévie un tir de Camara sur sa barre transversale mais le ballon lui revient sur le dos et finit dans son but (7-1, 22 min).

Les Parisiens relâchent un peu la pression et les Alsaciens en profitent pour montrer leurs qualités offensives et obligent Teffaf à faire 2 arrêts délicats, coup sur coup.

Les 3 dernières minutes sont difficiles pour Pfastatt qui encaisse 4 buts. Tout d’abord c’est Fabricio qui bénéficie d’un gros travail de Saadaoui qui élimine 2 joueurs, puis le gardien pour donner le ballon à son coéquipier qui n’a plus qu’à pousser le cuir dans le but vide (37 min). Dans la minute suivante, Tchapchet et Caio ajoutent 2 nouveaux buts et c’est Chaulet qui clôt la marque à la 39ème minute.

C’est donc sans trembler et par une nette victoire (11-1) que le Sporting Club de Paris s’est qualifié pour les 16ème de finale de la Coupe nationale de Futsal qui se dérouleront le 29 février prochain.

Le club parisien connaîtra son adversaire mercredi prochain.

En attendant, retour au Championnat de France samedi prochain avec un match important. En effet, le Sporting Club de Paris, 3ème au classement général, se déplace à Orchies, classé 2ème avec 4 points d’avance. Une victoire parisienne et les verts et blancs se rapprocheraient à un point de son adversaire du jour. Le match aller remporté 3-1 par les Nordistes avait laissé un goût amer aux Parisiens et souhaitons que l’esprit de revanche accompagnera les hommes du Président José Lopes.

 

Sporting Club de Paris 11-1 Pfastatt

Buteurs: Sporting Club Paris: Caio x3; Fabricio x2; Segura x2; Camara; Tchapchet; Chaulet; Colabella (csc). Pfastatt Futsal: Marra.

 

Desporto
X