Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Donativos LusoJornal

 

Arrivé cet été, Roger NGwem a été l’une des bonnes découvertes du début de saison. A quelques heures du match de la 5ème journée de N2 face à la réserve de Metz (18h00), le défenseur revient sur ce début de saison et souhaite bien démarrer le mois de septembre à domicile face aux jeunes Grenats.

 

Roger, avant d’évoquer Metz, comment avez-vous analysé le nul 1-1 de Beauvais?

C’était un nul malheureux. On a mis 15 minutes à se mettre en route. On a été puni direct sur un coup de pied arrêté. D’habitude l’un de nos points forts. Mais on a eu une belle réaction d’orgueil. On a montré une net domination. Cela ne s’est pas concrétisé par plusieurs buts. Mais on a su être plus costaud et concentré, on a simplement pratiqué notre jeu comme nous l’avait demandé le coach. On est allé de l’avant pour aller chercher l’égalisation. On a beaucoup appris de ce match. On a fait le contraire de nos premiers matchs de la saison. Il faut gommer ces failles pour aller de l’avant. Le Championnat est long. Les points que l’on ramènera de l’extérieur comptera à la fin de la saison. Aujourd’hui, on a joué qu’un match à domicile sur 4. C’est notre deuxième aujourd’hui. Il faut garder le positif. On est capable d’aller chercher des points à l’extérieur. Peut-être autant qu’on aurait voulu. Mais, dans l’ensemble, on a réussi de bonnes choses. A nous de confirmer à domicile.

 

Le fait de ne pas concéder trop d’occasions est-ce une force?

On a un effectif de capable d’amener le groupe vers le haut. La saison est longue. Aujourd’hui, il nous manque de réalisme. On arrive à avoir des situations intéressantes. Sur nos deux premiers matchs, ils ont beaucoup de réussite. Derrière, on a montré que l’on savait être costaud. Fleury a gagné mais c’est surtout à cause de faits de jeu. On ne doit pas douter de notre capacité à savoir boucler les matchs. Il faut être costaud et savoir punir dans nos temps forts. Tout se met en place. On arrive à développer notre jeu un peu plus au fur et à mesure. Il y a u beaucoup de changements cet été. Moi le premier. Je suis nouveau. Il y a des recrues. On repart de plus loin mais on a la qualité.

 

Etes-vous impatient d’avoir tout le monde pour enfin pouvoir donner la pleine mesure du collectif des Lusitanos?

Il nous a manqué des éléments importants sur les premières journées. On retrouve tout le monde petit à petit. Hamidou (Ba) et Maténé (Diarra) reviennent. Issa (Niakaté) a repris la semaine dernière. Micka (Latour) et Patrick (Etshimi) nous ont manqué sur le dernier match. Hugo (Cointard) a intégré le groupe la semaine dernière. Son intégration a été bonne. J’étais content pour lui. Cela n’enlève en rien au mérite de Solal (Pelmard) sur les premières journées. Il y a un gros effectif qui peut tirer tous les joueurs vers le haut. Si demain, je ne joue pas, ce n’est pas grave. C’est le jeu. Et je sais que d’autres feront le boulot pour l’équipe. Mais je serais toujours le premier prêt à tout donner sur le terrain. L’objectif est plus grand que la personne. Le coach veut emmener tout le monde vers le haut. Sur les prochains matchs, je fais confiance à tout le groupe pour avoir la bonne mentalité et être soudé. On avance petit à petit.

 

Comment abordez-vous ce match face à Metz?

Il faut réussir à bonifier le point ramené de Beauvais. On sait qu’avec notre état d’esprit. On possède les arguments pour aller de l’avant. On doit juste produire notre jeu et ne pas douter de nous. Il faut continuer sur notre élan. Tout le monde doit être focus sur l’objectif que le groupe s’est donné face à une formation de Metz qu’il ne faudra pas prendre à la légère.

 

Desporto
X