Musique: ‘Avril au Portugal’ et ‘Petit Papa Noël’, ressemblances et différences

Cultura

 

Étrange notre titre? Peut-être… quoique…

En quoi pourrait-on comparer Tino Rossi à Amália Rodrigues?

Noël est là. Combien de fois allons-nous entendre la chanson de Tino Rossi «Petit Papa Noël»? Oui, vous avez raison… moins de fois qu’il y a de cela une génération, plusieurs générations. Toutefois, cette chanson qui date de 1944 et chantée par Tino Rossi dès 1946 reste le plus grand succès de la chanson française depuis cette date, avec 5,7 millions de singles vendus. Un record pour la France!

La France a vu d’autres chansons parcourir le monde avec grand succès et avec de nombreuses versions. C’est le cas de «La vie en rose», «La mer», «Ne me quitte pas», «Comme d’habitude», entre autres.

Mais quelle est la chanson portugaise avec le plus de succès et le plus de versions dans le monde? La réponse est: «Avril au Portugal».

En 60 ans, pas moins de deux cents versions seront enregistrées, et des adaptations vocales et instrumentales seront faites dans plusieurs styles musicaux (jazz, swing, fado, folk, pop…), et dans plusieurs langues.

«Avril au Portugal» sera ainsi traduite en anglais et la chanson sera interprétée notamment par Louis Armstrong et Bing Crosby.

Mais quelle est l’histoire de cette chanson, de ce succès planétaire?

«Avril au Portugal» a sa genèse dans la chanson «Coimbra», composée par Raul Ferrão, auteur de la musique, avec les paroles originales de José Galhardo.

La popularisation de «Coimbra» fut très difficile. Composée, à la fin des années 1930, par Raul Ferrão, ingénieur électricien des Élèves de l’Armée qui consacra le reste de son temps à la musique, pour le théâtre de revue.

Vasco Santana a dit de cette chanson: «C’est très triste». La chanson a été oubliée pendant près d’une décennie, jusqu’à ce qu’elle soit incluse dans le film «Capas Negras» (1947), d’Armando Miranda.

Avec les paroles de José Galhardo, Alberto Ribeiro, Amália Rodrigues fait dans ce film ses débuts au cinéma. Le film ne fut pas un grand succès.

Amália a toujours aimé «Coimbra» et, des années plus tard, elle a décidé de l’inclure dans son répertoire. L’internationalisation du thème est encouragée par la participation d’Amália Rodrigues, en 1950, aux spectacles du «Plan Marshall», le plan américain de soutien à l’Europe d’après-guerre, auquel collaborent les artistes les plus importants de chaque pays.

Une chanteuse française, Yvette Giraud, était à Dublin. Elle demande à Amália la musique de «Coimbra» et aussi de «Lisboa não sejas Francesa», une autre chanson de Ferrão, qu’Amália avait également récupérée. C’est ainsi qu’est né «Avril au Portugal», sur des paroles de Jacques Larue, reprises sur l’album d’Yvette Giraud, en 1957.

Amália l’a également chanté en français dans des traductions plus ou moins libres, selon les scènes où ses tournées l’ont emmenée.

Amália participe également, en 1955, au film «Avril au Portugal», consacré au Portugal et à ses beautés naturelles, dans lequel elle interprète «Coimbra» et «Canção do Mar», le film étant primé à Berlin et à Mar del Plata festivals.

La chanson «Coimbra» a commencé comme une référence à la ville, aux étudiants, à l’amour et à ses charmes et a ensuite été adaptée en hommage au pays et à ses charmes.

Qui aurait pensé qu’une petite chanson de cabaret allait avoir un tel retentissement mondial, être traduite en plusieurs langues et donner lieu à de multiples interprétations vocales et instrumentales par les plus grands?

 

Donativos LusoJornal