Uma senha ser-lhe-á enviada por correio electrónico.

Après sa victoire contre Avranches, l’US Créteil/Lusitanos s’est offert le scalp de Grenoble, co-leader de National et invaincu depuis 23 matches!

Logiquement réduit à 10 à la fin d’une première période un peu morne, le GF38 n’a pas résisté aux Béliers qui ont ouvert la marque par Mour Paye avant de sceller l’issue du match grâce à Oumar Pouye après une seconde expulsion iséroise.

Ce deuxième succès permet à Créteil/Lusitanos de continuer sa remontée au classement et de se placer en 11ème position.

Comme face à Avranches, la pluie a dû refroidir les ardeurs des vingt-deux acteurs de cette 5ème journée de National disputée à Dominique Duvauchelle !

Occupées à se disputer la possession du ballon au milieu de terrain, les deux formations n’ont pas réussi à porter le danger sur le but de leur adversaire. La première frappe du match, signée Rafael Dias, n’est intervenue qu’à la 17ème minute et il faudra ensuite attendre les 5 dernières minutes du premier acte pour voir le match s’emballer un peu.

Lancé sur le couloir gauche par Rafael Dias, Oumar Pouye a glissé le cuir pour Mour Paye dans la surface mais le tir de ce dernier, trop écrasé, a été capté en deux temps par Brice Maubeu (41 min).

Sur l’offenseve grenobloise suivante, Sasha Petschi s’est arraché pour récupérer le ballon et lancer un contre qui a permis à Greg Houla de se trouver face au gardien dans la surface. Malheureusement, la tentative trop enlevée du milieu de terrain est passé au dessus de la transversale (42 min).

Le dernier événement marquant de ces 45 premières minutes sera l’expulsion d’Eric Vandenabeele averti une deuxième fois par Guillaume Paradis (45 min).

C’est donc à 10 que les Isérois ont attaqué leur deuxième période et cela a profité aux hommes de Stéphane Le Mignan qui, par deux fois, ne sont pas passés loin de l’ouverture du score. Une première fois par Mour Paye (52 min) puis une seconde par Oumar Paye dont le retourné acrobatique a été stoppé par la sortie du gardien (54 min).

En surnombre, les Béliers ne se sont pas précipités mais ont logiquement fini par profiter des décalages. Après une frappe de Sacha Petshi sauvée sur la ligne par le capitaine grenoblois (58 min), un tir d’Oumar Pouye (67 min) puis une autre tentative de Sacha Petschi (70 min), les Val-de-Marnais ont pris les commandes de la partie. Le centre de Kevin Sainte-Luce n’a pas réussi à croiser le crâne de Fabien Boyer mais il a trouvé Mour Paye au second poteau qui a renvoyé le ballon au fond du filet (1-0, 76 min).

Dans la foulée, le GF38 a voulu réagir mais Eddy Maanane n’a fait que frôler le montant droit de Yann Kerboriou (77 min) et c’est finalement cinq minutes plus tard que les visiteurs ont cadré leur toute première frappe de la rencontre (82 min).

La partie aurait très bien pu en rester là mais Grenoble a été sanctionné par une deuxième expulsion, celle de Francis Dady Ngoy (83 min) pour simulation dans la surface. Une décision qui a déclenché la colère d’Olivier Gégan et du médecin sur le banc isérois immédiatement renvoyés au vestiaire, eux aussi, par l’homme en noir (83 min).

Malgré l’agitation de cette fin de rencontre, les Cristoliens ne sont pas laissé disperser et ont ajouté un second but grâce à une belle accélération et un tir de Kevin Sainte-Luce que le gardien a repoussé dans les pieds d’Oumar Pouye. Le N°27 de l’US Créteil/Lusitanos ne s’est pas fait prier pour renvoyer le cuir au fond du filet (2-0, 90 min) et tuer tout suspense.

Auteurs d’une deuxième victoire acquise contre un GF38 invaincu depuis 23 matches, les hommes du Président Lopes continuent de redresser la barre et de prendre confiance dans leur jeu. Désormais 11èmes, ils se déplaceront en Mayenne, pour affronter, vendredi prochain, le Stade Lavallois (9ème).

 

Le Mignan: «Nos joueurs vont encore monter en intensité»

 

Pour Stéphane Le Mignan, la victoire face à Grenoble a été laborieuse par moments mais les Béliers n’ont jamais été inquiétés par le co-leader du Championnat avant d’exploiter leur supériorité numérique.

Le Technicien val-de-marnais félicite ses joueurs pour leur patience qui a été récompensée par une deuxième victoire consécutive sans concéder le moindre but. Cette nouvelle dynamique est de bon augure pour la suite du Championnat d’autant que l’effectif n’a pas encore donné sa pleine mesure…

 

Peut-on dire que ce 2-0 a un peu plus de saveur que celui que vous avez réalisé contre Avranches lors de votre dernier match?

On a joué contre une équipe pleine de qualités et d’automatismes et évidemment il y a eu des faits de jeu importants… Le premier carton rouge a notamment changé la donne du match. Sur la première période, on n’a pas vraiment eu de situation mais on n’a pas été en danger non plus. La deuxième a été forcement différente contre une équipe réduite à 10 qui s’est positionnée plus bas. La victoire a été longue à se dessiner mais il faut retenir ce qu’il y a de positif: c’est une deuxième victoire et un deuxième match remporté sans prendre de but.

 

Sentez-vous une progression depuis le début de saison?

Je pense qu’on a pris conscience de ce qu’était le Championnat national. On est encore loin d’avoir un fond de jeu qui nous permette de dire qu’on peut affronter n’importe quelle équipe sans trembler mais on a bien négocié nos deux rencontres à domicile. On a réussi à faire chuter une équipe qui restait sur le genre de série qu’on aimerait faire. Pourtant notre équipe n’est pas encore en forme. Il faut rappeler qu’on a commencé le championnat avec une équipe qui n’était pas prête physiquement ou tactiquement contrairement à Grenoble. Ce soir au départ du match, par exemple, il n’y avait que 3 joueurs de la saison dernière dont Yann, un gardien de but, et Fabien Boyer qui revient de blessure. Alors même s’il y a du mieux au niveau des automatismes, nos joueurs vont encore monter en intensité. Il faudra poursuivre cette progression contre Laval la semaine prochaine.

 

La fiche du match

 

US Créteil/Lusitanos 2-0 Grenoble

Vendredi 1er septembre 2017, 20h00

Stade Dominique-Duvauchelle

Spectateurs: 771

Arbitre: Guillaume Paradis

US Créteil/Lusitanos: Kerboriou – Jean-Etienne (Buaillon, 87 min), Puygrenier (Cap.), Boyer, Fofana Y. – Martin (Rivière, 68 min) – Houla (Sainte-Luce, 68 min), Petshi, Dias, Pouye – Paye. Entraîneur: Stéphane Le Mignan.

Grenoble: Maubleu – Abou Demba, Vandenabeele, Bengriba, U. Guegan – Coulibaly, (Dieng, 72 min) Pinto Borges (Elogo, 81 min), Deletraz (Cap.) – David, Belvito (Maanane, 55 min), Dady Ngoy. Entraîneur: Olivier Guégan.

Buts: Paye (76 min), Pouye (90 min).

Avertissements: US Créteil/Lusitanos: Houla (53 min); Grenoble: Vandenabeele (18 min, 45 min), Dady Ngoy (27 min, 83 min), Deletraz (82 min).

Expulsion: Grenoble: Vandenabeele (45 min), Dady Ngoy (83 min), Guégan (85 min), Blanc (85 min).

 

 

Gostou deste artigo? Vote, participe!
Votação do Leitor 0 Votos
0.0
X