Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Les célébrations du centenaire de la Bataille de La Lys, le 9 avril 2018, ont contribué à ce que plus de Portugais apprennent que plus de 55 mille de leurs ancêtres ont participé, en terres de Flandres, à la I Guerre mondiale.

Là où les Portugais ont stationné, défendu, un cimetière, un monument et d’autres vestiges rappelant aux habitants de la région, de la participation du «Corpo Expedicionário Português» à la Grande Guerre. Toutefois, beaucoup reste à faire sur la participation des 24 États Alliés et les 8 États des Empires Centraux.

C’est dans ce but que Steve Lecordier, à partir de sa chaîne Youtube «Stevius», voulant aussi célébrer les 103 ans de la Bataille de La Lys, nous présente un documentaire passionnant de 24 minutes sur la participation portugaise à la I Guerre mondiale (1), travail qu’il a intitulé: «Le calvaire du Corps expéditionnaire portugais (CEP) en France 1917-1918», regardé plus de 22 mille fois, en 4 jours après sa publication.

Pour ce travail, les sources que Steve Lecordier a utilisées, comme lui-même le dit, ont été des photographies de l’époque, des livres et des revues d’histoire, ainsi que des images du film, sorti le 12 avril 2018, sur le soldat Milhões, le soldat portugais le plus médaillé de la I Guerre mondiale, soldat duquel il a également réalisé une vidéo de 10 minutes, consulté en 4 jours par plus de 18 mille internautes (2).

Steve Lecordier n’est pas à sa première expérience comme youtubeur. Dans «Stevius, l’histoire sans limites», il affirme ne pas se donner de limites, ni géographiques, ni chronologiques, dans les vidéos qu’il crée, citons ici, une autre de ses vidéos sur «La Bataille de Bouvines» qui se déroula le 27 juillet 1214, dont le Ferrand Flandres, fils du roi portugais Dom Sancho I a participé.

Comment est née l’idée de ce documentaire sur le CEP chez Steve Lecordier? «L’idée est venue progressivement. Je suis professeur d’histoire-géographie et pourtant, quand j’ai commencé ma carrière, je ne savais même pas que les soldats portugais avaient participé à la I Guerre mondiale. J’ai découvert cette information à la suite d’un article en 2008, lors des 90 ans de la Bataille de La Lys» dit-il au LusoJornal. «Je n’étais pas dans la région, à ce moment-là, et c’est en venant habiter dans la région de la Bassée que j’ai vu le Cimetière portugais et me suis dit qu’il fallait que j’en sache un peu plus, c’est là que j’ai pris la décision de faire cette vidéo. J’avoue avoir appris beaucoup de choses, des choses auxquelles je ne m’attendais pas. J’ai travaillé sur cette vidéo pendant trois mois, un travail parfois difficile, étant donné qu’il a été réalisé en période de pandémie».

Des 317 commentaires publiés sur la vidéo, voici quelques-uns qui montrent, qui justifient, le besoin de ce travail et qui témoignent de la qualité de la réalisation: «Superbe vidéo mettant en lumière un point de l’histoire peu connu», «Dès le début le montage est prenant… bravo! Je sais combien c’est dur de vulgariser l’Histoire», «Bonjour et merci pour ta vidéo. Je suis français, mais portugais de naissance, et j’ai servi dans l’armée française en Allemagne. J’ignorais totalement ce fait d’histoire. Fier de mes ancêtres lusitaniens. Merci», «Merci de nous faire découvrir cet aspect méconnu de l’histoire franco-portugaise. Excellent travail, comme d’habitude».

Peut-être connaissiez-vous l’histoire de la participation du CEP, ou peut-être pas, à la Grande Guerre. Les uns comme les autres, vous allez apprendre des choses grâce à ce travail fait de manière très ludique, que l’auteur, Steve Lecordier, présente ainsi: «Des Portugais dans les tranchées en France durant la I Guerre mondiale… Une information qui peut susciter aujourd’hui la surprise et pourtant c’est un fait, plus de 50.000 Portugais ont combattu aux côtés des Britanniques et des Français entre 1917 et 1918. Venez découvrir l’histoire tragique de ce Corps Expéditionnaire Portugais».

À tous les moment l’histoire se construit.

L’histoire prend parfois des aspects inattendus.

L’histoire contribue à des rencontres, des échanges… à l’enrichissement de l’histoire.

 

(1) Voir «Le calvaire du Corps expéditionnaire portugais (CEP) en France 1917-1918» ICI.

 

(2) Voir «Milhais (1918), Le soldat portugais le plus médaillé de la Première Guerre mondiale» ICI.

 

Comunidade

 

 

X