Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

A l’aube de mes nuits

 

Que subsistera-t-il à l’aube de nos nuits,

Parfums d’amertumes, bouquets de nostalgies.

Pacotilles de papier aux saveurs oubliées,

Souvenirs éteints gommés par les années…

Que restera-t-il de ces pensées d’acatènes,

Déficiences du moment aux saveurs de l’akène.

Mémoires défaillantes brouillées par les larmes,

Sentiments d’impuissances à y perdre son âme…

Que nous réservera-t-il en ces jours capricieux,

En roulettes Russe, en événements malicieux.

Autour de nous le brouillard devient pesant,

Brume noire au fil du rasoir si tranchant…

Qu’adviendra-t-il du pauvre petit saule pleureur,

Quand tu auras traversé l’écorce jusqu’au cœur.

Serons-nous encore de ce monde facétieux,

Pourrons-nous demain encore lever les yeux…

Chaque tracé est comme une étoile filante,

Chacun de nous remonte doucement la pente.

Qui peut dire si l’on scintille, quand on s’éteint,

On est vraiment fait de petit tout et de rien…

 

Cultura
X