Le Porto favoriserait-il la longévité?

Comunidade

 

Le vin de Porto est parmi les vins les plus connus au monde et celui qui est exporté vers le plus grand nombre de pays. En 2020 il a été exporté vers près d’une centaine de pays, la géographie des exportations de ce vin révèle toutefois, une très forte concentration sur les marchés nord-américains et surtout européens.

Comme tout alcool, le Porto doit être bu avec modération… toutefois bu avec modération peut-il contribuer à une bonne santé, voire à un allongement de la vie?

L’information, pour quelques-uns d’entre nous est du domaine anecdotique, quoique…

Quelques exemples:

 

Jeanne Calment naît le 21 février 1875 à Arles et y meurt le 4 août 1997 à l’âge de 122 ans, 5 mois et 14 jours. Doyenne de l’humanité et personne qui a le plus longtemps vécu dans notre planète parmi les personnes dont la date de naissance a été vérifiée.

Jeanne Calment attribuait sa longévité à l’huile d’olive ainsi qu’à un verre de Porto qu’elle buvait par jour et à un kilogramme de chocolat par semaine.

 

Lucile Randon – qui a porté le nom de sœur André en religion – est née le 11 février à Alès et est décédée le 17 janvier dernier. Jusqu’à sa mort, elle a été officiellement successivement: la doyenne des français (à 113 ans, 7 mois et 8 jours), et la doyenne de l’humanité à compter de ses 118 ans, 2 mois et 8 jours.

Compte tenu des connaissances de l’état civil en 2023, elle est la quatrième personne la plus âgée de tous les temps et la deuxième en Europe après Jeanne Calment.

Soeur André, lors de la célébration de ses 118 ans à Toulon et, comme d’habitude, les fêtera avec son traditionnel cocktail Porto-chocolat.

 

Marie-Rose Tessier, originaire de Vendée, serait à l’âge de 112 ans la nouvelle doyenne des Français, succédant ainsi à sœur André. À 100 ans, elle est rentrée en maison de retraite. Depuis 12 ans, elle témoigne avoir toujours eu une santé de fer. «J’ai rarement été malade. Je n’ai pas de régime alimentaire. Tous les jours, je bois mon petit verre de vin».

 

La reine Elizabeth II, a fêté son jubilé de platine, 70 ans de règne, il y a tout juste un an. Témoignant de son habitude de boire tous les jours un peu d’alcool, pour célébrer cette date importante de la royauté anglaise, demanda un vin de Porto, un Tawny de la récolte de 1952, l’année où la monarque est monté sur le trône. Une célèbre maison de Porto détient une licence royale accordée par la reine Elizabeth II, ce vin a évolué dans des fûts de chêne dans les caves de l’entreprise, à Vila Nova de Gaia, jusqu’à atteindre le pic de maturité. Ce fameux vin de Porto consommé lors du jubilé a été mis en bouteille pour la première fois en 2012.

 

Nous avons cité ici des exemples. Ne prenons pas le Porto pour un saint remède, toutefois les scientifiques affirment que le vin fortifié est riche en antioxydants, composés puissants qui aident à neutraliser les radicaux libres pour protéger contre les dommages cellulaires et les maladies chroniques.

Le Porto contient beaucoup de nutriments, notamment des vitamines et des minéraux, surtout du resvératrol, celui-ci pouvant aider à réduire le cholestérol, en empêchant la coagulation du sang et, de manière générale, en prévenant tout problème ou dommage artériel. Il a également été démontré qu’il peut aider, notamment, à renforcer le système immunitaire, augmenter la solidité et la densité des os, diminuer le risque de diabète de type 2.

Il est important de mentionner qu’idéalement, un verre par jour de Porto serait parfait, mais il faut éviter de trop s’en donner à cœur joie en raison de sa teneur en alcool et de sa teneur en sucre plus élevée que celle des autres vins.

Le dicton dit «qu’un verre ça va, au-delà, bonjour le dégâts», auquel on ajoutera; attention à la taille du verre et le slogan de prévention: «boire ou conduire, il faut choisir».

 

Ce n’est pas en un simple article qu’on peut écrire l’histoire du vin de Porto, qui vieillit dans les caves de Vila Nova de Gaia mais dont les raisins viennent de la vallée du Douro, à 100 km de la capitale du nord du Portugal, entre Lamego, São João da Pesqueira, Régua et Pinhão.

L’histoire du vin de Porto croise l’histoire de l’identité portugaise. La production de vins dans la région du Douro a commencé pendant l’occupation romaine, mais ce n’est qu’en 1675 que des vins de liqueur présentant certaines caractéristiques ont reçu le nom de Porto, une référence à la ville portuaire d’où partaient les expéditions vers un peu partout au monde.

Dans le dernier tiers du XVIIe siècle, l’intérêt des Anglais pour les vins portugais s’est accru et l’Angleterre a commencé à importer de grandes quantités de Porto. En 1703, le Portugal et l’Angleterre signent le Traité de Methuen, qui non seulement consolide l’alliance déjà établie entre les deux nations, mais augmente également les flux commerciaux entre les deux règnes, le vin de Porto est le produit phare importé par les Anglais, ils deviendront les grands propriétaires des chais.

 

La France est maintenant le pays qui importe le plus de vin de Porto. Viennent ensuite le Royaume-Uni, qui maintient l’ancienne alliance en important une quantité non négligeable de ce vin, suivi des Pays-Bas. Dans la liste des dix pays qui importent le plus de vin de Porto, se distinguent également les États-Unis d’Amérique et le Canada, deux marchés en expansion.

Le processus de fabrication du porto basé sur la tradition, comprend l’arrêt de la fermentation du moût par l’ajout d’eau-de-vie de vin, l’assemblage et le vieillissement du vin.

On a l’habitude de dire pour quelqu’un qui vieillit bien: «Il vieillit comme le Porto, il se bonifie avec l’âge». Nous dirons que cela dépend: les vins Ruby d’entrée de gamme sont lancés sur le marché en vue d’une consommation relativement immédiate. Le Porto Vintage, quant à lui, peut vieillir pendant des décennies en bouteille, acquérant ainsi une complexité supplémentaire. Par ailleurs des vins de Porto deviennent des célébrités: des vins qui au fur et à mesure qu’ils atteignent la quarantaine, la cinquantaine et la soixantaine sont traités avec des termes qu’on qualifie une personne qu’on aime: leur beauté est devenue encore plus «précise», c’est-à-dire plus sexy, charmante, sensuelle, qui laisse souvenir…

 

Donativos LusoJornal