Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

En provenance de la VGA Saint Maur (94), Mariane Amaro, 24 ans, s’est engagée avec le Stade Brestois, de Best (29), pour une durée d’un an.

Habituée à jouer en défense centrale, Mariane Amaro rejoint, à Brest, Anaïs Ribeyra, Maeva Salomon, Eva Sumo et Mélodie Carré, les quatre autres recrues, ainsi que le nouvel entraîneur, l’ancien professionnel Christophe Forest.

Originaire de Saint Prix, dans le Val d’Oise (95), Mariane Amaro a évolué 2 ans au FC Domont, puis 4 ans aux PSG (3 années en U17 Nationaux et 1 année avec les pros en D1). Elle signe ensuite 4 saisons au club de VGA Saint Maur où elle a joué la dernière année avec la nouvelle néo-gardienne brestoise Mélodie Carré. Elle a également été sélectionnée à plusieurs reprises dans l’équipe du Portugal.

«C’était vraiment sympa comme expérience, bien que ce ne soit pas une équipe professionnelle, l’ambiance était familiale et j’ai pu évoluer à côté des gens différents et intéressants. En plus j’avais mon brassard de Capitaine alors je tenais vraiment à cette équipe» explique Mariane Amaro.

La lusodescendante évoque cependant la nouvelle équipe comme un espoir de monter de division. Sa réaction est enthousiaste et optimiste. «Le projet du Stade Brestois 29 me paraît intéressant. Le club a vraiment la volonté de monter l’an prochain et c’est une bonne chose. Tous les clubs n’ont pas ce discours», avance-t-elle au LusoJornal.

Mais la jeune femme est consciente que le niveau sera plus difficile et il va falloir beaucoup donner. Les recrues sont «pour le moment, de qualité» et elle croit en sa nouvelle équipe compétitive. «C’est aussi pour cela que j’ai signé avec cette nouvelle équipe, bien que le Championnat sera plus homogène et qu’on veut tous donc gagner, mais je veux aussi retrouver du plaisir sur le terrain», avoue-t-elle confiante.

L’équipe de 2ème division, séduit donc Mariane Amaro par ses infrastructures et ce qui est mis en place pour les joueuses est optimal pour atteindre cet objectif.

Mariane Amaro va pouvoir aussi terminer sa Licence de STAPS tranquillement à Brest, car aussi bien le logement, comme la Faculté et le Centre d’entraînement sont tous près les uns des autres, ce qui lui facilitera son nouveau mode de vie.

Une décision bien réfléchie pour Mariane Amaro, qui s’est estimée, désormais, prête pour quitter la région parisienne. «J’avoue qu’avant je ne cherchais pas trop à m’éloigner de ma famille bien que cela fait un moment que j’habite toute seule, mais maintenant j’ai senti que c’était l’heure de partir un peu plus loin et je suis ravie», conclu-t-elle.

Les vacances seront donc finies bientôt pour Mariane Amaro qui se retrouve actuellement au Portugal, car le 3 août prochain, elle attaquera avec son équipe une nouvelle aventure.

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 5 Votos
9.6
X