Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Le Marché Portugais de Cenon a 10 ans et se porte bien

Le Marché Portugais de Cenon, organisé par l’Association Alegria Portugaise de Gironde et par la Ville de Cenon, s’est déroulé entre le 7 et le 9 juin dernier. Un marché, une fête, un moment de rencontres entre des commerçants portugais, et un public composé de français et de portugais.

Cette 10ème édition s’est ouverte le vendredi avec un millier de personnes présentes pour l’ouverture et un vin d’honneur. L’événement comptait 30 stands: «On était limité sur le nombre de stands, mais cela représentait tout de même 80 commerçants», reconnaît Fernanda Alves, Maire Adjointe de Cenon.

Un marché, une fête gratuite où tout était disponible sur place: magasins d’alimentation, gastronomie avec de la charcuterie, des producteurs de miel et d’huile d’olive, ainsi que l’artisanat, des bijouteries, des ventes de vêtements, sans oublier les banques, les avocats, les agences immobilières et même une Permanence consulaire. Tout cela concentré dans un parc municipal de Cenon, le Loret, en l’honneur d’un rassemblement portugais: «Les gens pouvaient venir passer un bon moment, discuter, partager, manger, s’amuser… Nous avions même une vente de ‘farturas’, ou des auto-tamponneuses comme dans les fêtes typiques portugaises. C’est un peu comme si on était au Portugal», assure la Maire Adjointe.

Un village avec des animations: «On a eu un concert du groupe Lua Cheia, un orchestre d’Arcos de Valdevez ‘Microson’, as Rusgas, os Bombos, et le Groupe Folklorique de l’Association Alegria Portugaise de Gironde. Tout cela sans oublier le feu d’artifice qui attire énormément de public, tant portugais que français», souligne Fernanda Alves.

Un Marché qui a réuni entre 30 à 35 mille personnes: «L’essentiel, c’est que les gens consomment, achètent, se restaurent, et passent un bon moment. Tout cela aidés par 100 bénévoles de l’Association. C’est une vraie fourmilière. On a en plus pu compter sur la présence de deux Secrétaires d’État: João Sobrinho Teixeira, Secretário de Estado da Ciência, Tecnologia e Ensino Superior, et José Luís Carneiro, Secretário de Estado das Comunidades Portuguesas. Ainsi que sur les deux Députés portugais Carlos Gonçalves et Paulo Pisco, le Député de la Gironde (et ex-Maire de Cenon) Alain David, le Consul Général du Portugal à Bordeaux Marcelo Mathias, et des représentants des villes jumelles et partenaires, Paredes de Coura et Arcos de Valdevez.

D’ailleurs une rencontre a été organisée entre les deux Secrétaires d’État et le monde associatif, plus de 50 personnes, au sein des installations de l’Association. Tout cela est global, ce n’est pas simplement un Marché», affirme l’élue.

La ville de Cenon est aujourd’hui une plaque tournante à tous les niveaux pour le Portugal: «On est reconnu pour notre Marché. Des gens viennent même de notre pays natal pour cette fête. C’est 10 ans de réussite pour notre ville de presque 25 mille habitants, qui compte 10% de Portugais. Et puis ils emmènent toujours un souvenir de chez nous pour que Cenon soit aussi visible sur le sol portugais. Cette année aux commerçants portugais, nous leur avons offert un tire-bouchon gravé au nom de la Fête et qui était à l’intérieur d’une bouteille. C’est notre façon aussi de les remercier», nous confirme Fernanda Alves.

Quant à l’avenir, la Maire Adjointe n’est pas inquiète: «Presque tous les stands sont réservés pour 2020. Notre objectif est de maintenir le marché, la qualité surtout, et nous n’avons pas d’obligation de grandir. Et cela même si je dois reconnaître que des fois on peut avoir des petits problèmes de logistique, mais avec l’Association et avec la Mairie, on arrive à tout résoudre. Tout est possible avec José Rodrigues, Président de l’Association, et Jean-François Egron, Maire de Cenon».

En attendant le Marché Portugais de 2020, Fernanda Alves nous invite à la Fête de ‘Santoinho’ à Cenon, organisée par l’Association Alegria Portugaise de Gironde, le 29 juin et pour laquelle 630 personnes se sont déjà inscrites. Cette fête s’inspire du ‘Santoinho’ de Viana do Castelo qui est un Arraial Minhoto.

LusoJornal Artigos

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 4 Votos
8.6
X