Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.
Desporto

 

Revenu après une parenthèse estivale en National, du côté du Paris 13 Atlético, Emmanuel François se dit heureux de poursuivre sa saison sous le maillot des Lusitanos.

Avant ce 4ème Tour de Coupe de France, à la Garenne-Colombes, l’international haïtien évoque son retour à Saint-Maur et ses nouvelles ambitions.

 

Emmanuel, pourquoi ce retour aux Lusitanos?

Après mon départ cet été, je continuais à suivre l’équipe et à revenir à Chéron pour voir les matchs à domicile. J’ai tenté l’expérience en National, ça ne s’est pas passé comme je l’aurais voulu. Je suis rentré de nouveau en contact avec le Club. J’ai alors pris la décision de revenir car je voulais de nouveau être impliqué dans un projet. J’ai pu en cela échanger avec le Coach (Yann Lachuer) et le Manager Général (Manuel dos Santos). Ils m’ont tout de suite montré cette envie de me voir intégrer le groupe. Ça m’a motivé. Je suis comme chez moi aux Lusitanos. J’ai décidé de revenir à la maison.

 

Comment jugez-vous le groupe depuis votre retour?

C’est différent de l’année dernière. Il y a beaucoup de nouveaux. Tout le monde s’est bien intégré. Maintenant, le Coach a une autre façon de travail. Avec un autre système. Je vais devoir m’adapter vite pour jouer rapidement. Quand je suis arrivé, j’ai été bien intégré, par les anciens et par les nouveaux. Je suis impatient de jouer rapidement et de rendre la confiance que l’on m’a donné.

 

Etes-vous heureux de l’enthousiasme que suscite votre retour?

Ça fait super plaisir. Je ne m’y attendais pas. Maintenant, c’est à moi de le rendre sur le terrain. Quand les gens te donnent de l’amour, il faut savoir le rendre en retour. Que ce soit le Président, le Manager, le Coach et les joueurs… Tout le monde m’a bien accueilli et m’a fait comprendre que j’étais le bienvenu.

 

«Tout le monde peut battre tout le monde en Coupe de France»

 

Regrettez-vous votre départ cet été?

Il ne faut pas vivre avec des regrets. J’ai tenté. Ça n’a pas marché. C’était une belle expérience. Ça m’a fait grandir. Je ressors de cette expérience encore plus grand et plus fort.

 

Qu’attendez-vous de cette saison maintenant?

On va donner le meilleur de nous-même sur le terrain chaque week-end. Il faut être le plus compétitif possible. On a un bon effectif. On a des joueurs de qualité. On va travailler tout au long des semaines pour aller chercher la victoire à chaque fois.

 

Etes-vous impatient de redémarrer?

J’ai hâte de relancer la machine. On a voulu couper la tête du coq mais il court toujours. (Rire) J’ai envie de lâcher les chevaux et pouvoir démontrer ce que je sais faire très rapidement.

 

Avez-vous envie de vous inscrire dans la durée avec les Lusitanos?

Je suis revenu car j’apprécie ce club et les personnes qui le composent. Maintenant, sur la durée, tout dépendra du projet. Dans le football, tout va très vite. Mais j’aime les Lusitanos. Mon objectif est d’être professionnel. Si cela se fait avec les Lusitanos, pourquoi pas. J’ai parlé avec le Coach. Il m’a donné sa confiance et son souhait de me faire venir. C’est à moi de lui rétribuer cette confiance. J’ai aussi vu Roger (NGwem) me laisser le numéro 11. C’est un signe fort que j’apprécie vraiment. Il voulait me mettre dans de bonnes conditions. J’espère prendre mon envol avec ce numéro.

 

Cela commencera par un 4ème Tour sérieux face à la Garenne-Colombes (R2)…

On sait très bien que la Coupe de France est une compétition qui tient à cœur beaucoup de personnes. On espère aller loin et faire un bon parcours. C’est une motivation à part de jouer la Coupe de France pour les joueurs. C’est une belle exposition. Ça commencera par un match compliqué ce week-end. Il n’a pas de petits ou grandes équipes. Tout le monde peut battre tout le monde. On ira là-bas pour ramener la qualification. Ça fera du bien à tout le monde de faire un bon match et de continuer sur une spirale positive. Ça donnera du baume au cœur. Il faudra faire le job dès ce week-end.

 

Donativos LusoJornal
X