Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Nantes Métropole 4-1 Sporting Club de Paris

Buteurs: Sporting Club Paris: Ba; Nantes Métropole: Macarro (x2), Ordonez et Fali

 

Pour la deuxième rencontre de Championnat, le Sporting Club de Paris s’est déplacé samedi dernier à Nantes, chez un adversaire qui s’était lourdement incliné (0-6) chez lui la semaine passée contre Accs.

C’est donc conscients d’être très attendus que les hommes de Rodolphe Lopes ont fait le voyage dans les Pays de Loire. A noter que les Parisiens se sont présentés diminués sur le parquet avec les absences conjugués de Fabricio (blessé), Chaulet (qui se remet de la Covid), plus Haroun, Aigoun, Caio victimes du quota du nombre de mutés autorisés sur la feuille de match.

La première mi-temps a été incontestablement à l’avantage du Sporting Club de Paris qui a dominé et maîtrisé les débats. Mais par maladresse et manque de réussite, l’avantage au score à la mi-temps est mince (0-1) avec un but de Ba sur un corner tiré par Teixeira à la 13ème minute.

De l’avis même de tous les observateurs, sauf incident, les 3 points de la victoire ne pouvaient pas échapper aux Parisiens. Mais dans le sport, tant que le coup de sifflet final n’est pas donné, tout peut arriver.

Certainement sermonnés par leur emblématique entraîneur Fabrice Gacougnolle, les «Eléphants» nantais reviennent sur le parquet avec d’autres ambitions. Néanmoins, les Parisiens continuent de gérer un match à la portée.

Malheureusement, il n’y a pas que des joueurs sur le terrain, il y a aussi un corps arbitral. Et comme cela se produit régulièrement, les hommes au sifflet vont faire basculer la rencontre.

A la 22ème minute, 2 décisions sont défavorables aux verts et blancs: une touche en faveur des Parisiens est donnée finalement aux Nantais et dans le même temps, Soumaré, porteur d’un cuissard blanc sous son short noir, est prié de quitter le terrain pour le retirer. Déconcentrés par ces interventions arbitrales, les Parisiens se font surprendre sur la remise en touche par Macarro qui égalise pour Nantes (1-1).

L’intervention arbitrale est incompréhensible et contestable puisque les arbitres auraient dû s’apercevoir, avant le début du match, que la tenue de Soumaré n’était pas réglementaire. Pourquoi cette décision intervient-elle seulement à cet instant? Enfin, pourquoi, le port d’un cuissard blanc sous un short noir est interdit au futsal?

Dans la foulée du premier but (6 secondes après!), les Parisiens toujours groggy, encaissent un second but marqué par Ordonez, suite à une erreur de relance (2-1).

Le Sporting Club de Paris qui doit courir après le score se procure de nombreuses situations de supériorité numérique et des occasions nettes mais ne parvient pas à revenir à hauteur des Nantais au tableau d’affichage.

A la 29ème minute, ce sont mêmes les hôtes qui creusent l’écart sur un contre par l’intermédiaire de Fali (3-1). Passés en power-play, les Parisiens butent sur une défense bien organisée, mais pêchent par manque de réalisme. L’addition se corse un peu plus lorsqu’à 3 secondes de la fin du match, Macarro porte la marque finale à 4-1 sur une situation de power-play interceptée.

Malgré cette défaite, certes lourde sur le papier, il faut rester optimiste car avec une équipe amoindrie et des faits de jeu en leur défaveur, les Parisiens ont montré un bel esprit de combativité et solidarité. Ce fut un match à leur portée qu’ils auraient dû remporter. Mais pour cela, il aurait fallu être plus adroits, plus réalistes et peut être plus agressifs. Ce sont des qualités qu’il faudra avoir retrouvé, samedi prochain, pour affronter l’ogre Accs et sa pléiade de stars, qui a confirmé son statut de favori en étrillant Paris Acasa 9-1 lors de cette 2ème journée de Championnat.

 

Desporto
X