Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Ce mardi 26 septembre, aura lieu une rencontre dédicace du livre «J’ai découvert que j’étais mort» de João Paulo Cuenca, paru aux éditions Cambourakis, et en vente dans la librairie portugaise et brésilienne, depuis le 20 septembre.

Convoqué au commissariat suite à une altercation avec des voisins, l’écrivain J. P. Cuenca apprend qu’il est officiellement mort: un dossier à son nom fait état de son décès, en juillet 2008, dans un squat de Lapa, quartier bohème de Rio de Janeiro.

Cet événement surréaliste – mais authentique – n’en finit plus de le hanter. Quelles raisons ont bien pu conduire un inconnu à le déposséder ainsi de son identité?

Tandis qu’il enquête sur sa propre mort, Cuenca perd pied: le réel tout entier se met à vaciller. D’autant que Rio elle-même change de visage. Aménagée à leur main par des affairistes voraces et des politiciens corrompus, ripolinée à marche forcée (J.O. et Coupe du monde de foot obligent), elle perd son âme: le cocktail répression-spéculation-gentrification a supplanté la caïpirinha…

Polar politique halluciné, réquisitoire acide contre l’«hédonisme de guerre» d’une société superficielle, mise en abyme drolatique et (auto)portrait impitoyable de l’écrivain en imposteur: le franc-tireur Cuenca signe ici un livre corrosif et vertigineux.

João Paulo Cuenca est né en 1978 à Rio de Janeiro; il vit désormais à São Paulo.

Étoile montante de la littérature brésilienne, inlassable pourfendeur des travers de son pays, il est l’auteur de quatre romans (traduits en huit langues) et d’un recueil de chroniques parues dans la presse. Il est aussi metteur en scène et cinéaste.

Le fait divers à l’origine de «J’ai découvert que j’étais mort» lui a inspiré son premier long-métrage, «A Morte de J. P. Cuenca».

 

Le 26 septembre, 19h00

Librairie portugaise et brésilienne

21 rue des Fossés Saint Jacques

75005 Paris

 

 

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 2 Votos
10.0
X