Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

L’épouse du Général de Gaulle était la fille du Vice-Consul du Portugal à Calais

L’année 2020, est une «année Générale de Gaulle» pour une triple raison d’anniversaires: sa naissance, sa mort et l’appel du 18 juin.

Le Général est né le 23 novembre 1890. Il y a donc 130 ans qu’il est né à Lille, 9 rue Princesse. Il est décédé à Colombey-les-Deux-Églises le 9 novembre 1970, il y a tout juste un demi-siècle. L’appel du 18 juin, sur les ondes de la BBC, de Gaulle l’a prononcé le 18 juin 1940, cela fera bientôt 80 ans.

Autre date anniversaire c’est celle de l’épouse du Général, Yvonne, dont le nom complet était Yvonne Charlotte Anne-Marie Vendroux. Le 22 mai dernier l’on fêtait les 120 ans de sa naissance. Elle est née le 22 mai 1900, à Calais.

À Calais il y aura Jacques Philippe Vendroux 1er, 2ème, 3ème et 4ème

L’épouse du Général De Gaulle, Yvonne de Gaulle, est fille d’un Vice-Consul du Portugal de la ville portuaire de Calais: Jacques Philippe Vendroux IV.

En1920, Yvonne Vendroux, future épouse du Général rencontre Charles de Gaulle, alors Capitaine. Le rendez-vous est, en fait, arrangé en secret par la famille Vendroux.

La première sortie de Charles et Yvonne aura lieu au Salon d’Automne, au Grand Palais.

Petite anecdote: revenus ensuite prendre le thé, Charles aurait renversé sa tasse sur la robe de la jeune femme. Cette dernière, l’aurait pris avec humour. Deux jours plus tard, Yvonne déclare à ses parents: «ce sera lui ou personne».

Ils se fiancent le 11 novembre et se marient le 7 avril 1921, à l’église Notre Dame de Calais.

De Gaulle est conscient d’épouser un beau parti. Il écrira à l’un de ses amis: «J’épouse les biscuits Vendroux».

Leur lune de miel se passe dans le nord de l’Italie. De cette union naîtront trois enfants, un garçon et deux filles (dont la benjamine, Anne, qui était porteuse de Trisomie21).

De la famille Vendroux, parents d’Yvonne de Gaulle, on pourrait écrire des romans. Des vies singulières, pleines d’aventures humaines, industrielles… Nous pourrions remonter, dans l’histoire, bien plus loin. Nous faisons remonter la liaison entre les Vendroux, des nobles calaisiens, au Portugal, à 1785.

L’une des caractéristiques des familles nobles, c’est d’avoir des noms à rallonge et de se faire répéter les mêmes noms de génération en génération. Dans la famille Vendroux, il y a eu plusieurs Jacques Vendroux et plusieurs Jacques Philippe Vendroux.

Commençons presque par la fin.

Beaucoup d’entre vous, qui nous lisez, allez entendre une voix dans vos têtes: celle du journaliste Jacques Vendroux. Un journaliste de terrain. Les terrains de football, il en connaît… Il en a foulé des dizaines et des dizaines comme journaliste et comme manager général du Variété Club de France.

Jacques Vendroux, une voix inimitable de radio, de télévision, qui a raccroché depuis deux ans, à l’âge de 70 ans, après 50 ans de radio, télévision et écriture. Pendant des décennies il a parlé de football, il a fait aimer le foot. Qui ne se souvient pas de la description, des exploits des coureurs du tour de France, des arrivées au sommet, de la victoire de Joaquim Agostinho au sommet de l’Alpes d’Huez en 1979, sous le commentaire inflammé de Jacques Vendroux?

Jacques Vendroux, journaliste, est l’un des petits-neveux par alliance, de Charles de Gaulle. Son grand-père, lui aussi, Jacques Vendroux (1987-1988) fut Député-Maire de Calais, il était le frère d’Yvonne de Gaulle.

Remontons dans le temps pour parler de Jacques Philippe Vendroux. Celui-ci deviendra en 1785 contrôleur du Port royal de Calais. Il fait partie d’une des 8 générations qui se succéderont dans la ville portuaire, comme armateurs.

Il épousa la nièce de son Directeur, Marie Leveux Coffiéry. Celle-ci mettra au monde 3 fils, dont en 1805 Jacques Philippe Vendroux, qu’on nommera II, arrière-grand-père d’Yvonne.

Le mentor de Jacques Philippe Vendroux II, sera son oncle Jacques Quentin Leleux.

Jacques Quentin Leleux sera à l’origine de la fortune des Vendroux. Il est l’un des plus importants Commissaires de Calais. Il possède une fortune en bateaux, il organise le transport de marchandises, notamment de la famille des Rothschild.

Jacques Leleux fait venir de Grande-Bretagne, illégalement, des filets de dentelle en coton et des métiers à tisser dans les années 1830. Vingt ans plus tard, il importe des métiers de dentelle à soie.

Vénérable maître franc-maçon, n’empêchera pas que le roi le nomme Maire de Calais entre 1830 et 1842.

Une année après avoir été nommé Maire, il s’associe à Jacques Philippe Vendroux et créent la première affaire de tulle de la ville de Calais, qui deviendra en 1937 la Société Leleux-Vendroux.

Jacques Leleux meurt en 1947 et Jacques Philippe Vendroux devient l’unique propriétaire de l’entreprise, récupérant par la même occasion toutes les charges consulaires de son oncle, notamment celle de Vice-Consul du Portugal à Calais (1).

Jacques Philippe Vendroux hérite, par la même occasion, de la grande fortune de Jacques Leleux. Profondément chrétien, et au même temps aussi franc-maçon, il meurt le 19 janvier 1879 d’une congestion pulmonaire contractée lors de la messe de minuit.

Son troisième fils, né de son mariage avec la richissime Josephine Gamblin, s’appellera… vous avez deviné… Jacques Philippe Vendroux.

Celui-ci perd sa mère à l’âge de 7 ans, et sera élevé par deux de ses tantes. Il deviendra lui-même homme d’affaires. Très ambitieux, il va augmenter considérablement la fortune familiale.

Il se marie avec son grand amour, Caroline Giovalli, le 20 janvier 1867, celle-ci ayant comme ancêtre, un patriarche de Venise.

À la suite de ce mariage, son père Jacques Philippe Vendroux II, lui transmet son affaire et les charges consulaires, dont celle de Vice-Consul du Portugal, en 1868.

Le 21 janvier 1868 naissait le 1er fils de son union avec la jolie Italienne. Il sera appelé Jacques Philippe Vendroux, quatrième du nom et futur père d’Yvonne de Gaulle.

Jacques Philippe Vendroux III va construire un Empire solide. En juin 1872 il fonde l’association Vendroux Clément et Verlingue. C’est la naissance de la fameuse biscuiterie Vendroux, une fois de plus pour contrer un autre monopole anglais, celui de la fabrication de biscuits. Cette usine vient, aussi, pallier un certain effondrement du négoce du commerce maritime avec l’apparition des bateaux à vapeur.

L’empire s’élargi aux assurances, à la création de lignes de transport de passagers, notamment entre Calais et Londres… Il modernise l’hôtel particulier familial, lieu de réceptions prestigieuses. Il passera commande, lors de l’Exposition universelle de Londres de la 1re chaudière centrale à eau installée en France.

Il meurt, au milieu du jardin de la belle demeure, l’été 1894.

Jacques Philippe Vendroux IV est alors âgé, à peine de 26 ans, quand il hérite de la gestion des activités d’armateur (il devient la 8ème génération dans la gestion de cette activité), de la biscuiterie qu’il va moderniser et rentabiliser. Il va aussi lancer la famille sur une autre production industrio-alimentaire: la production de pâtes.

Son emploi du temps, peut-on dire, sera des plus chargés, puisqu’il deviendra Président de la Chambre du commerce, Administrateur de la Banque de France de Calais, Conseiller municipal et récupéra toutes les charges consulaires, notamment celle de Vice-Consul du Portugal à Calais.

Témoin de sa générosité, c’est le fait qu’avant même le début de la 1re Guerre mondiale, il va consacrer la moitié de ses gains annuels à sa Paroisse et à diverses œuvres de bienfaisance.

Ce personnage bon et de caractère optimiste, c’est en Angleterre qu’il va se fiancer à sa future épouse, une Française nommée Marguerite Forest.

De leur union naîtront quatre enfants: Jacques Vendroux (1897-1988), qui va prendre la gestion de l’empire industriel, il sera également Député-Maire de Calais, Suzanne Vendroux, Yvonne Vendroux (1900-1979), future épouse du Général de Gaulle et le fils cadet JeanVendroux.

A ce dernier viendra la charge de s’occuper de la propriété familiale située dans les Ardennes françaises… la propriété en question disposait d’un château (le Château des Sept Fontaines, et d’une ferme attenante). Le Général d’ailleurs aimait s’y rendre fréquemment avec son épouse…

De l’union de Jacques Vendroux (1897-1988) naîtra un enfant qu’on va nommer: Jacques Philippe Vendroux (1923-2002), haut fonctionnaire, il fut Député de Saint-Pierre-et-Miquelon (1968-1973).

Pour la petite histoire, citons le fait que, le 28 novembre 1909, le dernier roi du Portugal, le roi Manuel II (1908-1910), arrive au Port de Calais. Avant de rentrer dans un train qui lui est spécialement réservé, il se rend à l’hôtel Terminus où un déjeuner avec une douzaine de convives aura lieu. À 14h20, le train spécial à destination de Paris, quitte Calais. Au moment du départ, le roi sera salué par les autorités militaires et civiles, notamment par Jacques Philippe Vendroux, Vice-Consul du Portugal à Calais.

Voilà la saga de l’histoire, à la fois des Vice-Consuls du Portugal à Calais, de la famille des Vendroux, et d’une épouse, Yvonne, très influente sur un personnage majeur de l’histoire récente de la France, le Général de Gaulle, mais au même temps, très discrète.

Surnommée tante Yvonne, elle est réputée très réservée: en effet, malgré de nombreuses apparitions, elle ne donna jamais aucun entretien radiophonique ou télévisé, et le grand public n’a pas pu connaître le son de sa voix.

 

Note:

(1) À l’époque de nombreux ports de la côte française avaient des Vice-Consuls portugais: Calais, Dunkerque, Boulogne-sur-Mer, Le Havre… Chaque bateau qui arrivait ou qui devait partir à destination du Portugal, ne pouvait le faire sans la présence du Vice-Consul du Portugal.

 

Comunidade
X