Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Desporto

 

Mapril Baptista, le Président des Lusitanos de Saint Maur, vient de recruter le défenseur gauche Thierry Njoh Eboa.

Ce n’est pas un inconnu qui débarque du côté de Chéron. Thierry Njoh Eboa a déjà connu la victoire en terres saint-mauriennes. Mais c’était sous les couleurs de Sedan (1-0), en 2019. Sur son côté gauche, il s’était montré à son avantage face aux attaquants des Lusitanos.

Formé en Corse, au SC Bastia avec notamment Matthias Llambrich, Joris Correa ou Harrison Manzala, le natif d’Antony a surtout connu le National 2 et le National 3.

Repositionné comme arrière gauche par Ghislain Printant, il a rapidement su s’imposer comme une valeur sûre à ce poste.

Faisant ses gammes à l’ACBB, Luçon puis Dinan Léhon, en N3, avant de surtout exploser à Saint-Malo, en National 2. Pendant trois ans, Thierry Njoh Eboa impressionne par son activité et sa capacité à répéter les efforts sur son côté gauche. Sedan le repère et le recrute. Là-bas, il y croisera d’anciens Lusitanos comme Geoffray Durbant ou encore Sosa Maluvunu.

Mais en 2020, il décide de tenter le pari de Louhans-Cuiseaux où il jouera avec Vincent Pires et Roger NGwem.

Appelé par Yann Lachuer cet été, Thierry Njoh Eboa n’a pas hésité au moment de revenir sur la Région parisienne. Conseillé par Geoffray Durbant, Arnold Temanfo et bien évidemment Roger NGwem, le nouveau défenseur gauche compte bien s’imposer à Saint-Maur, dès cette saison.

«J’ai tout de suite été séduit par le projet des Lusitanos. J’ai déjà une grande expérience de National 2 et je sais les ambitions du Club. J’ai envie de goûter au National. Ça m’a donné envie» dit Thierry Njoh Eboa. «Je suis à Saint-Maur et je suis content. Je savais que c’était un Club familial et qui ne lui manque pas grand-chose pour viser plus haut. En signant ici, j’espère faire partie d’un groupe ambitieux, qui souhaite aller loin ensemble. J’ai envie d’aller jouer là-haut. Le Club commence un nouveau cycle avec un Coach qui arrive avec ses idées et qui découvre aussi les Lusitanos. Je sais qu’il me voulait depuis longtemps et cela s’est concrétisé aujourd’hui. J’espère que la mayonnaise va prendre et que l’on va faire quelque chose de bien».

 

Donativos LusoJornal
X